Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau RESF > Non à l’expulsion de la famille Covaci !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Non à l’expulsion de la famille Covaci !
Ela et Mona doivent pouvoir continuer à aller à l’école de la Veüe, et leur père ne doit pas être expulsé.
mardi 12 septembre 2006


Les fax de protestation, en refus à cette expulsion, doivent être envoyés à la Préfecture de la Loire : 04 77 21 65 83.
N° de téléphone de la Préfecture : 0 821 80 30 42, demandez le cabinet du Préfet.
Par e-mail au Préfet de la loire : stephane.bouillon@loire.pref.gouv.fr

Le harcèlement continue... Caravanes écrasées au bulldozer fin juillet. Puis vaste mouvement de solidarité et installation de 17 familles Roms au squat 21, rue Béraud à St-Etienne, en attendant un vrai relogement. Des enfants commencent à aller à l’école. Prise de parole d’Ilie au conseil municipal du 4 septembre au nom des familles Roms. L’impression qu’une fenêtre peut s’ouvrir pour des solutions...

Mais ça recommence ! Un contrôle de papiers - tous les jours c’est comme ça. Et Daniel Covaci, "Danut", a été arrêté jeudi soir 7 septembre à St-Etienne et placé le 9 septembre au Centre de Rétention à Saint-Exupéry, parce qu’il est sans papiers et était sous le coup d’un ancien "APRF", "arrêté préfectoral de reconduite à la frontière". Daniel Covaci a été jugé ce lundi 11 septembre, et condamné à être expulsé en Roumanie dans les jours qui viennent.
Avec la Cimade, un avocat a fait appel de cette décision, et le jugement en appel va avoir lieu ce mercredi.


Daniel Covaci élève seul en France ses deux filles de 9 et 11 ans, Rahela et Ramona (Ela et Mona). Il se bat depuis longtemps pour obtenir des droits.
Ses filles sont scolarisées régulièrement depuis cette rentrée à l’école de la Veuë.
La police met la pression sur l’école et veut venir chercher les enfants pour expulser ainsi toute la famille.

Ramona et Rahela doivent absolument poursuivre leur scolarité dans leur école. Mais elles ont besoin de leur père à Saint Etienne. Cette famille ne doit ni être séparée, ni expulsée. Il n’y a aucun avenir pour l’instant pour eux en Roumanie. Cette expulsion mettrait toute la famille Covaci en danger.

Quand est-ce qu’ils vont foutre la paix à Mona et à Ela ?
ça commence à bien faire les rafles d’enfants.

On peut signer et faire signer la pétition qui est à télécharger ci-dessous et la renvoyer à :
Réseau de solidarité avec les familles Roms.
24, rue des Martyrs-de-Vingré 42000 Saint-Etienne

photo : Marie-Pierre Vincent.



Télécharger la pétition

> Non à l’expulsion de la famille Covaci !
17 septembre 2006

Communiqué

Un important mouvement de solidarité s’est mis en route afin que Daniel Covaci ne soit pas expulsé en Roumanie, que ses filles Mona et Ela puissent continuer d’aller à l’école de la Veuë à Saint-Etienne et avoir leur père à leurs côtés.
Vendredi soir, une délégation de 10 personnes a remis à la Préfecture de la Loire 447 signatures, recueillies sur la pétition. Des dizaines d’autres nous sont parvenues depuis.
Le cabinet de Monsieur le Préfet a reçu de nombreux appels téléphoniques, fax, courriers de personnes et d’associations très diverses.

Monsieur le Préfet de la Loire dans un communiqué paru dans la presse de samedi affirme que Daniel Covaci a été interpellé en flagrant délit de vol de carburant.

Nous avons rencontré Daniel Covaci au centre de rétention de Saint Exupéry. Danut nie avoir fait un flagrant délit. Depuis quelques jours nous parlons à Danut tous les jours au téléphone avec un interprète roumain. Il explique qu’il a été contrôlé avec une autre personne, Rom roumaine, qui a été relâchée, vraisemblablement parce qu’elle avait ses papiers en règle. Danut n’avait plus de papiers, il a été mis en centre de rétention. Depuis il refuse de prendre l’avion.

Monsieur le Préfet dit que Mona et Ela n’ont pas été scolarisées pendant l’année 2005-2006.

Nous répondons que cela est tout à fait juste, la raison en est la suivante : elles ont été expulsées des squats et bidonvilles de St Etienne, cinq fois depuis janvier 2005. Comment envisager une scolarité dans de telles conditions ?

Monsieur le Préfet demande ce jour à l’aide sociale une enquête sur la situation exacte des filles de Monsieur Covaci afin que puissent être prises à leur profit des mesures de sauvegarde en liaison avec la justice.

Cela est une bonne idée : nous savons tous que Mona et Ela sont désormais scolarisées et extraordinairement bien « intégrées » à l’école de la Veuë : apprentissage de la lecture et de l’écriture, bonnes relations avec les nouveaux amis de leur classe, une prise en charge extraordinaire de la part des enseignants, du directeur de leur école et des parents d’élèves. Une pause et un grand souffle d’air pour elles.
Leur scolarisation à l’école de la Veuë a été possible parce qu’elles ont trouvé une vie un peu plus normale, un peu plus stable, depuis leur réinstallation dans les locaux de la rue Béraud.

Comme tous les Roms, Danut essaye de survivre en France avec ses deux filles, dans une situation où tous les droits de vie lui sont refusés : celui d’avoir un logement, celui de pouvoir travailler, d’avoir des prestations. Il ne bénéficie que de l’aide, précaire et irrégulière, de quelques associations caritatives qui apportent un peu de nourriture et de soutien matériel.

La réalité c’est le grand dénuement dans lequel vivent toutes les familles Roms.

La réalité ce sont les expulsions de squat en squat dans l’agglomération stéphanoise.

La réalité c’est le harcèlement de la part de la police. Nous avons appris qu’un père d’un enfant de 11 mois, Monsieur Bombou Sorine, en situation régulière, vient d’être arrêté et mis en centre de rétention parce qu’il mendiait. Il est menacé d’expulsion. Son épouse se retrouve seule avec leur enfant. Monsieur Martin Micu Gheorghe, lui aussi en situation régulière, a également été arrêté et mis en centre de rétention pour la même raison.

Nous ne pouvons pas accepter une situation où l’on nie à ce point là tous les droits fondamentaux des êtres humains.

Nous ne pouvons pas accepter que l’on casse ainsi les vies de deux enfants : Mona et Ela doivent pouvoir, à côté de leur père, poursuivre leur scolarité à l’Ecole de la Veüe.

Il en va de la sauvegarde à l’Enfance, et d’une certaine intégrité morale à ne pas casser définitivement les vies de ces trois personnes.

Le Réseau de Solidarité aux familles Roms de Saint-Etienne

Contacts :
06 87 50 84 42
06 83 28 82 17

Répondre à ce message

> Non à l’expulsion de la famille Covaci !
14 septembre 2006

On peut lire le témoignage de Daniel Covaci (ainsi que d’autres familles Roms) après l’expulsion du Clapier, sur le site du Portail pour l’accès aux droits sociaux

Répondre à ce message

> Non à l’expulsion de la famille Covaci !
14 septembre 2006

13 sept 2006 -

Non à l’expulsion de Daniel Covaci !

Rassemblement place Jean Jaurès

devant la Préfecture de Saint-Etienne

samedi 16 septembre à 10h30

avec le Réseau Education sans Frontières

Daniel Covaci, Rom roumain, sans-papiers et réfugié en France, a été arrêté et placé au Centre de rétention de St-Exupéry le 9 septembre.
Le tribunal a décidé de l’expulser et la décision peut être prise à tout moment. Dimanche, il a refusé d’embarquer, et pense sérieusement refuser l’avion une nouvelle fois, alors que ce mercredi, le Tribunal a confirmé l’expulsion en appel.
Il sera alors passible d’une peine de prison parce qu’il refuse l’application de la décision du tribunal.

Daniel Covaci élève seul ses deux filles, Rahela et Ramona, qui sont actuellement scolarisées à l’école primaire de la Veüe.
Cette famille avait été expulsée, comme d’autres familles Rom roumaines, du terrain du Clapier, le 25 juillet.
Toutes ces familles dont les biens avaient été détruits à la pelleteuse sont désormais « ré-installées » dans les anciens locaux EDF au squat 21, de la rue Béraud .

Alors que Mona et Ela commençaient à retrouver une vie normale, tout s’écroule de nouveau : leur père est en centre de rétention, expulsable à tout moment ou menacé de prison et leur scolarité est compromise ...

Les enfants de Daniel Covaci doivent pouvoir continuer d’aller à l’école de la Veuë, et avoir leur père à leurs côtés.
Cette famille ne doit être ni séparée, ni expulsée.

Les premières pétitions de soutien signées seront remises au préfet vendredi 15, par une délégation.

 Le Réseau de Solidarité aux familles Roms de St-Etienne 

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Mirush, Fatos, Rahman, Djimy et Pedro doivent pouvoir continuer leurs études et leur vie en France !
Mobilisation victorieuse avec RESF contre l’expulsion de la famille Hosepian
Non aux expulsions et oui au logement des familles à la rue !
Enfants étrangers sans papiers : sous notre protection
Parce que nous refusons l’enfermement des étrangers
De plus en plus de voix s’élèvent contre le traitement fait aux étrangers.
Assistance aux étrangers en centres de rétention : le ministre Besson désavoué par la Justice
Dehors les déboutés du droit d’asile ?
Uni(e)s contre une immigration jetable
“Nous vivons, nous étudions, nous restons ensemble”.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil