Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Ecole / Education populaire > Nous ne baisserons pas les bras pour l’avenir de nos enfants !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
PARENTS DE L’ÉCOLE MATERNELLE PAILLON À ST-ETIENNE
Nous ne baisserons pas les bras pour l’avenir de nos enfants !
Nous voulons une classe supplémentaire et des conditions de sécurité réunies.
mercredi 20 septembre 2006


A l’école maternelle Paillon, 92 enfants sont actuellement inscrits.
43 enfants sont en petite section (2 à 3 ans) dans une salle qui ne peut contenir que 32 chaises. Des enfants sont assis par terre. Il est impossible de mettre plus de mobilier car la pièce est trop exiguë.
32 élèves sont en grande section (5 à 6 ans). La classe étant trop petite pour les accueillir, 6 enfants sont descendus en moyenne section.
Nous savons que 3 enfants vont avoir 2 ans d’ici novembre et vont intégrer l’école, et que tous les enfants qui auront deux ans après décembre 2006, ne pourront pas être inscrits à l’école.
Pourtant l’Inspectrice d’académie refuse toujours l’ouverture d’une classe, trouvant le nombre d’enfants insuffisants. Elle propose une aide le matin d’une personne a mi temps, diplômée d’un CAP petite enfance ou d’un BEP sanitaire et social. Il est bien connu qu’avec ces diplômes on a des compétences pour faire de l’enseignement à des enfants de deux ans !

Toutes les conditions sont réunies pour mettre nos enfants en échec scolaire dès la première année de la maternelle.

Au niveau sécurité, la cour est parsemée de trous et de déformations du goudron. Les enfants jouent avec des morceaux de goudron. Il n’y a pas de barrière de sécurité à la sortie de l’école, qui est pourtant accolée à l’entrée d’une usine de traitement de surface (chrome, nickel...) avec un va et vient de camions toute la journée. Dans la cour, un platane est déjà mort et un deuxième est sur le point de suivre le même chemin. Nous nous posons la question de la qualité de l’air respirée toute la journée par nos enfants. Le portail est fermé par une chaîne cadenassée. En cas de problème comment évacuer rapidement les enfants ? Suite aux changements de plaques des plafonds, la montée d’escalier et le couloir qui dessert la grande section sont privés d’électricité. La commission de sécurité n’est pas passée après ces travaux. Ce sont les maîtresses qui ont nettoyé l’école pendant trois jours, pour accueillir les enfants le 29 août. Le plan d’évacuation des lieux n’est pas affiché à l’entrée de l’école. Le jour de la rentrée il y avait des barrières de chantier dans la cour et la barrière de sécurité sur le trottoir a été consolidée seulement le 15 septembre, soit 16 jours après la rentrée.

Mardi 26 septembre nous donnons rendez vous à 9H devant l’école (rue Basson) pour partir en délégation à l’inspection d’académie.
Nous demanderons à être reçu par Madame l’inspectrice d’académie.

Le collectif d’habitants du quartier se réunira jeudi 28 septembre à 14H à l’amicale laïque de Beaubrun (Espace Pibarot, 11 rue de l’Apprentissage). Nous ferons le point sur les conditions de la rentrée scolaire dans le quartier, et nous verrons ce que nous pouvons faire ensemble.

 Voir aussi information précédente sur l’école Paillon 




Dans la même rubrique :
Changer l’école, ça ne se fera pas en réduisant les moyens !
La lettre de désobéissance de Jean-Marc Hostachy, enseignant stéphanois
Evaluations dès l’école maternelle : une analyse de Laurent Ott
Le pédago-marketing de Coca-Cola dans les écoles
Etat des lieux des écoles maternelles et primaires du quartier Beaubrun-Tarentaize-Séverine établi par le collectif des parents d’élèves
L’école s’invite au conseil municipal de St-Etienne
Refusons la suppression de 5 des 20 postes d’enseignants en CRI - Cours de rattrapage intégré
Yves Scanu, directeur de la maternelle Gounod de Montreynaud, et l’équipe enseignante, demandent l’annulation de la fermeture de cette école en tant qu’école de formation des enseignants
École et territoire.
Les parents d’élèves de l’école Jacquard-Victor Duchamp sont en colère !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil