Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Zérogm42 > Lettre d’une citoyenne Faucheuse Volontaire condamnée et menacée de saisie par Limagrain.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Lettre d’une citoyenne Faucheuse Volontaire condamnée et menacée de saisie par Limagrain.
samedi 23 septembre 2006, par Monique Burnichon


Ce sont bien les multinationales et le pouvoir seul de l’argent qui mènent le monde.

Quel est le pouvoir réel du politique là-dedans et à quoi se réduit la loi ?

Lorsque légalité et légitimité sont à ce point déconnectés, à quoi se réduit la justice ?

Limagrain et sa filiale Méristem décident de cultiver du maïs transgénique dans le Puy de Dôme en 2005 pour le motif, " ô combien noble " de soulager les enfants malades : après s’être informés à des sources objectives, Région et Maire émettent un avis défavorable, 80% de la population y est défavorable.

Ces essais se font et je suis condamnée pour fauchage. (Septembre 2005 à Clermont-Ferrand)

Ces essais étaient illégaux : le tribunal administratif annule les autorisations un an après.

La lipase gastrique, dangereuse pour la santé de ceux qui n’en ont pas besoin

Aujourd’hui, Limagrain vient saisir mes meubles : je paye son préjudice moral.

On croit rêver ! ! ! : Le préjudice moral de Limagrain ! ! !

Préjudice pour la démocratie qui ne fonctionne pas, préjudice pour la population qui n’en veut pas et qui mangera peut-être de la lipase sans le savoir.
Préjudice pour la santé publique.
Préjudice pour les citoyens que nous sommes et qui comme les victimes de l’amiante et du sang contaminé s’amasseront dans les tribunaux sans que jamais les vrais responsables (les groupes financiers) soit incriminés. Préjudice pour moi et mes enfants plus tard.
Préjudice pour tous ceux qui étranglés par la logique des brevets alimenteront la pompe à fric que sont Limagrain ou Monsanto.

Et bien NON la loi reconnaît le préjudice de LIMAGRAIN, ce truc sans visage dont le seul objectif est de concurrencer Monsanto qui, après avoir déversé son agent orange sur le Vietnam a refilé son coton BT qui a endetté les paysans dans le Maharashtra d’une manière si éhontée qu’il a amené la plus belle récolte de suicides, ces mêmes champs de coton qui ont tué des milliers de moutons qui ont simplement voulu brouter après cette fameuse récolte de coton Bt, qui répand son riz transgénique au potentiel allergène.

Mais c’est LIMAGRAIN qui souffre et à qui je dois refiler mes fauteuils pour qu’ils soient vendus afin de payer son préjudice moral.

Et la loi la dedans : elle vient me dire que tout cela est bien légal.

La loi soit disant garant de l’intérêt général : il ne faut pas s’étonner de la désespérance qui en envahit plus d’un, la désespérance qui conduit à la violence ou celle qui conduit à se chercher un coin à l’abri de tous et de tout et qui nous mène à l’indifférence.

J’ai choisi une autre voie, celle de lutter quand même, parce que j’ai mis des enfants dans ce monde, parce que j’ai connu parfois le meilleur de l’humanité et parce que c’est gai et vivant de se battre quand même.

Monique Burnichon - "les 15 de Nonette"
le 22 septembre 2006




Dans la même rubrique :
Pour l’interdiction immédiate - et solide - du maïs pesticide Monsanto810 !
OGM : 20.000 hectares de trop en France, dont 270 en Rhône-Alpes
Un moratoire immédiat sur les OGM, et non une loi pour les autoriser !
Attention à l’huile de tournesol OGM pesticide dans la sauce de la salade !
Marche Chartres - Paris
OGM : Alerte mondiale. L’équipe du Pr Séralini démontre que les OGM sont des poisons
Un soutien international de scientifiques à Gilles-Eric Séralini
Conférence-débat avec Jean-Pierre Berlan à Saint-Etienne ce vendredi 13 février
Le combat contre les OGM relancé à St-Georges d’Espéranche.
En janvier-février, caravane zerogm sur les marchés du département.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil