Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Une "Maison de la Palestine - Centre anti-guerre" à St-Etienne ?
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
PROJET
Une "Maison de la Palestine - Centre anti-guerre" à St-Etienne ?
Réunion de travail le 26 octobre..
vendredi 29 septembre 2006


Plusieurs d’entre nous ont discuté ces dernières semaines d’un projet de Maison de la Palestine-Centre antiguerre, idée née lors des grandes manifestations stéphanoises de solidarité avec la Palestine et contre la guerre en Irak en 2002-2003, puis mise en sommeil.
Ce qui s’est passé depuis, les difficultés du mouvement de solidarité, les réflexions aussi, la nouvelle guerre de cet été contre le Liban et la guerre quotidienne en Palestine justifient que nous passions maintenant à la réalisation de ce projet. Et il est probable que les forces humaines, militantes, existent pour le faire.
Voici quelques premières idées pour commencer à parler de la conception de ce projet, qui doit être co-élaboré au cours des prochains mois par celles et ceux qui souhaitent le porter. Nous devons élaborer les principes sur lesquels s’appuiera ce projet. Et les règles de fonctionnement de ce centre anti-guerre.

Pourquoi une "Maison de la Palestine - Centre anti-guerre de St-Etienne" ?

Parce que le combat contre la guerre est aujourd’hui au coeur des préoccupations pour la vie et l’avenir de la civilisation. Nous sommes confrontés à la politique US de nouvel ordre américain, de recolonisation, dont le "nouveau moyen orient" est une partie importante, à la politique du "clash des civilisations" dans laquelle des forces essaient d’entraîner le monde.
La Palestine en est l’épicentre, le symbole, elle est un résumé des drames et des enjeux d’aujourd’hui. C’est un enjeu mondial. Le combat pour les droits du peuple Palestinien est important pour l’avenir de toute l’humanité, comme hier la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. C’est en ce sens que le poète Mahmoud Darwish parle de "la métaphore Palestine". C’est aussi ce que dit le militant anticolonialiste israélien Michel Warschawski.

Une "Maison de la Palestine-Centre antiguerre de St-Etienne" aiderait à concrétiser ici ce combat, à lui donner une réalité plus forte. Ce sera un outil de travail contre la barbarie, la guerre, l’armement, le militarisme, la globalisation, l’impérialisme, le nouvel ordre US, ceux qui l’instaurent et ceux qui s’en accommodent. Contre toutes les guerres et les occupations. Avec au coeur la solidarité pour la libération et les droits du peuple Palestinien qui compte des millions de réfugiés depuis 1948 et qui vit sous occupation militaire en Cisjordanie et à Gaza depuis 1967 - cela fera bientôt 40 ans ! Il est probable que ce combat va durer longtemps...

Quelles activités pour cette Maison-Centre antiguerre ?

Elle pourrait être tout à la fois :
-  un lieu d’accueil - permanence, avec une salle d’accueil pour s’informer et discuter : ouverte tous les jours, avec café, thé, gâteaux... les permanences étant tenues par des volontaires (voir plus tard selon les moyens).
-  un Centre de ressources. On pourrait s’y informer : journaux, internet, télé, cassettes, films, photos, expositions... Toutes celles et ceux, personnes et associations, qui souhaiteront organiser des initiatives antiguerre y trouveraient des moyens et un appui.
-  un centre de ressources pour prendre des contacts avec des ami-e-s des pays du monde.
-  un centre d’initiatives : avec une salle de réunion pour organiser et tenir des initiatives et des réunions de travail, voire des conférences...
-  un lieu où l’on pourrait acheter ou commander des produits pour la solidarité (agriculture, artisanat etc...).

Quel fonctionnement ?

Statut : on pourrait envisager une association de gestion type 1901, composée de personnes.
Finances : une cotisation (un minimum pour n’écarter personne, et plus selon la volonté et les moyens de chacun. Sachant qu’il y aura de nombreuses occasions de participer au financement à l’occasion des activités)
Un point important : toutes les associations, mouvements et organisations qui voudront aider seront bienvenues, et pourront trouver un appui pour leur action contre la guerre dans cette Maison de la Palestine / Centre antiguerre. Mais elle sera une maison portée par des citoyens de la société civile, un moyen du réengagement citoyen dont la lutte contre la guerre a tant besoin aujourd’hui.
L’instrumentalisation de cette question par des organisations et des partis qui ont une logique et des objectifs autres, et l’attitude de délégation qui s’est installée, sont une cause profonde de la grande faiblesse du mouvement antiguerre en France, du sentiment d’impuissance sur ces questions de la guerre, de la paix, de l’occupation, de la colonisation...
L’attitude de la classe politique et des institutions vis à vis de ce qui se passe en Palestine depuis si longtemps et vis à vis de la guerre au Liban aujourd’hui, est révélatrice de cette dérive.

La lutte contre la guerre et la solidarité ont besoin de vérité, de sincérité, d’authenticité. D’autonomie vis à vis de la "classe politique". Dans la Maison de la Palestine - Centre antiguerre, ce doit être la réalité qui prime, pas le calendrier ou le baromètre électoral et les calculs de pouvoir de telle personne ou de tel parti. Ni le suivisme vis à vis de "l’opinion publique" telle que que des "sondages" intéressés la mesurent de temps en temps.

Les citoyens y créeront, y inventeront, y prendront des initiatives, et ne viendront pas y chercher les consignes d’organisations... Ces organisations et mouvements pourront y avoir une place, mais au service des actions et projets, et non l’inverse. Toutes celles et tous ceux qui voudront y contribuer seront bienvenu-e-s. Mais cette Maison ne doit être ni "récupérable" ni "contrôlable".

Cet engagement des citoyens peut permettre la mise en mouvement de grandes forces.
C’est pourquoi des équipes de travail pourraient être mises en place au fur et à mesure, selon les besoins et selon les volontaires.
Toutes sortes de projets pourraient être construits ou appuyés par cette Maison.
L’ensemble de ces projets contribuera à la réappropriation citoyenne de ces questions, et fera bouger les décisions publiques, jusqu’à celles prises dans les institutions.

Un appel à volontaires et à idées pour la conception et la création de cette Maison de la Palestine / Centre antiguerre de St-Etienne est lancé. Celles et ceux qui sont intéressés sont invités à se faire connaître.
Une prochaine réunion de travail aura lieu jeudi 26 octobre à 18h30 au centre Al Qalam, 58 rue Balay.




Dans la même rubrique :
Pierre Stambul : " Moi, juif anti-sioniste..."
"GAZA-STROPHE, le jour d’après..." : film et discussion avec la participation de Samir Abdallah
Les illusions meurtrières
Quand négationnisme et sionisme se confortent mutuellement
Gaza-Palestine : arrêter la destruction du peuple palestinien !
Boycott, sanctions internationales contre Israël !
Route 181, Fragments d’un voyage en Palestine-Israël, d’Eyal Sivan et Michel Khleifi - 2ème partie : Le centre.
Arrêtez le massacre ! Levez le blocus de Gaza !
2015 et la Palestine
Faisons se lever une vague de solidarité avec les jeunes et le peuple palestiniens




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil