Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Justice sociale / Droits sociaux > Le 17 octobre : journée mondiale du refus de la misère.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Le 17 octobre : journée mondiale du refus de la misère.
vendredi 6 octobre 2006, par Georges Günther


A Saint Etienne plusieurs initiatives sont prévues :

Le dimanche 8 octobre : journée familiale au Château de Cuzieu


(locaux prêtés par la CAS de l’EDF.)

-  10H : Accueil au Château

-  10H30 : Animation enfants, ados.
Débat : " Comment la culture et le savoir m’aident à refuser la misère ?" Témoignages de Tierry Torche, et de familles.

-  12H30 : Repas tiré du sac

-  14H : Après-midi festif (spectacles magie et contes, jeux pour tous, jonglage, maquillage)

-  16H30 : Lâcher de ballons

-  17H15 : Retour en car à Saint Etienne.

Animation pour les enfants toute la journée.

Du 11 au 17 octobre à la Médiathèque de Tarentaize


Le collectif sera présent pour vous présenter cette journée et vous proposer livres et informations.

Toujours à la médiathèque de Tarentaize, " heures du conte " sur le thème des droits de l’homme et du refus de la misère :
-  Mercredi 11 octobre de 15h à 16h pour les enfants de 5 à 8 ans (par le CRILJ)
-  Samedi 14 octobre de 15 à 16h, pour les enfants à partir de 8 ans (par les ateliers de la rue Raisin)

Le mardi 17 octobre :

-  17h30 : Rassemblement dans la salle Aristide Briand de l’Hôtel de Ville de Saint Etienne. Prises de parole de ceux qui vivent et luttent contre la misère et l’exclusion, de familles Roms, d’enfants des amicales laïques de Beaubrun et du Crêt de Roc.

-  18h15 : Marche silencieuse jusqu’à la Médiathèque de Tarentaize.

-  18h45 : A la Médiathèque : - Lectures publiques de textes du refus de la misère à partir du livre " Contre vents et marées " qui rassemble des réflexion de familles vivants la pauvreté (écrits coordonnés par Maryvonne Caillaux, Edition Quart Monde). - Projection d’un court métrage réalisé par les enfants de l’amicale laïque de Beaubrun. - Buffet amical préparé et offert par l’amicale laïque du Crêt de Roc.

Dès le début octobre diffusion militante du journal " Résistance " le journal du refus de la misère (également disponible dans tous les bureaux de poste).

Le collectif qui prépare cette journée sur Saint Etienne : ACE, ALPHA, APEIS, Amnesty International, Amicales laïques de Beaubrun et du Crêt de Roc, ATD Quart-Monde, Association Tournesol, Echange et promotion, Fédération des Centres sociaux de la Loire, Secours catholique, secours populaire, et des personnes à titre individuel.

Bienvenue à toutes et à tous ceux pour qui la misère est une violation des droits de l’homme.

Contacts Jacqueline Blanchard : 04 77 90 44 86 ; Joël Dupuis 06 84 79 56 86

La Journée Mondiale du Refus de la Misère


est célébrée chaque 17 Octobre. Née de l’initiative du père Joseph Wresinski et de celle de plusieurs milliers de personnes de tous milieux qui se sont rassemblées sur le Parvis des Droits de l’Homme à Paris en 1987, cette journée est officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992.
Le mouvement ATD Quart Monde, à l’origine de cette journée, a voulu qu’elle soit l’occasion d’entendre la voix des personnes qui vivent dans la grande pauvreté et de s’interroger sur les engagements que tous nous pouvons prendre, comme citoyens, pour refuser la misère. Les plus pauvres sont trop souvent réduit à leurs difficultés, leur parole, leur point de vue, sont disqualifiés.

Cette journée est une grande occasion d’entendre leur témoignage sur leurs conditions de vie, mais aussi sur leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations. Car on ne peut pas vaincre la misère sans aider les premiers concerné à devenir une force d’intervention pour une société de justice où l’égal dignité de chaque être humain sera respectée. L’occasion de rappeler que la grande pauvreté en France et dans le monde est une injustice inadmissible, de montrer que la misère est une violation des droits humains fondamentaux, qu’elle n’est pas fatale, et peut être combattue et vaincue comme l’ont été l’esclavage et l’apartheid. La dernière phrase du texte gravé sur la dalle du parvis des libertés et des droits de l’homme du Trocadéro, affirme : "Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré."

Le mouvement ATD Quart Monde veut en faire un point d’appui pour une dynamique du refus de la misère toute l’année, pour l’accès de chaque personne aux droits fondamentaux.
Depuis 1992 les Nations Unies l’ont officiellement promue " Journée mondiale du refus de la misère ". Pour 2006 le thème proclamé par l’Assemblée Générale des Nations-Unies est :
"Working Together out of Poverty" (" Travaillons ensemble à chasser la pauvreté ").

En mai 2006, un séminaire a été organisé par ATD Quart Monde avec l’ONU, d’autres ONG et des syndicats, intitulé " du refus de la misère apprendre la paix". En est issu l’" Appel de Montréal ", visant à une mobilisation internationale pour amplifier la dynamique de la Journée mondiale du refus de la misère.

Le journal " Résistances "

Pour la troisième année consécutive, ATD Quart Monde, Amnesty International, et le Secours Catholique, éditent à l’occasion du 17 octobre un journal gratuit d’information à 1,5 millions d’exemplaires. Il rend visible les multiples gestes de lutte contre la misère. (document à télécharger ci-dessous).

Historique de la Journée du Refus de la Misère

17 octobre 1987 - Parvis du Trocadéro - Paris
Joseph Wrésinski, fondateur du Mouvement international ATD Quart Monde, fait ériger une dalle en l’honneur des victimes de la misère.

1993 - International
Officiellement promue par les Nations Unies, la Journée mondiale du refus de la misère est célébrée dans le monde entier. C’est une journée dédiée aux sans-voix, à ceux qui se battent quotidiennement pour refuser l’inacceptable.

1994 - Les plus pauvres à l’ONU
" Avec les Nations Unies, nous, peuple du Quart Monde, proclamons que la misère peut être abolie comme l’ont été l’esclavage et l’apartheid ". Le 17 octobre, 300 délégués de familles parmi les plus pauvres du monde, venus de 45 pays, sont reçus par Boutros Boutros Ghali, Secrétaire Général de l’ONU, et témoignent de leur lutte quotidienne.

1998 - 50ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Les droits fondamentaux de la personne sont indivisibles. Sans la jouissance de l’ensemble de ses droits, aucune personne ne peut vivre en dignité.

2000 - " Année internationale de la culture de la paix "
C’est l’occasion de rappeler que refuser la misère permet de faire avancer la paix.

2005 - Nouvelle résolution de l’ONU en vue d’amplifier l’impact de la journée

2006 - En France, appel public commun d’Amnnesty international, du Secours Catholique, d’ATD Quart Monde et de la coalition d’associations Action Mondiale Contre la Pauvreté.

La dalle en l’honneur des victimes de la misère sur le parvis des Libertés et des Droits de l’homme au Trocadéro :

LE 17 OCTOBRE 1987,
DES DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE TOUS PAYS SE SONT RASSEMBLES SUR CE PARVIS. ILS ONT RENDU HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA FAIM, DE L’IGNORANCE ET DE LA VIOLENCE. ILS ONT AFFIRME LEUR CONVICTION QUE LA MISERE N’EST PAS FATALE. ILS ONT PROCLAME LEUR SOLIDARITE AVEC CEUX QUI LUTTENT A TRAVERS LE MONDE POUR LA DETRUIRE.

LA OU DES HOMMES SONT CONDAMNES A VIVRE DANS LA MISERE LES DROITS DE L’HOMME SONT VIOLES S’UNIR POUR LES FAIRE RESPECTER EST UN DEVOIR SACRE.




Dans la même rubrique :
Suite de la journée mondiale du refus de la misère...
Journée mondiale du refus de la misère
L’ISF - impôt sur les grandes fortunes, dans la Loire, en 2009...
Une expérience à Rennes pour associer les habitants-usagers au fonctionnement du CCAS.
1er Mai : faites du travail !
Le 7 juillet le TGI de St-Etienne a jugé les plaintes de 44 chômeurs « recalculés ».
Ce 17 octobre 2007, vingtième anniversaire de la journée mondiale du refus de la misère
Les chômeurs avaient raison, ils ont gagné.
Ô boulot
Ce 17 octobre, des centaines de personnes à Saint Etienne, 20 000 au Trocadéro.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil