Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Quelle connerie la guerre ! > Rencontre internationale de Beyrouth, en solidarité avec la Résistance
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
DU 16 AU 19 NOVEMBRE 2006
Rencontre internationale de Beyrouth, en solidarité avec la Résistance
Les Réseaux citoyens de St-Etienne participeront à la rencontre de Beyrouth
lundi 13 novembre 2006


Cette semaine se tiendra au Liban, à Beyrouth, au Palais de l’Unesco, une Rencontre internationale en solidarité avec la Résistance.
Plus de 280 personnes venant de tous les continents y sont attendues, aux côtés de nombreux représentants du peuple libanais et de ses organisations politiques et de la société civile.

Pour les Réseaux citoyens de St-Etienne, après les actions de cet été contre la guerre faite aux peuples libanais et palestinien, Loubna Siblini et Raymond Chahda participeront à cette rencontre, avec l’objectif de tisser des liens pour le combat contre la guerre.  

A propos des objectifs de cette rencontre, on peut se reporter au texte publié sur ce site il y a un mois : Rencontre internationale de Beyrouth

Voici ci-dessous le programme tel qu’il est connu aujourd’hui, et une présentation des axes de travail.

PROGRAMME DE LA RENCONTRE DE BEYROUTH

Jeudi 16 novembre

18h00 - Ouverture & meeting politique

Vendredi 17 novembre

De 9h00 à 13h30 - Deux réunions de travail (axes politiques, à l’exception de la réunion pour un réseau arabe) limitées aux participants inscrits.

13h30 - Repas

15h00 à 18h00 - Suite des réunions de travail

18h30 à 20h30 - Réunion générale de synthèse et de présentation des travaux

21h00 à 22h00 - Projection de films courts et lecture de textes

Samedi 18 novembre

9h00 à 13h00 - Réunion pour un réseau arabe - Matinée libre pour les participants aux axes de travail

14h00 à 17h30 - Casse-croûte et visite de la Banlieue sud de Beyrouth

18h00 à 20h00 - Réunion générale, rapport et discussion des rapports des axes de travail

21h00 à 22h30 - Spectacle de musique et de poésie (Troupe de Samia Jaheen et Amin Haddad)

Dimanche 19 novembre

9h00 à 11h00 - Conclusion des travaux et déclaration générale

11h00 - Visite du sud Liban

La rencontre de Beyrouth vise à jeter les premières bases d’un processus de coopération politique. Les actes et les résultats seront communiqués le plus vite possible afin d’en assurer la continuité. Certains évènements pourront constituer de prochaines dates de rencontre : le Forum Social Mondial de Nairobi en janvier 2007 et la Conférence du Caire de mars 2007. Sa réussite dépendra de notre capacité à en profiter pour mettre en place des canaux de discussion et des mécanismes de coordination à même de permettre aux différentes formes de résistance de passer le cap de la dénonciation vers des coopérations concrètes pour faire face à l’offensive impérialiste.

CONTENU DES AXES DE TRAVAIL

Axe stratégique - Résistances

Une première réunion dégagera les traits de la situation actuelle, tirera les leçons de la "sixième guerre" de l’été dernier et tentera d’en repérer les implications touchant les autres foyers de conflit dans la région (Palestine, Irak...) et hors de la région. Dans un deuxième temps les participants se répartiront en deux groupes qui traiteront de :
-  La question des alliances, l’état du mouvement mondial d’opposition à la guerre, les conditions de son renforcement.
-  La définition d’initiatives et de campagnes concrètes allant au-delà des manifestations symboliques de protestation

Axe pour un réseau arabe

Les participants arabes seront bien entendu partie prenante de l’ensemble des axes proposés, ils participeront également à un atelier supplémentaire qui aura pour objet d’initier un cadre de travail régional permanent. Cet atelier se penchera également sur des questions particulièrement sensibles du point de vue de la possibilité d’une coopération politique dans la région : La question des conflits ethno-confessionnels et de leur utilisation comme facteur de désintégration sociale, notamment les tentatives d’alimentation du clivage sunnites/chiites ; La question des minorités religieuses et ethniques. L’objectif est de lancer une initiative arabe indépendante prenant ces questions à bras-le-corps. Les réunions tâcheront d’élaborer à ce propos des déclarations d’intention et des positions explicitant l’importance de ces points et la manière dont ils s’articulent à l’offensive actuelle. Elles fixeront également un premier programme de travail pour renforcer et élargir le réseau ;

Axe juridique

Après une première séance plénière, cet axe se subdivisera en trois groupes :
-  Un groupe explorera les conditions et formes de procédures à engager en vue de poursuivre l’Etat d’Israël pour les actes commis lors des agressions contre les peuples de la région. Il explorera les différentes procédures possibles, les différentes instances concernées. Il formera un groupe de travail chargé de mobiliser des juristes et spécialistes à cette fin.
-  Un groupe se chargera de recenser dans les différents pays du monde les cas de libanais ayant qualité pour engager des poursuites contre l’Etat d’Israël et de prendre appui sur les différentes législations pour exposer les dommages causés par l’offensive de l’été 2006 partout où c’est possible
-  Un dernier groupe étudiera les conditions d’organisation d’un tribunal international du type Tribunal des peuples ou Tribunal Russel

Axe média et information

Relatif aux médias globaux, à la réappropriation de la communication, à l’information indépendante dans un contexte de désinformation globalisée et de l’information comme élément central de la guerre. Cet axe procèdera à un recensement des agents et moyens médiatiques autonomes à même de constituer un espace de l’information indépendante et de résistance.

Axe urbanisme et reconstruction

Regroupera des spécialistes de l’urbanisme. Entamera une coordination des travaux et études de diagnostic de la situation d’après guerre et sera le prélude à un appel à projet de reconstruction des espaces urbains détruits par l’offensive israélienne.

Art et culture de résistance

Deux soirées sont prévues :

-  Projection de films courts réalisés par des cinéastes libanais et internationaux durant et suite à l’offensive de l’été ainsi que des films traitant de la situation en Palestine.
-  Ces projections seront accompagnées de lectures de textes et de scènes de théâtre
Spectacle "Nous sèmerons la terre des germes de la résistance" de musique et de poésie par une troupe égyptienne sur des textes de Fouad Haddad.




Dans la même rubrique :
La France signe avec Israël un contrat d’armement de 150 à 200 millions d’euros.
Reagan fut le boucher de mon peuple
Liban : la guerre des 33 jours et la résolution 1701 du Conseil de Sécurité
A propos des objectifs de la guerre du Liban
La France, Israël et le marché de l’armement
"Lettre à mes camarades de la coalition mondiale du mouvement anti-guerre".
Le régime de guerre aujourd’hui
Islam et islamisme
Manifestation anti-Bush/anti-guerre samedi 5 juin à Paris
Lorsque le ciel sème la mort




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil