Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Zérogm42 > Construisons un avenir sans OGM
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Construisons un avenir sans OGM
Oui, la démocratie est en danger.
lundi 11 décembre 2006, par Monique Burnichon


Ce lundi 11 décembre, Monique Burnichon a pris la parole, au nom des "15 de Nonette", devant le tribunal d’instance du Chambon Feugerolles (42), à l’occasion de sa convocation pour une saisie sur salaire par Limagrain. Après plaidoirie de Fatima Khaddam, avocate des faucheurs, la procédure a été déclarée caduque, pour vice de forme. Mais ce n’est bien sûr que partie remise...


Le 27 août 2005, suite au fauchage d’OGM médicamenteux de Nonette dans le Puy de Dôme, nous avons été arrêtés 15 pris au hasard parmi les 78 comparants volontaires et 222 co-responsables qui se sont déclarés : garde à vue, comparution immédiate, fichage ADN, bref le grand jeu et au terme d’un procès qui a duré toute une journée jusqu’à 8 ou 9 heures du soir, le Procureur a déclaré : « Vous êtes des délinquants, des délinquants bien élevés mais des délinquants quand même. Vous mettez en danger la démocratie. »

Démocratie : En donnant son accord pour l’implantation de ces parcelles d’OGM médicamenteux, le gouvernement a fait fi de la position des élus du Conseil Régional d’Auvergne, du Conseil Général du Puy de Dôme, de plusieurs maires du territoire et de 80% de la population qui refusent la dissémination des OGM en plein champ. Il a fait fi aussi des 800 scientifiques qui, en 2005 ont adressé une lettre à tous les gouvernements alertant sur les risques encourus par la dissémination des OGM en plein champ et réclamant à ce titre un moratoire.

Qu’aurait-on dit, si des gens informés des risques, lors de l’affaire du sang contaminé(et il y avait beaucoup de gens informés à cette époque) avaient su réunir les informations et créer un collectif et sans aucune violence sur les personnes, seraient allés détruire les stocks, les uns après les autres ?
S’opposant en cela à la logique financière et économique qui a prévalu, à l’époque déjà, en écrasant toute conscience et qui a livré la vie des citoyens à un grand jeu de roulette russe.
Rien de cela n’a eu lieu : ce Procureur pense-t-il que la Démocratie a été sauvegardée ?

La démocratie est en danger
lorsque le débat public est confisqué

La démocratie est en danger
lorsque l’information et tronquée : en effet, comment nous informe-t-on lorsqu’on fait monter la violence en parlant du droit de propriété des agro-managers (nous ne les appelons pas paysans) en passant sous silence que ce qu’il produit sur sa propriété se retrouve dans nos assiettes, dans le champ du paysan d’à côté. Et que tous les consommateurs, les citoyens qui s’engagent, les scientifiques qui alertent mangeront de ces produits contaminés sans le savoir et sans aucun recours ?
Est ce vraiment sérieux d’agiter l’opinion sur le droit de propriété que des « tarés et terroristes » mettraient en danger et d’appeler cela de l’information ?

La démocratie est en danger
lorsque la justice est instrumentalisée par les multinationales et ne joue plus son rôle de garantir l’intérêt général.
Cette justice qui aujourd’hui individualise et continue à nier la dimension collective de ce mouvement de désobéissance civique, en continuant à ignorer les comparants volontaires qui se sont présentés devant elles et qui assument totalement le fauchage de ces champs OGM, cette justice qui après en avoir choisi 15 au hasard livre le salaire d’un d’entre eux à Limagrain.

De plus, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, par jugement du 4 mai 2006 a prononcé l’annulation des autorisations d’essais de cultures d’OGM médicamenteux menés dans le Puy-de-Dôme en 2005 par la société Meristem Therapeutics.

Saisie sur salaire afin de payer le préjudice moral de Limagrain.
Que fait la justice du préjudice pour la démocratie qui ne fonctionne pas, préjudice pour la population qui ne veut pas d’OGM dans son assiette et qui mangera sans le savoir, préjudice pour la santé publique, préjudice pour les citoyens que nous sommes et qui comme les victimes de l’amiante et du sang contaminé s’amasseront dans les tribunaux sans que jamais les vrais responsables(les groupes financiers) soit incriminés, préjudice pour tous ceux qui étranglés par la logique des brevets alimenteront les multinationales que sont Limagrain ou Monsanto.

Lorsque légalité et légitimité sont à ce point déconnectés, à quoi se réduit donc la justice ?

Depuis le 4 novembre 2005, les 15/12 de Nonette (ayant donc fauché des essais OGM déclarés illégaux par le Tribunal) sont "à la merci" d’une procédure exécutoire à leur encontre de la part des parties civiles : la SCA Limagrain, l’agro-manager et Meristem Therapeutics et ont décidé de continuer à résister.

2007 sera l’année où, nous, les citoyens mettrons fin à la guerre au vivant menée par des voyous en col blanc.

Construisons un avenir sans OGM.

Monique Burnichon.



 D’autres informations et liens sur les OGM et les faucheurs  


Pour contacter les faucheurs volontaires :

Contacts Rhône - Loire :
Faucheurs69.42@no-log.org
Jean Luc : 04.75.67.14.74
Chloé : 08.72.12.55.25
Bernard : 04.77.89.40.76




> Construisons un avenir sans OGM
12 décembre 2006, par Jean-Louis

Bonjour, Il faudrait expliquer au Procureur ce qu’est la démocratie et qui la viole. Et après il faudrait donner la légion d’honneur à ceux qui se sont opposés aux OGM.

La Commission européenne a demandé à la Cour de justice d’infliger à la France plus 38 millions d’euros d’amende.

Une amende d’un montant de 38 millions d’euros ainsi qu’une astreinte journalière de plus de 360.000 euros pour violation de la législation européenne sur les OGM ont été demandé mardi 12 décembre à la Cour de justice par la Commission européenne pour la France. Bruxelles reproche à la France de ne pas respecter la législation européenne sur les OGM . En effet, Paris n’a toujours pas transposé dans la législation française une directive européenne sur le sujet, alors qu’elle aurait dû le faire au plus tard en 2003. Stavros Dimas, commissaire européen

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Une loi 2009 permettant l’interdiction de cultures OGM par les intercommunautés
OGM : inspection citoyenne ce samedi dans la plaine de l’Ain...
Respectez les engagements pris à l’issue du Grenelle de l’environnement !
La question des tournesols OGM est maintenant sur la table. Et plus largement, celle des OGM fabriqués par mutagénèse...
Rencontres interrégionales “OGM et Apiculture : coexistence impossible”
Conférence-débat avec Christian Vélot : Plantes mutées, la face cachée des OGM
Un moratoire immédiat sur les OGM, et non une loi pour les autoriser !
OGM : la contamination passe par là
Pas de culture de maïs OGM pesticide Monsanto 810 en 2008 en France !
OGM vigne : face à la propagande, les faits sont têtus




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil