Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Ville de Saint-Etienne > Conseil municipal > Un voeu pour faire passer la pilule
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
LA RENTRÉE SCOLAIRE 2007 AU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FÉVRIER :
Un voeu pour faire passer la pilule
mardi 6 février 2007, par Roger Dubien


A la réunion du Conseil municipal de ce 5 février, j’avais fait ajouter à l’ordre du jour, en question d’actualité, "les conditions de la rentrée scolaire 2007". Le groupe socialiste également. Alors l’adjoint aux écoles a ajouté en dernière minute un point 46 de l’ordre du jour, que l’on a découvert en arrivant, sur la table, point qui consistait en un "voeu" adressé au 1er Ministre et au Ministre de l’Education Nationale...

Pas de quoi inquiéter De Robien ou Villepin ni Sarkozy : ce voeu se borne à dire au gouvernement que le conseil municipal est attaché à la scolarisation des enfants de deux ans, et à lui demander "un examen attentif de la situation stéphanoise" pour faire quelques exceptions ici dans la liste des fermetures ... Le groupe socialiste a proposé deux amendements pour "durcir" un peu ce voeu, pas de problème, l’adjoint et le maire sont d’accord, puisque ça restera un voeu, au mieux pieux, et au fond manoeuvrier. Puisqu’il s’agit juste de mots pendant que la mairie fait le contraire, et applique ici une politique d’abandon de l’école publique. L’adjoint aux écoles Ziegler a parlé de 12 fermetures au lieu de 13, et indiqué qu’il intervenait pour le maintien de deux classes à Villeboeuf et à Bergson. Merci pour les autres. Il a aussi dit qu’il réfléchissait déjà pour proposer un mode de garde alternatif, suite à la non scolarisation des 2 ans. CQFD.

Le voeu a été adopté à l’unanamité, moins mon refus de vote (lire ci-dessous)

***

"Je veux attirer l’attention et protester contre la nouvelle dégradation de la situation de l’école et de l’Education qui se prépare pour l’année 2007-2008.
- demain se réunit en Préfecture le CDEN, pour discuter de la carte scolaire
- samedi près de 1500 parents et enseignants ont manifesté à st-étienne contre les fermetures de classes annoncées.
Les années se suivent et se ressemblent.
Dans la loire, pour le primaire, 66 fermetures de classes sont annoncées pour le moment. Pour 30 ouvertures possibles.
Pourtant le nombre d’élèves ne baisse pas, plus en tous cas, au contraire. Depuis 1999, on compte 387 élèves en plus et 87 postes d’enseignants en moins.
Pour la ville de st-étienne, sont envisagées 5 ouvertures ou confirmations en élémentaire (écoles Chappe, Francs-maçons, Molina, La Veüe, La Terrasse ) ; et 3 en maternelle (Chappe, Molina, St-Saëns). Mais 13 fermetures : 3 en élémentaire (dans les écoles Montchovet, Soleysel, Villeboeuf le Haut) ; et 10 en maternelle (dans les écoles Bergson, Ferry, Jomayère, Métare, Monge, Ovides, Rouget de Lisle, Solaure, Terrenoire Perrotière, Vivaraize).

Vous ne pourrez pas justifier cette nouvelle dégradation en expliquant que le nombre d’élèves inscrits baisse, puisqu’il est maintenant en augmentation (11 471 à la rentrée 2006 (5054 en maternelle, 6 241 en élémentaire, + 176 en classes CLIS de soutien). Ce qui d’ailleurs invalide aussi la tentative de justifier la baisse continue du budget municipal de l’éducation par une prétendue baisse des effectifs.

Cette année, la principale raison des nouvelles fermetures et suppressions de postes est la fin de la scolarisation des 2-3 ans en maternelle : sur 66 classes menacées, 55 sont des classes de maternelle.
Tout ceci pour des raisons de réductions budgétaires sur l’éducation. C’est d’autant plus grave qu’il existe une étude sur la réussite scolaire réalisée par plusieurs sociologues pour le ministère qui montre que dans la Loire la possibilité d’accueil dès 2 ans dans les maternelles est l’un des points forts, et combien c’est un atout pour la réussite des enfants.

Le problème de l’école n’est pas qu’un problème de moyens, c’est certain. Il y a besoin d’un sérieux changement des mentalités et du rôle assigné à l’école. Mais la diminution continue des moyens va contribuer à aggraver les difficultés et à aggraver l’échec scolaire.

Comme d’habitude vous allez dire que ces décisions ne relèvent pas de la mairie mais de l’Inspection d’Académie. C’est à dire des moyens donnés par le ministère, par le gouvernement et les députés. Mais c’est vous mêmes et vos amis politiques qui les prenez !
Vous devez savoir que beaucoup de parents et d’enseignants, de militants associatifs aussi, n’acceptent pas cette nouvelle régression, et vont agir pour les empêcher.
Je demande que ces décisions de réduction des moyens pour l’école soient abandonnées.
J’espère que d’ici juin prochain, les conditions se réuniront pour qu’elles deviennent caduques.

Alors concernant ce voeu que vous proposez, je ne le voterai pas, parce que d’abord il est bien timide et vise plutôt à faire avaler la pilule ; et puis surtout je conteste votre affirmation selon laquelle “la ville de St-Etienne déploie des moyens importants pour offrir de meilleures conditions de réussite".
La réalité c’est que vous n’arrêtez pas de réduire les moyens consacrés par la ville aux écoles. J’affirme que depuis 2000 le budget réel des écoles a baissé environ d’un tiers !
Donc c’est se moquer du monde de dire le contraire de ce que vous faites.




Dans la même rubrique :
La ville de St-Etienne appuie la concurrence du pôle des cliniques privées contre l’hôpital public.
Que fait-on contre la pauvreté des enfants ?
Pour une intervention citoyenne dans la construction du budget de la ville de St-Etienne
Travailler en partenariat avec les associations de solidarité et les autres acteurs de la politique sociale
Est-ce que M. Thiollière est en train de faire un cadeau de 600 000 euros à Bill Gates ?
On se répète : un mauvais budget, parce que construit sans les stéphanois
Conseils de quartiers et démocratie participative à St-Etienne : le temps de la contrefaçon
Aide sociale municipale à st-étienne : les deux pieds sur le frein
Pour des cantines scolaires sans pesticides et sans OGM
L’école à St-Etienne : il faut qu’on en parle !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil