Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Culture / idées > La décadence sécuritaire
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
UN LIVRE DE GILLES SAINATI & ULRICH SCHALCHLI
La décadence sécuritaire
mercredi 19 septembre 2007


Comment la « tolérance zéro », d’importation américaine, s’est imposée dans la pratique judiciaire ; comment l’idéologie techno-sécuritaire a remplacé la notion du juste par celle du rendement chiffré de la justice ; pourquoi le nouveau système pénal doit développer des cycles de plus en plus courts pour ramener dans les filets judiciaires - en « temps réel » - les inscrits dans les fichiers de suspects ; comment on en arrive à punir des infractions qui n’existent pas, comme les « incivilités » ; comment une bonne partie de « nos élites » - criminologues d’État, hommes politiques « républicains », syndicats de policiers, médias asservis, et même certains pans de l’armée - se trouve réunie dans l’activisme sécuritaire : telles sont quelques-unes des questions auxquelles répond ce livre.

Juges managers et comptables, mécanisation de la peine, pouvoir démesuré de la police dans la « chaîne pénale », nouvelles techniques de tatouages des populations : l’irréversible est en train de se commettre, nous faisant oublier que si la « sûreté » était inscrite dans la Constitution de 1791, il s’agissait de protéger les individus contre l’arbitraire du pouvoir.

Gilles Sainati, secrétaire général du Syndicat de la magistrature de 1999 à 2000, a codirigé La Machine à punir (L’Esprit frappeur, 2000 & 2004).

Ulrich Schalchli a été secrétaire général du Syndicat de la magistrature de 2001 à 2002.

Paraît ce 20 septembre aux Editions La Fabrique
112 pages, 14 euros
ISBN : 978-2-91-337265-8
http://www.lafabrique.fr



Télécharger le programme automne 2007 de La Fabrique

Dans la même rubrique :
“Un pour la route”, spectacle autour de deux œuvres d’Harold Pinter : "Un pour la route" et son discours "Art, Vérité et Politique"
Zut ! Pas de courrier ce matin...
Soirée ciné-débat autour de « Adieu Bonaparte », de Youssef Chahine
Les Tsunamis de la dette
"Les enfants du chaos" un livre d’Alain Bertho
Afshin Ghaffarian danse avec la liberté
Un dernier verre avant la guerre
« Amiante : le prix du silence » de Daniel Cattelain
St-Etienne stories
Voyage au Liban et en Syrie du 24 avril au 3 mai




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil