Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Zérogm42 > Un collectif “Loire sans OGM” est créé
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Un collectif “Loire sans OGM” est créé
rendez-vous chaque dernier lundi du mois aux “Pères peinards”
lundi 24 septembre 2007


Beaucoup de monde jeudi 20 septembre - plus de 50 personnes étaient présentes à l’Amicale Laïque de Beaubrun à St-Etienne -, pour parler de la bataille contre les OGM et envisager la création d’un collectif “Loire sans OGM”.

Tous les secteurs du département étaient “représentés” : roannais, gier, forez, ondaine, pilat, st-étienne. Un rapide tour de table a montré qu’étaient là des faucheurs volontaires, des paysans (membres de la Confédération paysanne mais pas seulement), des apiculteurs, des membres d’associations de défense de l’environnement et de Res’OGM, d’associations et mouvements citoyens, des personnes travaillant dans la filière bio, des animateurs d’AMAP... La plupart présents “à titre individuel”, chacun-e disant en même temps les activités ou associations dont il est partie prenante...

La discussion a commencé en tâtonnant un peu, parce qu’il n’y a pas eu d’introduction générale. Pas plus mal, peut-être : chacun a pu ainsi apporter ses informations ou ses questions sur les OGM et les enjeux de cette lutte. Et au fur et à mesure c’est une sorte de puzzle qui s’est dessiné. On s’est ainsi rendu compte que si chacun avait une certaine connaissance de la question, il y avait beaucoup à gagner à mettre en commun et à croiser les approches. Et un grand besoin aussi d’approfondir le sujet pour pouvoir en parler simplement à des milliers de personnes.

La société refuse massivement la dissémination des OGM, dont la dangerosité est redoutée. Mais il reste beaucoup de travail pour faire mesurer cette gravité : irréversibilité de la contamination suite à la dissémination des manipulations génétiques dans la nature, explosion de l’utilisation des pesticides (et 99% des OGM brevetés sont des plantes à pesticides), destruction de la biodiversité, question de l’autonomie alimentaire sur la planète (en Argentine par exemple, 40% des surfaces agricoles sont en soja OGM. Dans un état du Brésil, 7 millions d’hectares de forêt viennent d’être détruits pour le soja OGM...)

Dans la Loire, pour le moment, on n’a pas de cultures de maïs OGM, officiellement du moins. Mais on se rend compte de la justesse de la revendication des faucheurs : “pas d’OGM dans nos champs, ni dans nos assiettes !”. Car les OGM sont déjà dans les assiettes. Par exemple à travers les produits dérivés que sont l’amidon de maïs et surtout la lécithine de soja, à travers le pollen qui va arriver aussi, et puis surtout à travers les aliments pour nourrir les animaux. Et il n’y a aucun étiquetage dans ce domaine...

C’est de plus en plus dur et de plus en plus cher pour les paysans de refuser les aliments OGM, soja surtout.
C’est la PAC (politique agricole commune) qui est en cause : actuellement, les subventions et les prix agricoles pénalisent les paysans qui nourrissent leurs bêtes avec de l’herbe et poussent à utiliser maïs + soja.
Par exemple, il faut augmenter la quantité de lait, compte tenu du niveau actuel du prix du lait. Alors on utilise du maïs. Auquel il faut ajouter du soja (protéines)... Du soja importé qui est OGM à 80%. Et un paysan qui veut acheter du soja non OGM doit payer le surcoût de cette qualité !
Ceci pose donc la question du soutien à apporter aux paysans qui résistent, du soutien aux filières non ogm d’alimentation des animaux (que la région rhône-alpes souhaite aussi appuyer).
C’est toute une conception de l’agriculture qui est en cause.
Un paysan producteur de lait a dit comment il essayait de faire inclure le refus des OGM dans le cahier des charges de la fourme de Montbrison.

On a parlé aussi de la nourriture donnée aux enfants dans les cantines, du besoin de s’en occuper dans chaque commune.

Quelqu’un a précisé qu’évidemment on n’était pas contre les recherches sur les OGM en milieu confiné, en particulier dans le domaine médical. A condition que ce soit en milieu confiné.

Où en est-on mi-septembre ? Les choses sont en train de bouger, avec l’annonce d’un possible “gel des semences” et cultures OGM, autour du Grenelle de l’environnement. Mais rien de définitif n’est obtenu, évidemment, et puis la discussion a bien montré que la culture d’OGM dans les champs n’était qu’une partie du problème, puisqu’ils sont massivement importés pour l’alimentation animale...

Prochain rendez-vous du collectif “Loire sans OGM” le 29 octobre aux Pères peinards

En bref, les décisions prises avant de se séparer :

-  Le collectif “Loire sans ogm” est lancé. Le nom n’étant d’ailleurs pas définitif...

-  Ce collectif est ouvert aux individus, associations, organisations, élus... Tout le monde est bienvenu.

-  Ce collectif facilitera la mise en commun, la circulation des informations, la coordination, le soutien aux initiatives des uns et des autres... Pas de démarche directive, il s’agira d’un appui à toutes les initiatives prises par les personnes et associations qui le souhaiteront. Et bien sûr le collectif prendra aussi des initiatives.

-  Une liste d’informations sur internet sera créée

-  Un rendez-vous mensuel du collectif aura lieu le dernier lundi de chaque mois à 20h, au café culturel coopératif “Les Pères Peinards”, qui est d’accord pour accueillir le collectif. C’est 5 rue du Jeu de l’Arc (centre ville de Saint-Etienne). La prochain rendez-vous aura donc lieu le lundi 29 octobre à 20h, aux Pères peinards.

-  Le temps ayant manqué, la projection du film “le pollen de la discorde” n’a pu être faite jeudi , elle aura lieu à la réunion du 29 octobre. Et d’ici là, on peut le voir à cette adresse :

Le pollen de la discorde

-  Tout de suite, l’aide de Res-OGM est sollicitée pour un travail de présentation de la question des OGM, qui puisse servir de support aux réunions dans les communes et quartiers. On peut imaginer des réunions dans les communes et quartiers : “les OGM c’est quoi ?” (à l’image de ce qui se fait dans Isère, dans l’Ain...)

Pour entrer en contact avec “Loire sans OGM” : s’adresser à Jean-Luc Robert : merlou2@wanadoo.fr
Les demandes d’aide pour animer des réunions sur les OGM sont possibles dès maintenant (des personnes du collectif peuvent les animer).

Parmi les dates à avoir en tête :

-  6 octobre à Lyon : contre grenelle de l’environnement

-  9 octobre à St-Etienne : conférence-débat avec Jean-Marie PELT, “La terre en héritage”, organisée par la LPO. à 21h, à l’Université, amphi JO1 de Tréfilerie.

-  19 octobre à 19h30 : conférence-débat organisée à St-Martin la Plaine par la municipalité et Res’OGM avec Christian Vélot, biologiste moléculaire

-  19 octobre, Valence, journée OGM et abeilles, organisée par Res’OGM et les apiculteurs (ouverte à tou-te-s).

Il a été question de la possible venue de Ceballos, de Testart...




> Un collectif “Loire sans OGM” est créé
12 novembre 2007

Zerogm 42 est le nom qui a été choisi pour le collectif "Loire sans OGM".
Zerogm, ni dans les champs ni dans nos assiettes !

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Conférence-débat avec Jean-Pierre Berlan à Saint-Etienne ce vendredi 13 février
OGM : 20.000 hectares de trop en France, dont 270 en Rhône-Alpes
OGM : Fauchage d’une parcelle de tournesol muté (VrTH) dans les Pyrénées Orientales
“Science, éthique et démocratie” : Jacques Testart - scientifique et critique de science - à St-Etienne jeudi 8 mars
Le maïs OGM pesticide Monsanto 810 interdit en France pour 2012
Les nouvelles technologies de manipulation du vivant
Tribunal international MONSANTO du 14 au 16 octobre à La Haye (Pays Bas)
L’autorisation du Cruiser : un non-sens
Stop OGM !
Rhône-Alpes : la résistance aux OGM s’organise...




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil