Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau Solidarité Rroms > La mairie a coupé l’électricité à Montplaisir.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
RROMS
La mairie a coupé l’électricité à Montplaisir.
vendredi 28 septembre 2007, par Georges Günther


Depuis hier soir, jeudi 27 septembre, les deux bâtiments de l’ancienne école de Montplaisir n’ont plus d’électricité sur décision de la mairie de St Etienne.
Dans la journée du jeudi, des techniciens de la ville et d’EDF ; sur demande de Marcel Gaillard, étaient venus pour réparer l’installation électrique et tenter de mettre plus de puissance pour essayer de limiter les dizaines de coupures, notamment en soirée. Après avoir réparé l’installation, les agents d’EDF ont demandé à la mairie de remettre le courant. Ils ont essuyé un refus net.

Plus d’électricité cela signifie pas de chauffage avec les jours humides et froids que nous connaissons. C’est pour la majorité des familles plus de possibilité de cuisiner, plus de petits déjeuners pour les enfants (il y a un bébé de quelques mois dans un des bâtiments).
Couper l’électricité, c’est décider de rendre la vie impossible à Montplaisir.
Pourtant c’est la mairie qui a obligé les familles à s’installer à Montplaisir après leur expulsion du squat de la rue Béraud.

Hier, Marcel Gaillard a appelé plusieurs fois la mairie pour demander qu’elle donne l’autorisation de remettre le courant. J’ai également appelé hier soir le cabinet du maire pour demander la même chose.

Il est donc nécessaire que des dizaines de personnes téléphonent au cabinet du maire de St Etienne pour demander le rétablissement du courant.
Il faut appeler la mairie au 04 77 48 77 48, demander que l’on vous passe le cabinet du maire. Là vous pouvez demander Mme Falduzi (directrice du cabinet) ou Melle Amandine Garrier (directrice adjointe), mais vous pouvez également faire part de votre demande à la personne que vous aurez au cabinet du maire.
Si malgré ces coups de téléphone la mairie maintien sa décision, il faudra envisager autre chose.

Georges Günther

A propos de l’attitude et des projets de la mairie de St-Etienne

Lors de la réunion du réseau de solidarité avec les familles Rroms de ce mardi 25 septembre, Roger Millet a parlé de sa rencontre avec Madame Falduzi, la directrice du cabinet du maire. Elle l’avait contacté en tant qu’habitant du quartier de Montplaisir et membre du comité de quartier, pour une rencontre en vue de connaître son opinion sur la situation des Rroms.
Les propos de la directrice de cabinet du maire valent d’être rapportés :
C’est avec l’ancien préfet que l’expulsion du squat de la rue Béraud aurait été décidée. L’ancien préfet avait demandé au maire de St Etienne de trouver un autre lieu d’hébergement. Le maire aurait cherché partout et il n’a trouvé rien de mieux que Montplaisir. Le quartier de Montaud avait été envisagé mais nous avions eu déjà beaucoup de problèmes. Madame Falduzi fait sans doute référence à l’émeute raciste et xénophobe organisée par les forces d’extrême droite et de la droite extrême avec la complicité de certains éléments de la mairie contre l’installation d’un centre de semi liberté dans le quartier (voir http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=596 ).

Le quartier de Monthieu aurait aussi été envisagé, mais là aussi beaucoup trop de problèmes. Bref il n’y avait rien de mieux que Montplaisir. Donc avec l’accord du maire, le nouveau préfet a envoyé les familles expulsées de Béraud à Montplaisir.
En ce qui concerne les deux logements promis par la mairie pour deux familles, » la proposition tient toujours. Il y aurait eu un communiqué de presse de la mairie à ce sujet en août. Mais aucun nom ne nous a été transmis »
.
Là Madame Falduzi ment effrontément. C’est le mardi 17 juillet que Mme Dumont, adjointe au maire, a renouvelé, lors d’une réunion en mairie avec le réseau de solidarité, la proposition d’attribuer deux logements. Nous lui avions donné immédiatement le nom d’un famille et le lendemain le nom d’une autre famille. La visite des appartements avait été fixée le lundi 23 juillet puis annulée le même jour. Et depuis plus aucuns signe de la mairie malgré nos relances et une lettre au maire datée du 27 juillet. Le réseau de solidarité a encore envoyé une lettre au maire pour une demande de rencontre le 20 août dernier, lettre dans laquelle nous revenions notamment sur cet engagement non tenu des deux logements. Cette lettre est restée, elle aussi, sans réponse.

Pour les dossiers des projets déposés par 17 personnes à la cellule d’écoute, Mme Falduzi ne sait pas quelle suite sera donnée. Quant aux « convois humanitaires » (sic) la mairie a eu des contacts avec deux villes roumaines qui seraient particulièrement accueillantes pour le rroms. Mais elle n’a aucun nom à donner.
Enfin en ce qui concerne l’avenir de la présence des familles Rroms dans les deux bâtiments de l’ancienne école de Montplaisir, là les propos sont volontairement inquiétants « J’ai peur que les familles ne passent pas l’hiver ici à Montplaisir. »

Voilà comment la mairie de St Etienne joue avec la vie de dizaines de familles, de dizaines d’enfants.




> La mairie a coupé l’électricité à Montplaisir.
4 octobre 2007, par Georges Gunther

Et maintenant le chantage au chauffage pour les familles rroms de Montplaisir !

Nous savons maintenant pourquoi la mairie de St Etienne n’a toujours pas remis le chauffage dans les bâtiments de Montplaisir.

Un technicien de la ville chargé de faire le facteur, nous a dit que la mairie était prête à remettre le chauffage « sous condition ». Elle demande que les familles soient regroupées dans le bâtiment de l’école maternelle.

J’ai fait le recensement des personnes actuellement présentes à Montplaisir.
Il y a sur le site trois bâtiments :
-  Celui de l’ancienne école primaire est actuellement occupé par 50 personnes dont 9 enfants.
-  Celui de l’ancienne école maternelle est occupé par 42 personnes dont 16 enfants.
-  Le petit bâtiment des anciens appartements des enseignants est occupé par 26 personnes dont 7 enfants.

Au total il y a donc 118 personnes dont 39 enfants.

La mairie demande donc que les 50 personnes installées dans le bâtiment de l’ancienne école primaire se regroupent sur le bâtiment de l’école maternelle. Elle veut donc entasser 92 personnes dont 25 enfants dans un bâtiment qui comprend 6 salles de classes. Ca fait 15 personnes par salle !

Voila quelle conception le maire de St Etienne a de la dignité de ces personnes. C’est le chantage au chauffage à l’approche de l’hiver. Il fallait oser y penser !

Lors d’un rassemblement devant l’hôtel de ville les familles rroms avaient écrit sur une banderole : « Nous ne somme pas des animaux ». Une évidence qu’il n’était pas superflu de rappeler au premier magistrat de la ville.

De plus nous savons que le nombre de personnes actuellement présentes à Montplaisir va grossir dans les prochains jours : des personnes qui ont été contraintes de partir en Roumanie sous la menace des Obligations à Quitter le Territoire Français (OQTF) vont revenir, puisqu’elles ne peuvent pas, dans les conditions actuelles, y vivre.

On est confondu par l’indécence de la proposition du maire.

Le grand nombre d’appels téléphoniques au cabinet du maire avait permis le rétablissement du courant. Il est nécessaire à nouveau d’interpeller le cabinet du maire, avec encore plus d’ampleur pour que cette décision indigne soit abandonnée et que le chauffage soit rétabli dans tous les bâtiments sans condition.

Pour appeler la mairie faire le 04 77 48 77 48, demander le cabinet du maire, et là demander Madame Falduzi ou Mademoiselle Amendine Garrier. Si vous n’avez pas ces deux personnes vous pouvez faire votre demande à la personne que vous avez au bout du fil.

Georges Günther

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Les familles roms installées à Saint-Etienne ne doivent pas être expulsées. Le maire doit aller au bout de son engagement public.
“Roms de France, Roms en France, le peuple du voyage” : conférence-débat avec Jean-Pierre Dacheux
Rroms : les départs ANAEM, une drôle d’histoire...
L’objectif est bien d’expulser le maximum de Rroms
Rroms : pas d’expulsion sans nouvel hébergement !
Pour mettre au point, avec la contribution active des Rroms, une politique d’accueil dans l’agglomération stéphanoise.
St-Etienne : soirée de solidarité avec les Roms à l’initiative de la Cimade
Le réseau de solidarité interpelle le conseil municipal de St-Etienne
La mémoire trouée du génocide.
Daniel Covaci a été libéré du centre de rétention de St-Exupéry




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil