Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Zérogm42 > Marche Chartres - Paris
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
DU 9 AU 13 OCTOBRE 2007
Marche Chartres - Paris
pour le moratoire, pour la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM
vendredi 5 octobre 2007


A l’appel des associations, organisations et syndicats, initiateurs de l’Appel d’Orléans (1), une Marche nationale pour le Moratoire OGM se déroulera de Chartres à Paris du 9 au 13 Octobre 2007.

Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat en charge du Grenelle de l’Environnement, a déclaré : « Sur les OGM, tout le monde est d’accord : on ne peut pas contrôler la dissémination. Donc, on ne va pas prendre le risque » (Le Monde 20 septembre 2007)

Au delà de cette déclaration de principe et au vu des réactions qu‘elle a provoquées et des annonces faites à l’issue des travaux des groupes du Grenelle de l’Environnement, la mobilisation doit être amplifiée.

 C’est pourquoi les Marcheurs et les nombreux acteurs de la lutte pour la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM défileront dans Paris  

SAMEDI 13 OCTOBRE 2007

10 heures - Porte d’Ivry : départ de la dernière étape de la marche

13 heures - rassemblement devant l’Hôtel de Ville de Paris
Dégustation de produits de qualité (fromages, salaisons, etc.) emblématiques de l’agriculture paysanne et garantis sans OGM.

15 h 30 à 20 h - grande réunion publique d’information et de débats à l’Université de Paris VIII Saint-Denis
(Amphithéâtre du département de Géographie)

par le métro : ligne 13, Châtillon Montrouge - St-Denis Université, arrêt St-Denis Université.

-  15.30 : Introduction et présentation de la conférence

-  15.45 : Moratoire et loi sur les OGM
Enjeux en France
Panorama de la législation européenne.
Présentation de la situation réglementaire d’Etats européens ayant un moratoire et une loi de protection
Interventions institutions et ONG européennes

-  17.00 : Produire et consommer sans OGM
Eclairages sur dangers des contaminations et intérêt de produire sans OGM Grands témoins français et européens

-  18.00 : Evaluation scientifique et expertise indépendante
Etats des lieux et enjeux
Interventions Scientifiques et ONG

-  19.00 : Conclusions et déclaration finale

Programme provisoire sous réserve de modification

(1) Les Amis de la Terre - ATTAC- Bioconsom’acteurs - Biocoop - Collectif des Faucheurs Volontaires - Collectif 45 sans OGM - Comité 63 sans OGM - Comité de Soutien aux faucheurs de Pithiviers - Confédération paysanne - Fédération Nationale d’Agriculture Biologique - Greenpeace - Groupement International d’Etudes Transdisciplinaires - Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures - Nature et Progrès - Réseau Semences Paysannes - Vigilance OGM 36


Le site de la marche : http://marche.chartres-paris.ouvaton.org/


PROGRAMME DE LA MARCHE : de Poinville à Chartres et de Chartres à Paris

Du 6 au 8 octobre : Poinville - Chartres, en 3 étapes :

Samedi 6 : Etape Poinville (28) - Fresnay-L’Evèque - 18 km
14h - Départ place de la Liberté à Semonville, (commune de Poinville, près de Toury, RN 20)
20h - Soirée d’information sur les OGM et la nécessité d’un moratoire.

Dimanche 7 : Etape Fresnay-L’Evèque (28) - Prunay-le-Gillon (28) - 20 km
10 h - Départ de Fresnay L’Evèque - place de l’église
20 h - Soirée au 1 rue de la Pompe à l’Hopiteau chez Damien Leroy - Rencontre avec Denis Benoît : « La contamination par les abeilles : les risques pour l’agriculture et les produits de la ruche »

Lundi 8 : Etape de Prunay-le-Gillon (28) - Chartres - 15 km
9 h - Départ de Prunay-le-Gillon - place de l’Eglise
20h : Débat Salle des fêtes de Mainvilliers - Sauver les produits de qualité - Le rôle de la Région Centre pour rester sans OGM suivi d’une soirée festive.

Du 9 au 12 octobre - Chartres - Paris en 5 étapes

Mardi 9 : Etape Chartres à Yermenonville (28) - 18 km
8h 30 : Chartres - place Châtelet - face au monument des droits de l’homme : accompagnement des prévenus au tribunal (9 h). Renvoi du procès des faucheurs de Poinville.
13 h : Départ de la marche Chartres vers Paris au monument Jean Moulin
21 h : Soirée à l’AMAP « A ma prairie » - 5 route de Faverolles - La Gâtine, 78 - La Boissière Ecole - Pourquoi nous demandons un moratoire dans les champs sur les OGM ?

Mercredi 10 : Etape Yermenonvilleà Cernay en Chevreuse (78) - 31 km
9 h : Départ d’Yermenonville - place de l’Eglise
21 h - Conférence avec Christian Vélot - Chercheur à Orsay - Lieu non précisé

Jeudi 11 : Etape Cernay en Chevreuse à Jouy en Josas (78) - 23 km
9 h : départ Cernay en Chevreuse - place de l’Eglise
21 h : Meeting / Droit à une recherche indépendante - Lieu non précisé

Vendredi 12 : Etape Jouy en Josasà Ivry/Seine (94) - 30 Km
9 h : départ lieu à préciser
17 h : arrivée à Ivry S/Seine place Voltaire (Métro Mairie d’Ivry)
18 h : deux débats : Quelle alimentation de qualité pour tous ? Qu’attend-on du Grenelle ?
20 h : soirée festive.

Samedi 13 : Dernière étape Ivry S/Seine à Paris - 11 km
9 h : place Voltaire à Ivry (Métro Mairie d’Ivry)
10 h : Rassemblement Porte d’Ivry (Métro Porte d’Ivry)
13 h : Arrivée place Hôtel de Ville à Paris.

 Pour tout renseignement :  
du 6 au 9 : hebproceschartres@no-log.org et 06 42 73 84 27
du 9 au 13 : marche.chartres-paris@no-log.org et 06 14 43 50 06

 Soutien financier à la marche : envoyez vos dons à :  
Les Amis de la Conf’- 104 rue Robespierre - 93170 Bagnolet (en indiquant « marche moratoire » au verso du chèque)



Informations pratiques de la marche

Inscriptions :
du 6 au 9 : hebproceschartres@no-log.org et 06 42 73 84 27
du 9 au 13 : marche.chartres-paris@no-log.org et 06 14 43 50 06

L’organisation prend en charge les marcheurs « longue durée ». Un brassard leur sera remis à leur arrivée. Ils seront prioritaires pour la restauration et l’hébergement.

Hébergement : chez l’habitant ou en lieu collectif (prévoir duvet et tapis de sol, au cas où)

Repas : les repas seront pris en charge pour les marcheurs « longue durée ». Ceux qui viendront marcher une seule journée doivent être autonomes.

Bagages : pour alléger les marcheurs, deux estafettes suivront : une pour le ravitaillement et une pour les bagages.

Gardiennage des voitures : les véhicules des marcheurs de longue durée pourront être stationnés dans un lieu sécurisé. Prévenir dès maintenant au 06 42 73 84 27.

Soutien financier à la marche
Ceux qui ne peuvent participer à la marche, mais qui souhaitent la soutenir, peuvent envoyer une participation financière :
5 euros pour prendre en charge un repas par marcheur
10 euros pour les frais de transport et d’hébergement par marcheur
Envoyez vos dons à : Les Amis de la Conf’- 104 rue Robespierre - 93170 Bagnolet (en indiquant « marche moratoire » au verso du chèque)


Jean-Baptiste Libouban : L’été des Faucheurs

Les 26 et 27 février 2007 se sont tenus à Orléans les Etats généraux du moratoire. Organisés par un très grand nombre d’associations de défense de l’environnement, ils ont lancé un appel au gouvernement pour un moratoire sur les plantes OGM. C’est l’appel d’Orléans. Il n’a pas été entendu, le nouveau gouvernement demandant préalablement les conclusions du « Grenelle de l’environnement ».

Tout l’été, les Faucheurs volontaires ont préparé à leur façon ce « Grenelle de l’environnement » qui doit se tenir dans la 2ème quinzaine d’octobre. Pour bien se faire entendre des Français, ils ont coupé symboliquement un seul épi par personne en divers lieux. Ils ont opéré en public les tests de reconnaissance des plantes OGM pour porter celles-ci aux préfectures. Les quelques kilos de maïs prélevés ne portaient pas préjudice aux paysans, mais étaient une interpellation forte des pouvoirs publics qui, jointe à d’autres manifestations, a eu son effet. Des représentants des Faucheurs volontaires ont été reçus au ministère de l’environnement, tandis que José Bové était reçu par la secrétaire d’état à l’écologie, Mme Kosciusko-Morizet elle-même. C’était une reconnaissance officielle du caractère civique de nos actions de désobéissance en faveur de l’environnement. Depuis, le gouvernement par la voix des procureurs a demandé que les procès que nous devions avoir en septembre et octobre devant les tribunaux de Carcassonne, Toulouse et Chartres, soient remis à plus tard, le Grenelle de l’environnement pouvant changer le regard porté sur nos actions. De nouveau nous n’étions plus des délinquants de droit commun, ces procès étaient bien des procès politiques...

Maintenant pour montrer leur détermination, leur attente, leur vigilance, les faucheurs organisent une marche de Chartres à Paris du 9 au 13 octobre. Ils espèrent être nombreux à l’arrivée sur la place de l’Hôtel de ville de Paris. Dans les jours qui suivront jusqu’au Grenelle, les interventions continueront, pour donner d’autres informations concernant les cultures OGM. 

En fait le gouvernement se trouve en devoir de choisir entre une agriculture productiviste, polluante, grosse consommatrice d’eau et contaminante, et une agriculture de qualité, respectueuse du principe de précaution.

La demande de produits sains et sans risques est importante de la part du public. La France pourrait innover en prenant la tête d’un tel changement. La clause de sauvegarde européenne, qui permet aux états de protéger leurs cultures par un moratoire, lui donne la possibilité de mettre en œuvre cette politique. C’est tout le sens de ma lettre (ci-dessous).

Nous espérons que le gouvernement et l’Assemblée nationale comprendront que la coexistence pacifique dans les champs du loup et de l’agneau est une belle fable qui ne relève pas de la science, mais du rêve et des appétits financiers de quelques uns.

Jean-Baptiste LIBOUBAN
30 sept. 2007

Pour plus de renseignements voir le site : www.monde-solidaire.org

Pour soutenir les faucheurs dans leurs procès et dans le paiement de leurs lourds dommages et intérêts et éviter l’expulsion de leur logement (Gilles Lemaire, Paris), vous pouvez verser vos dons, susceptibles de déduction des impôts, à l’association "sans gène" 10 bis rue du colonel Driand 31400 TOULOUSE sans-gene@no-log.org



Télécharger le tract programme de la marche

> Marche Chartres - Paris
8 octobre 2007

Le pollen de la discorde

6 octobre 2007

Pour se faire une idée de la rigueur des études faites par les promoteurs des OGM, il suffit de consulter toutes les demandes d’expérimentation des maïs OGM sur le site du ministère de l’agriculture, concernant les évaluations de risque de contamination par la CGB (Commission du Génie Biomoléculaire), les abeilles n’y sont même pas évoquées, et pourtant tous les apiculteurs savent depuis longtemps que les abeilles récoltent du pollen de maïs... Cet oubli indique, pour le moins, quelques lacunes dans les dossiers d’évaluation.

lien avec site de la CGB

Pour illustrer cette problématique, un film "Le pollen de la discorde"

les abeilles de Grézet Cavagnan ont ramené du pollen OGM dans leurs ruches... et sous le contrôle d’un huissier, les apiculteurs démontrent la présence de pollen OGM dans les ruches. De leur point de vue, la culture des OGM a un aspect totalitaire et menace toute les productions de qualité et la liberté de produire sans OGM... C’est en tous cas le point de vue de nombreux agriculteurs engagés dans des filières de qualité et qui ne veulent pas perdre la confiance de leurs clients. Par exemple, pour l’industrie alimentaire italienne qui ne veut pas d’OGM, le seuil d’exigence est de 0,1%, ce qui correspond au seuil de détection... Ce marché représente par exemple 70% des ventes de la Coopérative Agricole Dauphinoise.

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Stop OGM !
Les procès OGM 2005 / 2006 / 2007
OGM : attention, en France, 2007 sera une année de tous les dangers
Un collectif “Loire sans OGM” est créé
Clause de sauvegarde, loi sur les OGM...
Respectez les engagements pris à l’issue du Grenelle de l’environnement !
Jean-Luc Juthier poursuit la grève de la faim.
L’autorisation du Cruiser : un non-sens
Des OGM clandestins : les tournesols mutés résistants à un herbicide
Non aux OGM, même cachés !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil