Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau RESF > Rassemblement devant le Palais de Justice lundi 22 octobre à 17h30, en soutien à Florimond Guimard
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
RESF42 : LA SOLIDARITÉ N’EST PAS UN DÉLIT !
Rassemblement devant le Palais de Justice lundi 22 octobre à 17h30, en soutien à Florimond Guimard
Délégation à Aix le 22, et manif à Lyon samedi 20 contre la loi Hortefeux.
lundi 8 octobre 2007


Petite surprise ce samedi matin 6 octobre au rendez-vous mensuel de RESF42 Place Jean Jaurès. Au moins 120 personnes étaient présentes. Pourtant, la période n’est pas facile. Mais justement. Au moment où Sarkozy et Hortefeux aggravent encore les choses avec une énième loi sur l’immigration, au moment où les préfets dont les départements n’ont pas fait leur quota d’expulsions d’êtres humains sont rappelés à l’ordre..., on sent qu’il y a une volonté de ne pas laisser faire.

D’ailleurs, cette semaine, RESF vient de se créer à Montbrison, où une réunion hebdomadaire aura dorénavant lieu, les vendredis. Tout de suite, la solidarité s’organise autour de la famille Sahili (Voir la pétition à télécharger au bas de cette page).

A la Bourse du travail de St-Etienne, les permanences et réunions de RESF continuent tous les vendredis. De 18h à 19, c’est l’accueil des familles, et le suivi de leur situation, des demandes de titres de séjours. Et à 19h, réunion pour faire le point, mettre en commun, décider des initiatives.
Ces rendez-vous reprennent leur vitesse de croisière, après quelques interrogations à la rentrée de septembre sur la façon de travailler. C’est que RESF fonctionne depuis plus d’un an et demi. La mobilisation contre les expulsions d’enfants scolarisés et de leurs parents avait débouché au printemps 2006 sur la “circulaire Sarkozy”, qui a ouvert la voie à quelques milliers de régularisations, et à pas mal de refus. Dans cette période, l’activité du réseau était assez évidente : aider les familles à construire leurs dossiers de demandes dans le cadre de cette circulaire, et les soutenir jusqu’à l’obtention des papiers. Et il y avait alors cet horizon. Au-delà de cette période, la situation est devenue plus dure. Parce que les régularisations se font au compte goutte (et d’ailleurs, pour la Loire, une vingtaine de familles - et donc plus d’enfants - n’ont pas eu de réponse ou pas de réponse favorable), et puis les pressions, les rafles et les expulsions se sont accélérées en France.
Sarkozy et Hortefeux ont réaffirmé leur volonté d’expulser 25 000 personnes en 2007. Et ils annoncent 26 000 en 2008 et 28 000 en 2010. Ça s’appelle des quotas, ça s’appelle faire du chiffre. Voilà où l’on en est, en France !
Et puis il y a cette nouvelle loi contre l’immigration. Encore plus mauvaise que les précédentes et encore aggravée par l’amendement sur les tests ADN, qui ne doit cela dit pas masquer les autres aspects. Même si, avec ces tests ADN, ils veulent mettre en place un contrôle génétique, qu’ils pourront demain généraliser. Il faut les arrêter !

Florimond Guimard : accusé de délit de solidarité et jugé le 22 octobre à Aix

Professeur des écoles à Aix en Provence, Florimond Guimard sera jugé lundi 22 octobre, le jour même ou Sarkozy ordonne aux enseignants de lire dans les classes la lettre écrite par Guy Mocquet à quelques heures de son exécution par les nazis, à qui la Police française et le ministre de l’intérieur de Pétain l’avait livré comme otage.
Rien que ceci en dit long sur le cynisme du pouvoir actuel. Parce que la chasse actuelle aux immigrés et aux enfants sans papiers et les poursuites contre celles et ceux qui prennent aujourd’hui leur défense est une insulte à la mémoire de Guy Mocquet et de ceux qui se sont engagés, à leur époque, contre la barbarie.

Qu’est-ce qu’il a fait de mal Florimond Guimard ? Avec 200 autres citoyen-ne-s, il a protesté le 11 novembre 2006 à l’aéroport de Marignane, contre l’expulsion d’un père de famille, M. Douibi, dont les deux enfants sont scolarisés dans le groupe scolaire où Florimond enseigne. C’était une action de RESF13. Qui faisait suite à celle menée deux jours avant par les marins CGT de la SNCM pour empêcher l’expulsion par bateau. A Marignane, les manifestants se sont opposés au décollage de l’avion. Et M. Douibi a d’ailleurs été le soir même libéré sur décision du procureur. Quelques semaines après, Florimond Guimard et une autre militante de RESF ont été convoqués au commissariat, placés en garde à vue, puis convoqués au Tribunal d’Aix le 20 avril. 2 000 personnes ont manifesté à Aix ce jour-là. Mais on était à la veille des élections, et le procès a été reporté (pas à la demande de Florimond...) au lundi 22 octobre.
On y arrive. Florimond Guimard risque 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende. Sans parler de son emploi d’enseignant. Et à travers lui, c’est la solidarité qu’ils veulent criminaliser, c’est RESF à qui ils veulent porter un coup, c’est sur l’ensemble des enseignants qu’ils veulent mettre la pression.
Le soutien à Florimond Guimard devient donc l’affaire de tous. D’autant que d’autres procès suivent, comme celui de François Auguste, vice-président de la région Rhône-Alpes, le 26 novembre...
Le 22 octobre, une nouvelle manifestation aura lieu à Aix, avec des délégations de tout le pays, et des préavis de grève lancés par les syndicats enseignants.

On peut télécharger au bas de cette page le document 4 pages sur les "délinquants de la solidarité" et les procès en cours...  

Voir les différents appels

Signer et télécharger la pétition LA SOLIDARITÉ NE DOIT PAS DEVENIR UN DÉLIT !

Dans les Bouches du Rhône, c’esdt toute une semaine de solidarité qui se prépare : Voir le programme de la semaine de solidarité

Au bas de cette page, on peut ausi télécharger le tract de la FSU.

A St-Etienne, rassemblement à 17h30 devant le Palais de Justice

Une délégation RESF et syndicats enseignants de la Loire ira à Aix lundi 22 octobre.
En même temps, à St-Etienne un rassemblement aura lieu à 17h30 devant le Palais de Justice. Tout comme dans de nombreux départements au même moment. La solidarité n’est pas un délit, c’est un devoir humain. Nous ne la laisserons pas criminaliser.

Samedi 20 octobre : Manifestation à Lyon contre la loi Sarkozy-Hortefeux.

L’heure et le lieu seront bientôt connus. C’est le Collectif UCIJ - Unis contre une immigration jetable, qui a lancé l’appel à manifester dans les régions le 20 octobre, alors que l’Assemblée Nationale se prépare à voter le 23 octobre une nouvelle aggravation de la législation française contre l’immigration :

 “Journée Nationale de Mobilisation, samedi 20 octobre
Journée de la Solidarité avec les étrangers dans une résistance réfléchie au nom des droits fondamentaux et de la dignité de la personne humaine”

Une n-ième Loi sur les étrangers est dans le tuyaux parlementaires et sera soumise à l’avis du Conseil Constitutionnel ; en cinq ans, le gouvernement aura été a l’initiative de quatre Lois, de multiples décrets, circulaires et décisions administratives qui restreignent à chaque fois un peu plus les faibles droits des étrangers dans ce pays. Au nom d’une immigration dite « choisie » - pour laquelle l’être humain se limite à une chose productive - il est coupé de sa famille, qui a de plus en plus de difficultés à le rejoindre en raison des nouvelles barrières légales et administratives. Persécuté dans son pays d’origine, l’accès à l’asile lui est rendu chaque jour plus impossible. Test ADN ou pas, ce gouvernement flirte avec le racisme et la xénophobie et au final ce sont nos droits fondamentaux à toutes et à tous qui se réduisent comme peau de chagrin.

Mais la France est d’abord et avant tout dans les actions de ses habitants ! Les multiples initiatives de solidarité avec et autour de la condition d’étrangers, immigrés et sans-papiers, seront le 20 octobre au coeur de nos manifestations. Oui, il y a les parrainages des sans-papiers, il y a la mobilisation quotidienne des parents d’élèves contre les expulsions d’enfants, il y a les réactions des passants lors des rafles, il y a les initiatives des chercheurs et des universitaires, il y a le coeur du syndicalisme qui veille sur le lieu de travail et soutien les initiatives de tant de professions (assistantes sociales, inspecteurs du travail, personnels hospitaliers, pilotes de ligne...), il y a, il y a... et tout cela donne aux solidarités et à la résistance le visage de l’action. Multiples et diverses, elle prendra à Paris et en province la forme de manifestations de rue mais aussi, partout en France, des rassemblements, débats, concerts, rencontres... seront organisés.

Un pays se juge à la façon dont il accueille les étrangers !

Il se juge aussi à la manière dont ce gouvernement tente de briser le lien social et la solidarité. Ce 20 octobre sera l’occasion de donner un plus grand écho à la situation de l’instituteur marseillais Florimond Guimard « coupable » de solidarité et dont le jugement aura lieu le 22 octobre.”

Signataires :
UCIJ - Uni(e)s contre l’immigration jetable
RESF - Réseau Education sans frontière
CSP - Collectifs de sans papiers d’Ile de France

Le site UCIJ

 Pour contacter RESF 42 :  

resf42@yahoo.fr
04.77.41.33.21
06.75.81.77.07
Adresse postale : RESF 42 Bourse du Travail 4 crs V.Hugo 42000 SAINT-ETIENNE

Permanences tous les vendredis de 18h à 20h à la Bourse du Travail de St Etienne
Pour s’inscrire à la liste de diffusion envoyez un message vide à resf42_mobilisation-subscribe@googlegroups.com, informez en vos amis et vos proches.



Télécharger le tract FSU pour Florimond Guimard

Télécharger la pétition pour la famille Sahili de Montbrison.

Lettre commune de tous les syndicats d’enseignants à Darcos contre les expulsions d’enfants sans papiers

Lettre commune de tous les syndicats d’enseignants à Hortefeux contre les expulsions d’enfants sans papiers

Télécharger le document "délinquants de la solidarité"

Télécharger le tract de RESF-Montbrison pour le rassemblement du 22 octobre

Télécharger le tract RESF42 20/22 octobre

> Rassemblement devant le Palais de Justice lundi 22 octobre à 17h30, en soutien à Florimond Guimard
10 octobre 2007

A Lyon samedi 20 octobre

Ce sera à 14h30 Place des Terreaux.

Répondre à ce message

> Rassemblement devant le Palais de Justice lundi 22 octobre à 17h30, en soutien à Florimond Guimard
12 octobre 2007

Montbrison : la solidarité autour de la famille Sahili...

De : RIVAL Jacqueline - rival.jacqueline@free.fr
Date : Wed, 10 Oct 2007

La solidarité autour de Mme Salihi ( famille rom kosovar habitant Beauregard à Montbrison) commence à s’élargir.
RESF propose que sa permanence de ce vendredi 12 octobre de 18 H à 19 H (pour l’instant, les permanences ont lieu Bourse du Travail local CGT 2ème étage entrée CIO Parc des Comtes du Forez - à partir de vendredi prochain, elles auront lieu Salle des Arches Mairie de Montbrison) soit exclusivement réservée à l’examen de cette situation afin de chercher et d’élargir le réseau de solidarité. Mme Salihi sera présente. Cela pourrait être un bon moyen pour faire sa connaissance et entendre ce qu’elle a à dire.
Nous nous permettons de vous inviter mais surtout de compter sur vous pour inviter tous ceux ( individus, associations, organisations syndicales,...) qui sont sensibles à l’accueil du migrant. Vous n’habitez pas tous Montbrison mais vous connaissez peut être des personnes sur place à qui vous pouvez parler de cette situation. Il y a urgence, le dernier recours a été rejeté. Nous savons que le soutien à cette famille n’est pas simple avec l’emprisonnement du père mais nous avons résolument inscrit notre action dans le respect élémentaire des droits de l’homme et surtout des enfants, nous pensons qu’ils ont déjà bien trop souffert et ne sont pas responsables des agissements de leur père.
Toutes les bonnes volontés pour faire entendre ce message sont indispensables.

Merci de votre aide. Fraternellement
RESF Montbrison

PS : ci-joint la pétition pour recueillir des soutiens.
Il est aussi possible de la signer en ligne sur le site de RESF 42
http://www.educationsansfrontieres.org/ ?article8858

Répondre à ce message

> Rassemblement devant le Palais de Justice lundi 22 octobre à 17h30, en soutien à Florimond Guimard
19 octobre 2007

Resf Montbrison

A Montbrison, rassemblement lundi 22 octobre à 18h, sur le Parvis du Tribunal.

Contact 04 77 76 21 86 ou 06 66 78 01 83
resf42montbrison@no-log.org
Permanences : le vendredi de 18 à 19 H salle des Arches - Mairie de Montbrison

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Non à l’expulsion de M. Dourbekov !
Plusieurs centaines de lycéens mobilisés à Andrézieux et à St-Etienne pour empêcher l’expulsion des 5 de Clairvivre
Euron, Arber, Béchar et leur mère libérés du centre de rétention de Lyon.
Un programme d’expulsion des demandeurs d’asile est en cours dans la Loire. A deux étages ?
RESF : pendant l’été la solidarité continue
“Nous vivons, nous étudions, nous restons ensemble”.
Le préfet de la Loire a été convoqué chez Hortefeux
Centre de rétention du Mesnil 2 : non à l’ouverture d’un camp d’internement des étrangers !
Semaine d’actions et de mobilisations pour la régularisation de tous les sans papiers.
Le Père Gérard Riffard, curé de Montreynaud, au Tribunal pour assistance à personnes en danger




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil