Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Justice sociale / Droits sociaux > Ce 17 octobre, des centaines de personnes à Saint Etienne, 20 000 au Trocadéro.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Ce 17 octobre, des centaines de personnes à Saint Etienne, 20 000 au Trocadéro.
L’occasion d’affirmer et de montrer que des nouvelles voies sont ouvertes pour la lutte contre la grande pauvreté.
mardi 23 octobre 2007, par Georges Günther


Ce 17 octobre 20 000 personnes se sont rassemblées à Paris au Trocadéro. Des rassemblements ont eu lieu dans le monde entier. 150 000 engagements récoltés en France sur la déclaration de solidarité « Refuser la misère, un chemin vers la paix » ont été remis au secrétaire général de l’ONU et au président de la république.

A Saint Etienne il n’y avait jamais eu autant de monde. Une sorte de palier à été franchi. Beaucoup de monde l’après midi sur la place Jean Jaurès pour participer aux animations, des dizaines d’enfants, près d’un millier de personnes à la marche, de la bourse du travail à la place Jean Jaurès, et le film « Quand tu descendra du ciel » a fait salle comble.

Cette journée qui donne la parole aux personnes qui subissent la grande pauvreté est l’occasion de rappeler que l’ont ne pourra éradiquer la misère sans une alliance entre les très pauvres et les autres parce que la misère est un grave problème de société dont la solution ne peut venir que de la mobilisation de toute la société.
C’est aussi l’occasion de reposer autrement la question sociale, de réfléchir à façon de s’y prendre, de mieux y voir clair sur ce à quoi nous avons affaire. Parce qu’au lieu de reculer ces 25 dernières années la misère et les inégalités ont explosées chez nous et partout dans le monde, alors que jamais l’humanité n’a produit autant de richesses. _ Le développement économique et la croissance qui alimentent une grave crise écologique, alimentent aussi les inégalités et la pauvreté, détruisent des millions d’êtres humains. Comment refonder l’action sociale ? Nous en reparlerons.
Du côté du président de la république et du gouvernement, beaucoup d’annonces et de belles paroles : discours de Nicolas Sarkozy devant le Conseil Economique et Social, annonce d’un « grenelle de l’insertion » avec l’objectif de faire chuter la pauvreté d’un tiers en cinq ans. Les associations ont refusé de signer un texte d’engagement sur cet objectif proposé par Martin Hirsch. Il est vrai que les premières mesures fiscales du gouvernement (bouclier fiscal, exonérations des droits de succession) prennent le chemin inverse (voir : Ce 17 octobre 2007, vingtième anniversaire de la journée mondiale du refus de la misère). Et le vote prochain d’une nouvelle franchise pour les consultations médicales ne risque pas d’arranger la situation. Nous en reparlerons aussi.

Georges Günther

Voir sur le site du Portail pour l’accès aux droits sociaux le compte-rendu de cette journée à St-Etienne :
-  Les photos de la journée (Marie Pierre Vincent, Myette, Tuntulita Covaci et Joël Dupuis),
-  Des témoignages sur les difficultés d’accès au travail et des textes écrits par des enfants de l’amicale laïque de Beaubrun. Tous ont été lus place Jean Jaurès.
-  Le message lu par Eugen Brand, délégué général du mouvement international ATD Quart Monde, au Trocadéro. Ce message a également été lu à Saint Etienne par Martine, Muriel et Mauricette.
-  En documents à télécharger, deux cahiers des résistances rédigés à Saint Etienne.




Dans la même rubrique :
Le 17 octobre : journée mondiale du refus de la misère.
1er Mai : faites du travail !
Les chômeurs avaient raison, ils ont gagné.
Ce dimanche 17 octobre journée mondiale du refus de la misère.
Suite de la journée mondiale du refus de la misère...
Chômeurs : pourquoi tant de haine ?
Ô boulot
L’appel de Vienne pour le Droit au revenu
Journée mondiale du refus de la misère
Ce 17 octobre 2007, vingtième anniversaire de la journée mondiale du refus de la misère




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil