Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Ville de Saint-Etienne > Elections municipales 2008 > L’après Grenelle à St-Etienne...
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
L’après Grenelle à St-Etienne...
jeudi 29 novembre 2007, par Roger Dubien


Ce texte va paraître dans le numéro de décembre du magazine municipal "Aujourd’hui Saint-Etienne", dans la rubrique "Tribune Libre" des élus.


Le diagnostic de la crise écologique est fait. Mais attention, certains ne voient dans la situation que l’opportunité de nouveaux gisements de profits, avec un simple coup de peinture verte sur le business. Et puis une autre crise menace l’humanité : la crise sociale, la pauvreté qui s’étend au Nord et ravage le Sud. Il y a bien une piste : affronter ensemble la crise écologique et la crise sociale. Remettre en cause la course à la croissance matérielle et la domination d’une oligarchie qui se gave et gaspille. Consommer moins et répartir mieux.

Maintenant, il faut des actes. Par exemple, notre ville peut reprendre en main les cantines scolaires. Pour garantir aux enfants une alimentation sans OGM, avec des produits issus de l’agriculture paysanne, et de plus en plus bio. Aider le développement des AMAP et de tous les circuits courts. Et soutenir la relocalisation de l’économie permet de créer des emplois...

Puisque les transports routiers de marchandises sur des centaines de kilomètres sont nocifs, et puisque de toutes façons l’épuisement du pétrole va les rendre si coûteux, est-ce bien le moment de construire une nouvelle autoroute, l’A45 ?

L’objectif de la mairie ne doit pas être d’”être attractifs” pour les couches aisées, ni de se vendre aux multinationales de l’eau, de la restauration collective, de la pub, de la grande distribution ou du BTP. Mais de développer des services publics, de construire des logements sociaux, de s’occuper des écoles et de l’éducation, de la culture (à ne pas confondre avec la communication), des transports en commun (moins chers !), de reprendre en main la gestion de l’eau qui n’aurait jamais dû être privatisée...

Mêlons-nous en ! Qui aurait pensé que ceux qui ont commencé à faucher les OGM il y a dix ans feraient le poids face aux multinationales de l’agro-industrie ? Aujourd’hui les cultures commerciales de ces éponges à pesticides sont suspendues. Et nous allons peut-être pouvoir faire inscrire dans la loi la liberté et le droit de produire et de consommer sans OGM...

Roger Dubien
conseiller municipal,
participant aux réseaux citoyens de St-Etienne




Dans la même rubrique :
Une victoire qui en appelle d’autres
L’école à St-Etienne : il faut qu’on en parle !
OGM : agissons pour un moratoire !
Pour un budget participatif à St-Etienne
Saint-Etienne : un budget démocratie zéro.
Les AMAP : du concret pour un autre mode de développement
Pour que la société civile prenne la parole
Le “nouveau St-Etienne” : pour qui ?
Pour des municipalités ouvertes aux alternatives et aux projets construits par les citoyens
Le collectif du 17 octobre verse plusieurs propositions, dans le débat des municipales à St-Etienne, pour faire reculer les injustices et la misère.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil