Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Ville de Saint-Etienne > Elections municipales 2008 > Pour des municipalités ouvertes aux alternatives et aux projets construits par les citoyens
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
ELECTIONS MUNICIPALES :
Pour des municipalités ouvertes aux alternatives et aux projets construits par les citoyens
A St-Etienne, tournons la page de la gestion Thiollière !
lundi 3 mars 2008, par Roger Dubien


La situation est diverse selon les communes, car dans les territoires plus ruraux les rapports entre les habitants et leurs élu-e-s sont souvent différents : la démocratie y est moins seulement représentative, elle est plus participative, et va même parfois jusqu’à prendre des formes de démocratie directe. Mais partout la question est posée de mettre la démocratie au coeur de la gestion des communes - et du département - pour permettre aux habitants, aux citoyens, de participer à la construction des décisions publiques.
Dans les plus grandes villes du département, actuellement gérées par la droite, l’exigence de démocratie sera au coeur de l’élection des 9 et 16 mars. Et cette droite sarkozyste peut être battue dans plusieurs de ces communes.

C’est tout particulièrement le cas à St-Etienne, où la municipalité de droite-droite extrême de M. Thiollière a la main-mise sur la ville depuis 25 ans.
Il est insupportable que la démocratie n’y soit plus qu’un slogan pour la communication, que le budget de l’école soit laminé au fil des ans au bénéfice de la vidéosurveillance et de toute une panoplie sécuritaire, que continuent une chasse aux pauvres et aux étrangers, et des discriminations dans l’accès au logement, que les services publics soient ou privatisés ou dévitalisés...
Les 9 et 16 mars, nous pouvons tourner cette page d’une politique municipale menée pour servir et attirer les couches aisées.

Ouvrir à tous les conseils de quartiers, mettre en place un budget participatif pour que les stéphanois puissent décider au fil des années des priorités d’utilisation de l’argent public, reprendre en main la gestion des biens communs et notamment de l’eau, consacrer les moyens financiers nécessaires à la justice sociale, aux écoles, à l’environnement, développer des circuits courts notamment pour l’alimentation, travailler à relocaliser l’économie... sont des exigences de plus en plus fortes.
Sans faire de chèque en blanc, et en n’oubliant jamais que le moteur du changement est à la base, on attend de l’élection d’une municipalité de gauche la création d’une situation nouvelle, qui permettra à la société civile, aux citoyens, particulièrement à celles et ceux qui s’efforcent de construire des projets et des alternatives, de ne pas toujours trouver en face d’eux un mur.
On attend de l’élection d’une municipalité de gauche l’arrivée d’élus à l’écoute, qui accompagnent et tirent le meilleur de ces dynamiques, des potentiels de la ville. D’élus qui décident de gérer Saint-Etienne avec et pour les stéphanois.

Roger Dubien
conseiller municipal,
participant aux réseaux citoyens de St-Etienne




Dans la même rubrique :
OGM : agissons pour un moratoire !
Pour que la société civile prenne la parole
L’école à St-Etienne : il faut qu’on en parle !
Pour que la société civile stéphanoise prenne la parole
Le “nouveau St-Etienne” : pour qui ?
Une victoire qui en appelle d’autres
Pour un budget participatif à St-Etienne
Saint-Etienne : un budget démocratie zéro.
L’après Grenelle à St-Etienne...
Le collectif du 17 octobre verse plusieurs propositions, dans le débat des municipales à St-Etienne, pour faire reculer les injustices et la misère.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil