Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Zérogm42 > Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
PAS D’OGM DANS NOS CHAMPS NI DANS NOS ASSIETTES
Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
Le collectif Zérogm42 organise un départ en car de St-Etienne...
mercredi 12 mars 2008


Alors que la discussion de la loi sur les OGM va commencer le 2 avril à l’Assemblée Nationale (Voir : 4 mois pour exiger que la loi garantisse la liberté et le droit de produire et de consommer sans OGM), une journée nationale de manifestation aura lieu le samedi 29 mars, dans 7 villes du pays : Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux.
La manifestation de Clermont rassemblera des délégations de 20 départements. Pourquoi Clermont-Ferrand pour notre région ? Parce que c’est le fief de Limagrain qui travaille main dans la main avec Monsanto dans cette affaire des OGM. 

Le programme pour la manifestation de Clermont-Ferrand : “Banderole humaine et cortège animé”.
12 h place de Jaude - accueil de citoyens de plus de 20 départements - repas convivial tiré du sac, des bonnes choses seront aussi disponibles sur place.
14 h - Banderole humaine "SANS OGM, C’EST 0 %"
Cortège animé jusqu’à la permanence de Louis Giscard d’Estaing, député UMP, le seul du Puy de Dôme à ne pas s’être encore prononcé sur le projet de loi et son vote.
19 h - buffet bio et musical _ 20 h 30 - surprise comique, auvergnate, polonaise, européenne ...
22 h - concert / bal

Dans la Loire, le collectif Zérogm42 organise un car, qui partira de la Place Carnot à St-Etienne à 10h (ensuite, itinéraire à préciser pour le Forez), et reviendra en fin d’après-midi.
Inscriptions pour le car : auprès de Martine Chevalier martinechevalier@wanadoo.fr

Les initiatives du collectif Zérogm42

Le collectif Zérogm42 se réunit le dernier lundi de chaque mois, au café culturel “Les Pères Peinards”, 5 rue du Jeu de l’Arc à St-Etienne (centre-ville). La prochaine réunion aura lieu le lundi 31 mars à 20h. Chaque réunion vise à la fois à discuter de questions de fond concernant les OGM et à définir les prochaines actions.

Ainsi, le 25 février, il a été fait le point après le premier passage de la loi sur les ogm au Sénat

(extraits du compte-rendu de Fabrice Taulemesse)

Pour son premier passage, la loi sur les Ogm a été adoptée sans grande surprise par les sénateurs grâce à la bonne implantation du lobby pro-ogm représenté entre autres par Georges Bizet (UMP), rapporteur du texte. Jean-François Legrand (UMP), président de la haute autorité provisoire sur les ogm, et de l’intergroupe sur les OGM au Grenelle de l’environnement a quitté la séance et retiré ses amendements compte tenu de la tournure que prenaient les choses.

Un rapide survol de cette loi fait apparaître les éléments suivants :
-  l’article 1 affirme le droit de produire et de consommer avec ou sans OGM. C’est à dire légalise la contamination puisqu’elle est inévitable si on lâche les OGM dans la nature.
-  contrairement à ce qui avait été dit au Grenelle, la haute autorité marquera une prédominance des scientifiques [NDR : il me semble utile de préciser que leur choix ne se fera pas sur des critères d’indépendance sauf à considérer que la renommée à elle seule en soit un gage] par rapport aux représentants de la société civile.
-  la distance légale des champs ogm par rapport aux non-ogm sera fixée par le ministère de l’agriculture, sans que celui de l’environnement ait son mot à dire.
-  les sanctions pour dégradation des champs OGM seront renforcées, visant directement les faucheurs (création d’un délit de fauchage)
-  la responsabilité des producteurs d’ogm vis à vis de la contamination d’autres champs sera restreinte au préjudice économique immédiat.
-  les collectivités locales ne seront informées de la présence de culture Ogm qu’une fois celles-ci effectives.
-  des déductions d’impôts seront accordées pour la recherche sur les ogm.

Dans la Loire, 3 sénateurs ont voté contre dont le Maire de Saint-Etienne Michel Thiollière. Ce peut être un argument pour convaincre Mr Fournier, le seul a avoir voté pour. Un tract est en préparation à cet effet, à distribuer lors du marché de St-Bonnet le Château...
Il est à noter que seule une vingtaine de sénateurs ont participé physiquement au débat au Sénat ce qui pose pas mal de questions sur la représentativité de nos élus et leur connaissance du sujet.
(...) La suite, c’est le premier passage du texte devant l’assemblée nationale les 2/3 avril prochain, avant le passage en deuxième lecture devant les deux assemblées et donc le vote définitif en juin ou début juillet prochain. Les manifestations nationales du 29 mars prochains seront essentielles pour peser sur ce texte.

Le Cruiser et son incidence sur les abeilles
Olivier Gachet, apiculteur, a parlé de l’action en cours contre le Cruiser.
Le Cruiser est une molécule neurotoxique d’enrobage de la semence surtout utilisée pour le maïs - notamment le maïs ensilage - afin de lutter contre la pyrale. Elle a pour principale conséquence d’entraîner une perte d’orientation chez l’abeille qui ne retrouve plus sa ruche et dépérit. La zone de butinage de l’abeille s’étendant sur 3km à la ronde il est peu probable qu’elle puisse échapper au Cruiser.
Il est noter une présence importante du maïs ensilage dans notre région.

l’alimentation du bétail et la question du maïs/soja

Anne-Marie Griot a donné des repères sur l’alimentation et les contraintes auxquelles doivent faire face les paysans... Suite à quoi on a discuté longuement et parfois vivement. Ce qui suit n’est pas exhaustif, et cette discussion est à poursuivre...

 Les protéines dans l’alimentation humaine et animale  

Pour rappel, l’homme est constitué à 15% de protéines et doit les trouver sous cette forme dans son alimentation, contrairement aux plantes qui synthétisent protéines et acides aminées à partir de l’azote.Il n’est pas capable non plus de les stocker, contrairement aux graisses, et doit ainsi en absorber chaque jour.
ll existe dans l’alimentation des protéines de haute valeur biologique qui ont les 8 acides aminés essentiels. Et ces 8 acides aminés essentiels, il les faut au même moment.
Parmi ces aliments on trouve notamment le lait maternel et les oeufs qui ont les plus hautes valeurs biologique. Puis dans une moindre mesure on trouve la viande et le poisson.
Mais à l’échelle mondiale, et même si leur haute valeur biologique est moindre, il y a surtout les légumineuses, à condition de les combiner avec des céréales (à cause de l’absence de méthionine). Selon les continents on a ainsi : blé + pois chiche au Maghreb, riz+soja en Chine, haricots+maïs en Amérique Latine...
Cette association légumineuse/céréale est également valable pour la vache (polygastrique) qui se différencie de l’homme (monogastrique) par son système digestif possédant plusieurs poches lui permettant de digérer la cellulose grâce à des bactéries. Elle peut ainsi synthétiser de la vitamine D alors que l’homme non.
La bonne santé de l’animal dépend par ailleurs d’un bon équilibre ruménal : un excès d’énergie par rapport aux protéines ou un excès de protéines par rapport à l’énergie sont causes de maladie chez la vache.

 La productivité   Or depuis les années 60-70, les chambres d’agriculture sont arrivées dans les exploitations avec des schémas directeurs pour améliorer les productivités avec des méthodes industrielles et des races hypersélectionnées (holstein notamment) nécessitant encore davantage de protéines et d’énergie.
Il est extrêmement difficile aujourd’hui pour les agriculteurs de se convertir à un autre fonctionnement (endettement à rembourser) même si certaines petites exploitations qui ont fait d’autres choix assez tôt parviennent à s’en sortir à peu près.
Dans l’absolu, il est donc possible de se passer du maïs (dans certains systèmes bio par exemple) mais en pratique ce n’est pas toujours simple.
Michel a expliqué comment il faisait avec son troupeau.
Les nouveaux objectifs colza, destinés avant tout à produire de l’huile pour les agrocarburants, fixés à l’issue du Grenelle de l’environnement, vont inciter à la consommation de tourteaux de colza par les bovins.
Dans la plaine du Forez, la CUMA de Feurs met en place un projet : culture de colza - production d’huile (pressage - dont une partie sera utilisée en énergie sur la ferme) et utilisation des tourteaux pour les bovins. Ils seront en autonomie de carburant mais utilisent énormément de pesticides (jusqu’à 12 traitements !)
Sur la plaine de Feurs, il n’y a qu’une trentaine d’agriculteurs qui cherchent “la performite” (au-delà de la performance). Certains ont même commencé à donner de l’huile de palme aux vaches laitières. Ces méthodes intensives ont une incidence sur la durée de vie des vaches.
A noter que la Loire exporte une grande partie de son lait.
Mais le problème du choix des cultures ne saurait se limiter aux bovins, la consommation des cochons et poulets en maïs et soja est encore plus importante. Il faut donc considérer chaque questionnement dans une perspective globale.
La question de la productivité est toujours un sujet sensible qui suscite des débats : condition de la survie des exploitations pour certains, elle est parfois amalgamée au productivisme pour d’autres. Les discussions animées devraient susciter de prochains débats toujours constructifs.

L’alimentation animale sans ogm  
Toujours est-il qu’il est difficile pour les éleveurs de trouver du soja non OGM. La Bretagne a mis en place une filière d’importation de soja sans ogm avec le Parana, un Etat du Brésil qui a développé cette filière. Il existe aussi une filière d’importation de soja non OGM du Japon. Pourquoi le soja n’est pas développé en France ? Parce que dans le cadre des accords de l’OMC, il a été décidé que l’Europe produise des céréales, et l’Amérique des protéagineux.
Par ailleurs, le surcoût pour des aliments non OGM azoté augmente de façon exponentielle : inférieur à 10€ la tonne il est désormais à 50€ la tonne et 100/150€ la tonne pour du soja pur.
Exemple est donné d’un agriculteur de la Loire, qui produit des porcs, et qui perd 4000€ par mois.
La viande est vendue 1€ le Kg et coûte 1,5€ à produire. Cette situation n’est bien entendu pas tenable et met l’exploitation en péril à court terme.
Le système d’agriculture et d’élevage industriels a des conséquences désastreuses dans le monde : pour se débarrasser de nos excédents, les exportations sont subventionnées.
Avec recours à de pseudo prétextes humanitaires / l’ Afrique. Ainsi au Cameroun, 90% des exploitations agricoles ont dû fermer à cause de nos surplus de porcs et de volaille.

Les actions du collectif

-  Participation au Salon Primevère (29 février, 1er et 2 mars 2008) à Eurexpo-Lyon, avec les Faucheurs volontaires (...)

-  Soirées autour du film « Le Monde selon Monsanto » documentaire de Marie Monique Robin :

- Organisation d’un visionnage collectif le 11 mars avec le café Le Remue-méninges
- Zérogm42 organisera une soirée débat autour du film au France entre le 10 et le 30 avril. Si c’est possible, avec la participation de Marie-Monique Robin.

-  Interpellation des députés (tout le mois de mars, avant les 2/3 avril) :
Plusieurs personnes se sont proposées pour solliciter un entretien avec les 7 députés de la Loire (Régis Juanico, Jean-Louis Gagnaire, François Rochebloine, Dino Cinieri, Yves Nicolin, Pascal Clément, Jean-François Chossy)...
Comme cela s’est organisé jusque là les informations seront données au fur et à mesure des rendez-vous pris, sur la liste de diffusion.
Une lettre est envoyée aux députés pour leur demander un entretien et les informer de la diffusion de ce film par ARTE.

-  Manifestation du 29 mars à Clermont :
Cette manifestation nationale aura lieu dans 7 villes de France : Rennes, Toulouse, Nancy, Bordeaux, Avignon, Lille, et donc Clermont-Ferrand).
Le choix de ces villes est souvent lié à des symboles. Pour Clermont, il s’agit du siège social de Limagrain, multinationale produisant du maïs Ogm.
Zérogm42 organisera un bus.
Au sujet de la loi, Res’ogm envoie une lettre aux 40 000 agriculteurs de rhône-alpes.

-  Fête des plantes (5 et 6 avril 2008) : Parc de l’Europe, à St-Etienne
Ce rendez-vous est important car il touche un large public pas forcément sensibilisé à la cause anti-ogm et en manque d’information précise. Cette fête est co-organisée par la Mairie de Saint-Etienne et la Frapna notamment, qui a sollicité le collectif Zérogm42 pour tenir un stand de 25 m2 et participer à une conférence le samedi soir autour de la projection du film « Le Pollen de la discorde » de Marc Peyronnard. _ La présence d’apiculteurs est évidemment plus que souhaitable.

-  Soirée avec Guy Kastler, animateur du réseau semances paysannes (26 mai 2008) :
Guy Kastler a participé à l’intergroupe OGM du Grenelle de l’environnement.
La journée devrait être organisée par la Confédération paysanne en partenariat avec d’autres associations et devrait se dérouler le 26 mai, avec une rencontre en soirée à St-Genest-Lerpt. Zérogm42 sera partie prenante.




En bref...

Ils avaient prévu de semer 100 000 hectares de maïs OGM en 2008 !
“L’Association générale des producteurs de maïs” (liée à la FNSEA) a déposé deux recours devant le Conseil d’Etat contre les arrêtés d’interdiction de la culture du maïs transgénique MON810 en 2008 pris par le gouvernement début février. Car "en 2007, le maïs OGM procurait un bénéfice supplémentaire de 100 euros/ha en moyenne".
Le Conseil d’Etat a repoussé sa décision à après les élections municipales...
Au passage, on a appris que les transgéniculteurs et les multinationales des semences s’étaient préparés à semer 100 000 hectares de maïs Monsanto 810 en 2008 (après 22.000 en 2007, 5.000 en 2006 et 500 en 2005).
Il était temps de les arrêter !

Création du site : http://www.combat-monsanto.org

“Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre !”
La Fondation “Sciences citoyennes” indique que “ce site a pour vocation de relayer et de diffuser les informations révélées par l’enquête de Marie-Monique Robin. Il comporte trois entrées principales.
-  "les résistances" : un ensemble d’actions passées, présentes ou à venir, pour éviter que le monde de Monsanto ne devienne le nôtre. Cette rubrique vous permettra de connaître les actions auxquelles vous pouvez vous joindre.
-  "le système Monsanto" : les méthodes utilisées par Monsanto pour imposer ses produits.
-  "les produits : Chaque fiche résume l’histoire d’un produit phare de Monsanto.

Pour sa 1ère diffusion par ARTE le 11 mars, le film de Marie-Monique Robin a été vu par environ 1,4 millions de personnes !


Enquête Terrana dans l’Ouest : méfiance des agriculteurs face aux OGM

3.100 agriculteurs, soit 12% des 26.000 adhérents de Terrena (Poitou-Charentes et Pays-de-la-Loire), ont répondu au questionnaire que leur avait distribué en janvier la coopérative, mise en cause en 2007 pour avoir semé des parcelles de maïs OGM MON810 (sur les 35 ha de maïs OGM semés en 2007 par Terrena, 27 ont été fauchés). La coopérative a aussi organisé 34 débats.
Résultat du questionnaire : 66% des agriculteurs jugent que les cultures OGM ne sont pas nécessaires pour répondre aux besoins croissants de la demande de produits agricoles et 54% qu’elles représentent un vrai danger pour la diversité des filières et des modes de production. 61% se déclarent favorables au maintien du moratoire sur les OGM "le temps que les recherches avancent". Seuls 20% sont prêts à semer des cultures OGM dans leur exploitation si la loi les y autorise.
Terrena a donc décidé "de ne pas commercialiser de semences OGM en 2008 et 2009 même si la loi l’autorise".




> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
22 mars 2008

Vendredi 21 mars 2008 :

Le siège de COOPAGRI Bretagne à Landerneau (29) bloqué par les Faucheurs Volontaires

“Une cinquantaines de citoyens faucheurs volontaires et anti-OGM bloquent de façon animé (nombreux visuels, binious et bombardes...) le siège de Coopagri.

Des produits alimentaires produits en Bretagne sont contaminés par les OGM.
Les OGM sont devenus à la fois la caution et le fer de lance d’une agriculture toujours plus productiviste avec son cortège de pollutions, d’appauvrissement des sols, d’érosion de la biodiversité et de disparition des paysans.

Les coopératives bretonnes, avec leurs importations destinées à l’alimentation animale productiviste y participe fortement :
En France, 4 500 000 tonnes par ann de soja pour les bovins, volailles et porcs.
-  2 000 000 tonnes par an an St Nazaire.
-  2 000 000 tonnes par an à Lorient et Brest
-  500 000 tonnes par an pour les autres ports de l’Atlantique.

85% de ces importations sont OGM. L’absence d’étiquetage des aliments issus d’animaux nourris aux OGM (viandes, oeufs, lait, poissons) rendent les citoyens « consommateurs involontaires » d’OGM.

Tous les sondages le confirment : la grande majorité des consommateurs, ne veulent pas d’OGM dans leurs assiettes (86% des consommateurs français). Ils ne souhaitent donc pas se faire imposer, à leur insu, des OGM dans leur alimentation.
La réglementation européenne impose d’indiquer sur l’étiquette, dans la liste des ingrédients, ceux qui contiennent plus de 0,9 % d’OGM. De fait, pour tenir compte des réticences des consommateurs, la plupart des industriels ont exclu de leurs préparations alimentaires les ingrédients (maïs, soja, colza...) contenant des OGM. Mais cette obligation d’étiquetage ne concerne pas les viandes, les volailles, les produits laitiers, les oeufs, les poissons même si ils sont issus d’animaux ayant consommé des plantes génétiquement modifiées.

Une cinquantaine des consommateurs citoyens et les Faucheurs Volontaires bloquent actuellement l’accès au site de la coopérative agricole Coopagri de LANDERNEAU afin de mettre en lumière les pratiques des coopératives Bretonnes et exiger les compte-rendu des discussion du conseil d’administration de Coopagri et de l’AFAB (Fabricants d’Aliments Bretagne) , comme leur avait promis le directeur de Coopagri à la suite du blocage de décembre à Concarneau.

"El sueño de la razón produce monstruos" "Le sommeil de la raison engendre des monstres" - Francisco de Goya

Les Faucheurs Volontaires bretons

Transmis par le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire

Répondre à ce message

> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
20 mars 2008

ORGANISATION DU DEPART EN CAR :

Dans la Loire, le collectif Zérogm42 organise un car, qui partira de la Place Carnot à St-Etienne à 10h00
Arrêts à Montrond les Bains (lieu à préciser) et à Feurs (10h45).
Retour fin d’après-midi, départ de Clermont vers 17h30/18h00.
Inscriptions pour le car : auprès de Martine Chevalier :
martinechevalier@wanadoo.fr ou 04 77 34 28 51

Pour les Roannais : Un car en provenance de Villefranche sur Saône fera un arrêt à Roanne.
Renseignements et inscriptions auprès de Gérard Boinon : 06 77 25 22 10

Pour le Gier  : Un bus en provenance de Lyon peut faire un arrêt à Rive de Gier.
Pour s’inscrire contacter Patrick Herrero à l’adresse mail suivante :
busantiogm.clermont@orange.fr

Et n’oubliez pas de préparer vos banderoles, pancartes...

Répondre à ce message

> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
19 mars 2008

Le Conseil d’Etat rejette le recours demandant la suspension des arrêtés d’interdiction du Mon 810

Parmi les neuf auteurs du recours, on trouvait l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM), le syndicat des établissements de semences de maïs (Seproma), le groupe agrochimique Monsanto, le semencier Pioneer et la coopérative Limagrain...

Répondre à ce message

> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
19 mars 2008

MOBILISATION GENERALE

contre la loi de coexistence OGM

Pour le droit et la liberté de produire et de consommer sans OGM
« Coexistence impossible, stop OGM dans les champs et dans l’alimentation ! »

Le 29 mars dans 8 villes,
les 1er et 2 avril à Paris devant l’Assemblée Nationale

A partir du 1er avril, les députés examineront à l’assemblée nationale le projet de loi sur les OGM. 
Ce projet revient en fait à légaliser l’impossible coexistence entre cultures OGM et non OGM. 

Le bras de fer qui se joue en France actuellement est au coeur de toutes les luttes de la société civile contre la mainmise de quelques multinationales agro-alimentaires sur l’alimentation et le Vivant. Mobilisons nous pour le bien commun et la préservation de la biodiversité !
En Europe, le mouvement contre les OGM s’amplifie.

Les 15 et 16 mars une coordination de toute la péninsule ibérique (300 personnes) a décidé de lancer une campagne en Espagne et au Portugal pour imposer un moratoire par la clause de sauvegarde !

SAMEDI 29 MARS : Mobilisation générale !
Députés, écoutez-nous !
Plus d’info locales sur www.stop-ogm.org

-  RENNES : Manifestation Grand Ouest populaire, festive et colorée
12 h 00 : Rendez-vous Place de la Gare pour un pique-nique et restauration sans-ogm.
14 h 00 : Grande Manifestation interrégionale animée (Fanfares, Saltimbanques, Brigades des Clowns Activistes, Tracteurs décorés...)
17 h 00 : Animations musicales.
Contact infos : Jérémy 06 88 87 59 09 ou manifogmrennes@yahoo.fr
Co-voiturage : http//bretagne.sans.ogm.1freebb.com/index.php

-  CLERMONT-FERRAND : Banderole humaine et cortège animé
12 h 00 : Place de Jaude, accueil de citoyens de plus de 20 départements, repas convivial tiré du sac et vente bio.
14 h 00 : Banderole humaine « SANS OGM, C’EST 0% » et cortège animé jusqu’à la permanence de Louis Giscard d’Estaing, député UMP, le seul du Puy de Dôme à ne pas s’être prononcé sur le projet de loi.
18 h 30 : Soirée festive salle Leclanché, rue de Champratel (buffet bio et musical, bal, concert...)
Transports et toutes les infos sur www.auvergnesansogm.org
Contact : Jean 04 70 90 76 11 ou 06 80 07 98 84, jean.quilleret@wanadoo.fr
Hébergement : Olivier 04 73 79 34 07 ou o.rispal@voila.fr

-  TOULOUSE : Les « oies du Capitole » pour la mobilisation Grand Sud Ouest
13 h 00 : Rassemblement place du Capitole pour alerter contre le projet de loi OGM et l’invasion des OGM.
A partir de 17 h 00 : Soirée festive sur les quais de la Daurade : musique, clowns, omelette géante...
Contacts : Michel 06 19 79 53 69 ou Jacques 06 30 50 56 63

-   NANCY : Grand marché
14 h 00 : Place Maginot, grand marché aux produits de l’agriculture paysanne, bio et du commerce équitable
A partir de 18 h 00 : Animations à Leyr (à 15 km au N.E de Nancy), conférence info, repas bio et enfin soirée dansante (au bénéfice des Faucheurs Volontaires)
Contact : http://www.54-sans-ogm.com

-  BORDEAUX : Manifestation festive
A partir de 11 h 00, Place de la Comédie en face au Grand-Théâtre : Pique-nique sans OGM, Présentation de filières de qualité sans OGM et rencontre avec des producteurs. Banderoles et musiques souhaitées, surtout soyons festifs.
Contact : vigilanceogm33@yahoo.fr

-  LILLE : Marché paysans sans OGM et rassemblement
13 h 30 : Marché paysans sans OGM Place du Vieux Marché aux chevaux (métro République)
15 h 00 : Rassemblement sur la place du Vieux Marché aux chevaux
Contacts : Patricia 06 84 38 11 81 ou Dominique 06 70 33 31 79

-  PERPIGNAN : Manifestation à destination des députés
14 h 00, place Catalogne : Rassemblement puis défilé visuel à l’intention des députés locaux, ponctué de plusieurs animations.
Contact : Maryse 04 68 92 02 63 ou maryse.gravey@voila.fr

-  AVIGNON : Manifestation
14 h 00 : Rassemblement devant la gare pour départ en manifestation jusqu’à la mairie (Soyez imaginatifs pour votre participation au cortège) puis prises de parole devant la mairie.
Contact : Peggy 04 90 05 81 51 ou Olivier 06 61 74 98 61

Mardi 1er et mercredi 2 avril 2008 :
Piquet de vigilance devant l’Assemblée Nationale

Présence jours et nuits pendant le débat parlementaire. Tous les départements sont invités à venir suivre les débats et interpeller leurs députés. L’engagement du Grenelle pour une loi garantissant la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM, n’a pas été respecté par le Gouvernement. En première lecture, le Sénat a aggravé le texte initial qui cautionnait déjà la coexistence. La mobilisation devant l’Assemblée Nationale doit permettre de défendre les amendements déposés pour le respect des acquis du Grenelle.
Le 1er avril à partir de 15 heures, rassemblement Place Edouard Herriot (Derrière l’Assemblée Nationale).
Prévoir duvet, nourriture... Chaque département doit s’organiser pour préparer des visuels autour du « maïs » et des animations festives.
Coordination Paris : Thierry 06 80 40 05 40 ou lokomotiv@wanadoo.fr

Répondre à ce message

> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
13 mars 2008

Pour ceux qui n’ont pas pu voir le documentaire sur Monsanto, il est possible de le revoir pendant 1 semaine à l’adresse suivante :

http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=1940000,scheduleId=1933560.html

Répondre à ce message

> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
12 mars 2008

Le monde selon Monsanto au Remue-Méninges...

Le collectif Zérogm42 et le Café lecture le Remue-Méninges, 59 rue Désiré Claude à St-étienne ont organisé un visionnage collectif du film de Marie-Monique Robin diffusé sur Arte ce 11 mars, suivi d’une discussion. Une cinquantaine de personnes étaient présentes...

Répondre à ce message

> Manifestations le 29 mars à Clermont-Ferrand, Rennes, Lille, Nancy, Avignon, Toulouse et Bordeaux
12 mars 2008, par Chantal RAYNAL
Emission sur les OGM sur ARTE mardi 11 mars 2008

Toutes mes félicitations pour ceux qui bougent pour éviter le développement des cultures OGM . Je suis issue du milieu agricole (j’ai grandis sur une petite exploitation du Nord du Tarn (en polyculture -élevage) je vis aujourd’hui dans un petit village tout près de Toulouse et me sents parfaitement concernée par cette affaire afin de penser surtout à l’avenir de nos enfants ... Vous dites qu’il doit y avoir un rassemblent à Toulouse anti-OGM LE 29/03 où doit se dérouler cette manifestation j’aimerai pouvoir apporter mon soutient. Si je peux me permettre, il faut développer la tracabilité des produits afin que le consommateur puisse acheter en connaissance de cause. Beaucoup de petits agriculteurs de nos région adorent encore leur métier et peuvent nous fournir de bons produits. Mais eux seuls ne peuvent pas se battre. Le consommateur a un grand rôle à jouer. a bientôt Chantal R

Répondre à ce message

Dans la même rubrique :
Sans OGM c’est 0% !
Le gouvernement doit suspendre les autorisations d’importation et de commercialisation des OGM pour l’alimentation humaine et animale.
Obtenus par mutagénèse ou par transgénèse, les OGM sont des OGM !
21 videos du procès des Faucheurs Volontaires de la vigne OGM de Colmar
4 mois pour exiger que la loi garantisse la liberté et le droit de produire et de consommer sans OGM...
Les Faucheurs volontaires ont déposé à la gendarmerie de Vienne la liste des participants à la neutralisation d’une parcelle de colza muté OGM en Lorraine
Mieux connaître le collectif des faucheurs volontaires d’OGM
Conférence-débat de Jacques Testart : “Science, éthique et démocratie”
« L’Etat vise à instrumentaliser les ONG pour faire du business »
Le monde selon Monsanto




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil