Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Gaza-Palestine : arrêtez le crime !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Gaza-Palestine : arrêtez le crime !
3 à 400 personnes se sont rassemblées ce lundi 29 devant la Préfecture à St-Etienne. Grande manifestation samedi 3 janvier à 15h, RDV place Jean Jaurès.
dimanche 28 décembre 2008, par Roger Dubien


Hier dimanche 28 décembre, une soixantaine de personnes se sont retrouvées devant la Préfecture à St-Etienne. Aujourd’hui lundi 29, ce sont entre 300 et 400 personnes qui se sont rassemblées.
Décision a été prise collectivement d’organiser pour samedi 3 janvier une grande manifestation de rue à St-Etienne. Le rendez-vous est à 15h place Jean Jaurès. Toutes les personnes, associations et organisations qui n’acceptent pas le massacre des Palestiniens sont invitées à s’y retrouver et à préparer cette manifestation.


— 




Aerial photo of the Gaza Strip. It is the most densely populated place on earth with 1.5 million people huddled into 360 km2, or 4,166 people per square kilometer. It is surrounded on all sides by a massive electric fence and watchtowers. Israel controls the air, land and water around the Strip, and every entry-point in.

The median age in the Strip is 15.3, and 70% of the population are already refugees. 86% of the population is heavily dependant on foreign aid which has been denied them for over two years.
http://www.palestinemonitor.org


Les mots sont faibles pour dire ce qui se passe en Palestine.

Un meurtre de masse. Plus de 270 morts à Gaza. Au moins 750 blessés, portés dans des hôpitaux qui n’ont pas de quoi les soigner à cause du blocus total qui dure depuis 18 mois, après 40 ans d’occupation militaire.
Samedi 27 décembre, les avions israéliens ont attaqué en deux vagues, avant midi et dans l’après-midi.
Ce dimanche matin 28 décembre, une nouvelle vague de bombardements a commencé. Et Barak menace d’une attaque terrestre.

Et le mensonge. Et les médias qui reprennent complaisamment la version israélienne disant que c’est seulement la police du Hamas qui est visée. Non, c’est tout le peuple Palestinien qui est visé, comme d’habitude. Gaza est une vaste prison à ciel ouvert, et du ciel tombent des bombes. 1,5 millions de personnes - dont 750 000 réfugiés des précédentes guerres d’annexion de la Palestine - s’entassent sur 356 km2. Plus de 4.000 habitants au km2, la plus forte densité de population au monde. 25 fois la densité de population du département de la Loire. C’est là dessus que les tueurs lâchent leurs bombes. Sur une population affamée. Sans soins. Souvent sans eau potable et sans électricité.

Ce qui se passe là-bas est une négation de l’humanité. Crime de guerre, crime contre l’humanité, génocide ?
Rappelons la définition du génocide établie par l’ONU. L’article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, convention qui est un traité de droit international approuvé à l’unanimité le 9 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies, indique :
“Le génocide s’entend de l’un quelconque des actes ci-après, commis dans l’intention de détruire ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :
a) Meurtre de membres du groupe ;
b) Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
e) Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe.”

(http://www.unhchr.ch)

Au moins 3 points constitutifs du crime de génocide sont caractérisés en Palestine.

L’article 4 de cette convention stipule que “Les personnes ayant commis le génocide ou l’un quelconque des autres actes énumérés à l’article III seront punies, qu’elles soient des gouvernants, des fonctionnaires ou des particuliers.”

Barak, Ashkenazi, Olmert et Livni doivent être traduits devant la Cour pénale internationale de La Haye.
Israël doit être mis au ban des institutions internationales, comme l’a été l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Les dirigeants israéliens commettent ces crimes parce qu’ils savent qu’ils bénéficient de l’impunité, et de la complicité des Etats-Unis, du gouvernement français, de la direction de l’Union Européenne - et c’est Sarkozy qui préside en ce moment l’UE -, et des Etats arabes néo-coloniaux.

Et cela fait des décennies que cela dure. Ce fait 60 ans que le peuple Palestinien est dépossédé jour après jour de son pays. En Israël, la population arabe n’a pas les mêmes droits - par la loi - que la population juive. En Cisjordanie et à Jérusalem, occupées depuis 1967, c’est la guerre permanente et la colonisation systématique se poursuit jour après jour, pour prendre aux Palestiniens leurs terres, leurs maisons, leurs ressources en eau. Les Palestiniens sont enfermés derrière un mur haut comme deux fois celui de Berlin et dans des enclaves reliées par des tunnels et séparées par des centaines de checks-points. Depuis 20 ans on nous amuse avec des promesses sur la création d’un Etat Palestinien. Et l’essentiel de la Cisjordanie est maintenant colonisée...

C’est un système d’apartheid qui est mis en place en Israël / Palestine. La situation y est du même ordre - en pire - que ce qu’elle était en Afrique du Sud. La solution aussi semble du même ordre : la fin de ce système colonial et d’apartheid, un seul Etat, avec des droits égaux pour tous les hommes, qu’ils soient juifs ou arabes, le droit au retour chez eux des millions de Palestiniens dispersés sur la planète ou concentrés depuis 1948 dans des camps de la misère en Cisjordanie et Gaza, en Jordanie, au Liban, en Syrie.

Des manifestations de protestation ont lieu en Cisjordanie et dans plusieurs villes du monde arabe et aussi en Occident.

A Saint-Etienne, un rassemblement de protestation aura lieu ce dimanche après-midi à 16h devant la Préfecture. Et un nouveau rassemblement ce lundi 29 décembre à partir de 17h, toujours devant la Préfecture.

Pour exiger l’arrêt du massacre. Pour exiger que la France et l’UE arrêtent d’être complices. Pour exiger des sanctions contre les assassins.

Roger Dubien
28 dec 2008

Pour s’informer : http://www.info-palestine.net




Israël massacre à Gaza

Le martyre du peuple Palestinien est sans fin.
En ce moment même Israël est en train de commettre un meurtre de masse à Gaza.

Pour avoir des informations sur ce qui se passe en Palestine : http://www.info-palestine.net

— 
Rassemblements de protestation lundi 29 décembre à 17h
-  devant la Préfecture à St-Etienne
-  Place de l’Opéra à Lyon
— 

En Cisjordanie, les Palestiniens sont enfermés dans de multiples enclaves séparées par des checks-points et derrière un mur haut deux fois comme celui de Berlin. Les colonies de peuplement poussent jour après jour pour prendre les terres et les ressources en eau. Pareil à Jérusalem où un plan de modification de la population est appliqué jour après jour.
Dans l’autre morceau de la partie de la Palestine occupée depuis 1967 : Gaza, 1,5 millions de Palestiniens, dont 750 000 réfugiés sont entassés dans une cage de 360 km2 (c’est grand comme 1/13ème du département de la Loire - avec plus de 4.000 habitants au km2 !) et privés de tout et affamés depuis 18 mois.

Et aujourd’hui 27 décembre, entre noël et jour de l’an, c’est jour de massacre. ça a commencé vers midi, à l’heure où les enfants sortaient de l’école. Selon l’armée israélienne, au moins 40 parties de Gaza ont été bombardées en même temps.
Il y a eu tout de suite au moins 150 morts selon l’AFP. Et des centaines de blessés. Que les hôpitaux n’ont pas de quoi soigner.
Ce crime ne pourrait pas se produire sans les appuis et complicités dont bénéficie Israël. Sans la complicité des Etats-Unis, du gouvernement français et de l’Union Européenne, et des Etats arabes néo-coloniaux.

Jusqu’où, et jusqu’à quand le crime ?

Roger Dubien.
27 dec 2008


Une déclaration de l’UJFP - Union Juive Française pour la Paix.

Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne.
Du blocus à l’assassinat collectif

L’armée israélienne a attaqué Gaza cette nuit avec des moyens militaires énormes. Le premier bilan fait état de 150 morts, civils pour la plupart. Ce massacre était annoncé, envisagé et commenté ces derniers jours dans la presse israélienne, après la fin de la trêve respectée par le Hamas et rompue sans arrêt par l’armée israélienne. Ce crime a été rendu possible par l’impunité totale accordée à Israël depuis bientôt 9 ans et le soutien actif dont il bénéficie au sein de l’Union Européenne. Il est le résultat direct du « rehaussement de la coopération avec l’UE » imposée par la présidence française contre le vote de report du Parlement Européen.

Depuis maintenant des années, la bande de Gaza subit, avec le soutien complice de l’Union Européenne un siège criminel qui viole délibérément toutes les lois internationales : un million et demi de civils sont prisonniers de l’armée israélienne et privés de tout : de nourriture, de carburant, d’électricité, de médicaments, de matériel scolaire ... Moins d’un dixième des camions nécessaires au ravitaillement normal de la population parviennent à passer. L’aéroport et le port ont été détruits avant même d’avoir jamais pu fonctionner. Il est interdit de pêcher. Seuls quelques bateaux affrétés par des militants ont pu forcer le blocus. La population subit une « punition » collective impitoyable pour avoir « mal » voté. La communauté internationale laisse faire, voire encourage ce siège. L’occupant a expulsé Robert Falk, le rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme de l’ONU.

Il n’y a aucun statu quo possible, aucune perpétuation envisageable de ce siège impitoyable et criminel. Tout peuple assiégé a le droit de résister à l’oppression.

Aucune symétrie ne peut être établie avec les quelques kassams envoyés sur des villes du sud d’Israël. Il n’y aura pas de sécurité pour les Israéliens sans sécurité pour la population de Gaza. Les politiques européenne et américaine depuis Anapolis, en évitant d’affronter la réalité de l’occupation, aboutissent à l’impasse attendue dont encore une fois le peuple palestinien paie tout le prix.

L’Union Juive Française pour la Paix dénonce le crime qui se déroule contre la population de Gaza. Elle appelle à manifester partout contre cette nouvelle agression. L’UJFP exige une réaction immédiate du gouvernement français, de la Communauté Européenne et de l’ONU pour faire cesser l’agression et pour mettre un terme au blocus de Gaza.

27 décembre 2008 




Dans la même rubrique :
Protester contre les crimes de guerre à Rafah
La communauté internationale doit agir immédiatement pour arrêter les atrocités à Rafah.
La Cour Internationale de Justice de La Haye juge illégal le mur construit par Israël en Palestine et demande son démantèlement et des réparations.
"Les juifs français sont menacés ... par Sharon ! "
Samedi 4 septembre : journée internationale de solidarité avec les prisonniers Palestiniens
Entre le fondamentalisme et la corruption, quelle alternative pour la Palestine ?
La seule voie possible
Cana volume II
Bombardement de la Palestine et du Liban : sanctions contre l’Etat d’Israël !
Annapolis : Madrid redux




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil