Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Zérogm42 > Le Préfet de la Loire attaque la commune de Burdignes devant le Tribunal administratif
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
COMMUNES ET CANTINES SANS OGM
Le Préfet de la Loire attaque la commune de Burdignes devant le Tribunal administratif
Mais en refusant les OGM cette commune défend la santé, l’environnement, et l’agriculture paysanne.
mardi 10 mars 2009, par Roger Dubien


Le Préfet de la Loire cherche des ennuis à la commune de Burdignes. Motif : elle ne veut pas d’organismes génétiquement manipulés sur son territoire.

La Commune de Burdignes (344 habitants, 24 fermes, dans le Pilat) et Sophie Tricot, Maire, sont déférées devant le Tribunal Administratif de Lyon par le Préfet de la Loire. L’audience au Tribunal administratif a lieu ce mercredi 11 mars, et la décision sera rendue dans quelques semaines...
Le représentant du gouvernement Sarkozy veut faire casser l’arrêté pris début janvier, après débat et vote unanime au conseil municipal, visant à interdire les OGM en 2009 sur le territoire de la commune.

Voir : La commune de Burdignes (42) interdit les cultures d’OGM sur son territoire en 2009

Un arrêté très motivé par les élus : du point de vue de la santé humaine, du point de vue de l’environnement, et aussi du point de vue de la défense d’une agriculture de qualité, d’autant que Burdignes est sur le territoire de la nouvelle AOC-Appellation d’Origine Contrôlée « Rigotte de Condrieu » qui prévoit expressément l’interdiction d’aliments transgéniques dans la nourriture des animaux, et de toute culture d’OGM sur les terrains des fermes produisant le lait pour ce fromage.
Un arrêté pris avec la sympathie des paysans de la commune. Un arrêté accompagné d’un voeu à l’intention du gouvernement demandant que le “non-OGM” soit du zéro OGM, et demandant la mise en place d’un étiquetage concernant les produits issus d’animaux nourris et non nourris aux OGM.

Pourquoi cette décision du Préfet ? Parce que le lobby pro-OGM ne lâche pas et tente même ces temps-ci de repartir à l’attaque. Récemment, il y a eu le rapport de l’AFSSA pour essayer d’aider à faire tomber le moratoire sur le pesticide Mon 810. Mais ça a mal tourné, la mobilisation a été immédiate, et tout confirme que 80% de la population ne souhaite pas manger des OGM. Et au niveau européen, pour la première fois Barroso et la commission européenne ont été battus là-dessus : les ministres de l’environnement ont appuyé le moratoire de l’Autriche et de la Hongrie sur le pesticide Mon 810. Les élections européennes approchant, certains font attention...
Mais la bataille sera de longue haleine car ce qui est en jeu c’est l’autonomie alimentaire des peuples de la Terre ou bien le contrôle de l’alimentation mondiale par quelques multinationales de l’agro-chimie et des semences. En France, si le pesticide Mon 810 pourrait bien avoir définitivement du plomb dans l’aile, c’est tout de même une loi de légalisation des OGM qui a été votée au printemps 2008. C’est que derrière la génération des OGM pesticides, ils en préparent d’autres, tout aussi manipulés et brevetés, mais beaucoup plus clandestins aux yeux du grand public.

Que peut-on faire pour soutenir Burdignes ? Témoigner de notre soutien à la démarche de ces élus, bien sûr. Ce sont eux qui ont raison.
Ce qui serait bienvenu aussi, c’est que se multiplient les prises de position des collectivités territoriales. Jusqu’à ce que le mouvement devienne tellement puissant que le lobby des multinationales agro-toxiques soit mis en échec. Que les marchands de pesticides brevetés se fassent une raison : nous faire avaler leurs organismes génétiquement manipulés, c’est non.

Quoiqu’il en soit de la tentative de coup d’arrêt du Préfet, il semble bien que la campagne “Communes et cantines sans OGM !” (Voir : http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=1537) soit en train de s’étendre en Rhône-Alpes.

L’adresse e-mail de la mairie de Burdignes : ma-burdi@wanadoo.fr




Dans la même rubrique :
Pourquoi refuser les OGM dans nos champs et dans nos assiettes ?
Les paysans de la Confédération Paysanne s’invitent au colloque pro-OGM organisé à l’Institut de France le 19 novembre
Les données scientifiques sur l’impact environnemental des toxines insecticides Bt produites par plusieurs OGM...
Des OGM clandestins : les tournesols mutés résistants à un herbicide
Une centaine d’apiculteurs a occupé le siège de Monsanto près de Montauban
Tribunal international MONSANTO du 14 au 16 octobre à La Haye (Pays Bas)
Solidarité avec Monique Burnichon et les faucheurs d’OGM
Le forcing pour nous imposer les OGM continue, et l’arbre Mon 810 ne doit pas cacher la forêt transgénique ou mutée.
Conférence-débat sur les OGM ce 2 décembre à St-Etienne avec Ch Vélot et Ch Gascuel.
Contre les OGM, le combat s’organise à l’échelle de l’Europe.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil