Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau RESF > Semaine d’actions et de mobilisations pour la régularisation de tous les sans papiers.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
AVEC RESF ET UNE VINGTAINE D’ORGANISATIONS, DU 22 AU 28 MARS DANS LA LOIRE
Semaine d’actions et de mobilisations pour la régularisation de tous les sans papiers.
vendredi 20 mars 2009


-  -

Une manifestation pour la régularisation des sans-papiers

environ 300 personnes ont manifesté à St-Etienne, de la place Jean Moulin à la Préfecture, sous la pluie, le 28 mars...


--


L’actualité montre l’importance de réagir. Le ministre Besson poursuit avec acharnement la politique d’Hortefeux.
Dernier épisode particulièrement indigne et révoltant : l’arrestation de Romano Kanda ce père de famille de Seine et Marne, angolais en France depuis 9 ans, vivant avec sa compagne qui est en situation régulière. Arrêté à l’Hôpital, au chevet de son enfant, conduit au centre de rétention et expulsé immédiatement vers la République du Congo qui a refusé de l’accepter. Retour en France et libération alors qu’un mouvement d’indignation et de mobilisation s’est organisé.

Ces dernières semaines, en plus des dizaines d’arrestations habituelles de sans papiers, il y a eu aussi à Calais l’arrestation de Monique, bénévole aux Restos du coeur et à Terre d’errance, “pour flagrant délit d’aide aux personnes en situation irrégulière", à qui elle donnait de la nourriture et des vêtements.
Et puis la descente de police dans la communauté Emmaüs de Marseille, pour chercher les sans papiers, et l’arrestation d’un responsable, Kamel.

Et puis voilà qu’on apprend qu’en plus de l’objectif chiffré de reconduites à la frontière : 28 000, il y a dans les documents du gouvernement (“projets annuels de performances, annexe au projet de loi de finances pour 2009”) l’objectif de “5 500 interpellations d’aidants”. Ils veulent que la solidarité devienne un délit passible de prison et de très lourdes amendes.

Autant de raisons supplémentaires de participer à la semaine d’actions avec RESF et la vingtaine d’organisations qui s’y associent.

— 

M. L qui a fuit le Kosovo avec sa famille avait trouvé un employeur prêt à l’embaucher c’est à dire un salaire potentiel qui lui aurait permis de faire vivre sa famille... Mais comme il n’a pas le droit de travailler tant qu’il est sans papier, il s’est retrouvé plusieurs mois à la rue à St Etienne avec ses frères, sa sœur de 9 ans et sa mère qui a des problèmes cardiaques...
Assez d’humiliations ! ! Le droit au travail doit être le même pour tous ! ! Régularisation ! !

Madame H, 3 enfants. Vit depuis 8 ans en France, à St Etienne.
« Nous vivons un véritable calvaire, on n’a pas le droit de travailler, on n’a pas le droit de se montrer. On dirait que mes enfants sont en prison, qu’ils ne sont pas des êtres humains. »
Ses enfants sont scolarisés, deux d’entre eux ne connaissent pas leur pays d’origine ; au nom de quoi leur refuser des papiers ? REGULARISATION ! !

Madame F, un enfant. Elle est gravement malade. Pourtant, la France la fait attendre 2 ans pour reconnaître sa maladie. 2 ans d’angoisse, 2 ans de souffrance avec la peur des expulsions (6 contrôles de police à domicile). _ Maintenant elle peut enfin se soigner correctement. Madame F est enfin régularisée : ils sont des dizaines dans la Loire dans la même situation à attendre en vain des papiers. REGULARISATION ! !

Monsieur T., sans papier stéphanois , a travaillé un an dans une boucherie. Il attend toujours son salaire. Monsieur S. travaillait 10 heures par jour sur les marchés de St Etienne pour une poignée d’euros. Tout travail mérite salaire sauf quand on est sans papier !
Les sans papiers sont exploités, victimes du travail clandestin. REGULARISATION ! !

M.A est régularisé, mais pas sa femme...Etant travailleur précaire, il lui manque quelques euros de moyenne de salaire par mois pour avoir le droit de vivre officiellement avec sa femme en France, à St Etienne. En attendant, sa femme peut être purement et simplement arraché à son mari et ses enfants...
Le droit de vivre en famille doit être le même pour tous ! ! REGULARISATION

M.G avait obtenu un titre de séjour « étranger malade » et du coup sa femme a put bénéficier du regroupement familial ce qui lui a permis de trouver un travail. Un an plus tard M.G n’est plus considéré comme « assez malade » par la préfecture de la Loire et se retrouve donc sans papiers. Sa femme ne pouvant donc plus bénéficier du regroupement familial se retrouve elle aussi sans papiers, expulsable, et comme elle n’a légalement plus le droit de travailler, elle perd le travail qui nourrissait son mari et ses enfants...
Assez de ces situations absurdes ! ! REGULARISATION ! !



Le Gouvernement a instauré un quota minimum d’expulsions de personnes sans papiers par département. Dans la Loire, où il y a plus de 700 000 habitant-e-s, ce chiffre est de 160.

160 EXPULSIONS = 160 HISTOIRES
= 1 SEUL PROBLEME

LES PAPIERS, C’EST LA VIE

LES SANS PAPIERS NE SONT PAS DANGEREUX,
ILS SONT EN DANGER ! !

Ces choses-là se font en notre nom...ensemble nous devons dire NON ! !

MANIFESTATION SAMEDI 28 MARS
10H PLACE JEAN MOULIN




PROGRAMME DE LA SEMAINE D’ACTION :

-  Dimanche 22 mars à 20h  : soirée autour de la projection du film « Welcome » de P. Lioret (témoignages de sans-papiers, interventions sur la politique d’immigration, les Centres de Rétention Administratifs, l’action de RESF et de la Cimade) au Cinéma REX à Montbrison. PAF : 3,50 €.



-  Lundi 23 mars à 20h : présentation de « Parti les mains vides », un film documentaire sur la question des sans papiers en présence de Camille de Vitry, réalisatrice - au Remue Meninges, 59, rue Desiré Claude, St-Etienne.

Voir des liens vers des vidéos et films de Camille de Vitry

"Parti les mains vides" (1h), qui “a été tourné entre 1996 et 1998 (après l’évacuation fracassante de l’église St Bernard, dans le grand silence médiatique retombé lourdement), retrace l’itinéraire de Séma Camara - l’un des 10 grévistes de la faim - et de nombreux autres migrés du fin fond du Sahel. En particulier Adama, un père de famille arrêté à la sortie de l’école où il allait chercher ses enfants...”

-  Mardi 24 mars, à 19h : Projection d’un court métrage (26 min) de Yannick Lainé « Bons souvenirs de la Souillarderie » (sur l’aménagement d’un terrain à Nantes) puis de deux vidéos de Marie-Pierre Vincent, « Tous les chemins mènent aux roms » (8mn) et une vidéo des rroms en Roumanie. Suivie d’un débat en présence de familles rroms de St Etienne et de Florin Iamandita, médiateur rroms qui intervient sur l’agglomération de Nantes.
A la Maison de Quartier du Crêt de Roc, 65 rue de l’Eternité, à partir de 19H.

-  Jeudi 26 mars à 18h30 : Table ronde / débat : « Face à l’Europe forteresse et la directive de la honte, quelle alternative ? Une autre politique migratoire ou la liberté d’installation ? » - à la Bourse du Travail de St Etienne, 4 Cours Victor Hugo.

-  Vendredi 27 mars à 19h  : Rencontre ouverte à tou-te-s autour des comités de soutien aux enfants scolarisés de familles sans papier et échanges sur les actions à mener à ce niveau - à la Bourse du Travail de St Etienne, 4 Cours Victor Hugo.

 Participent à cette semaine d’actions : AEC ; ATTAC ; CAPAGAUCHE ; CDAFAL ; CNT42, CVDH ; CSF, COLLECTIF SANS PAPIERS ; COMITE TCHETCHENE ; FCPE ; FSU ; JPA ; la Passerelle ; LDH ; MAN ; PCF ; Remue-méninges ; RESF42 ; RESEAU DE SOLIDARITE AVEC LES RROMS ; RESEAUX CITOYENS ; SUD ; Terre Des Hommes.




Dans la même rubrique :
Manifestation régionale au centre de rétention de Lyon St-Exupéry samedi 19 janvier
Une réforme gravement régressive du droit d’asile.
3 enfants de 13, 16 et 17 ans arrêtés - avec leur mère - à l’heure de partir au collège, et emmenés au centre de rétention de Lyon pour être expulsés vers l’Albanie.
Une semaine d’actions en mars 2009 dans la Loire
“Nous vivons, nous étudions, nous restons ensemble”.
20 novembre 2013, journée internationale des droits de l’enfant sous la présidence de François Hollande
Non aux expulsions et oui au logement des familles à la rue !
63 migrants morts en Méditerranée : l’armée française mise en cause pour non-assistance à personne en danger
La Cimade a ré-édité son “petit guide pour lutter contre les préjugés sur les migrants”
Traitement fait aux étrangers : ce n’est pas ça la France !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil