Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Agriculture paysanne > “L’agriculture à l’heure des choix”
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
RETOUR SUR LE CONGRÈS DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE
“L’agriculture à l’heure des choix”
Actions pour empêcher la ruine des producteurs de lait
mercredi 20 mai 2009


dernière minute / 25 mai...
multiplication des actions contre la baisse massive du prix du lait...
Des milliers de paysans producteurs de lait se mobilisent pour exiger un revenu de leur travail. A Saint-Etienne, une manifestation avec vente/distribution de lait à 21 centimes d’euros le litre a eu lieu ce lundi 25 mai devant la Préfecture à l’initiative de la Confédération Paysanne. Un camion de collecte d’Orlac/Sodiaal y avait été récupéré et amené. Et une vache attachée à la porte de la Préfecture immédiatement barricadée...
En fin de matinée un responsable de la la Cie laitière a du venir s’expliquer davant les paysans pour pouvoir récupérer son camion. Alors que le Préfet devait recevoir une délégation en début d’après-midi.
Demain mardi 26, l’action va s’étendre. Pour la loire, la Conf’ Paysanne appelle à deux rassemblements dès 8h30 devant les installations du groupe Lactalis : à Balbigny pour le nord du dépârtement, et à Andrézieux-Bouthéon pour le sud...


photos de la manifestation de ce lundi 25 mai...

“Paysans, le retour” est le titre d’un article qu’Hervé Kempf vient de publier dans Le Monde (19 mai). C’est une idée qui gagne chaque jour, au fil des réflexions et des discussions sur les causes de la crise actuelle, et les alternatives que l’on peut construire pour en sortir.
Ces réflexions là étaient au coeur du congrès du congrès national de la Confédération paysanne, “la Conf’” pour ses ami-e-s, qui a eu lieu à Saint-Etienne fin avril, réunissant près de 500 paysans. Son thème était précisément : “L’agriculture à l’heure des choix”.

Nous avons publié déjà le discours de clôture de Régis Hochart (voir : "La Confédération paysanne est engagée dans un combat paysan et citoyen")
On peut lire sur le site internet de la Conf’ Paysanne d’autres informations : http://www.confederationpaysanne.fr et voir des photos du Congrès.

Un des moments importants a été, le 29 avril, la discussion sur le prix du lait et le vote à l’unanimité de la “motion de St-Etienne”, les congressistes brandissant pour voter des bouteilles de lait, bouteilles placées ensuite sur une palette et envoyées à destination de Mariann Fischer Boel, commissaire à l’agriculture, afin de retourner symboliquement les excédents laitiers décidés par la Commission européenne.
Ces derniers jours, les paysans multiplient les actions contre la baisse scandaleuse du prix du lait, dont le prix est tombé à 20-21 centimes d’euros le litre, soit une baisse d’un tiers ( !) alors que le prix ne couvrait déjà pas les coûts de production. C’est le résultat de la décision européenne d’augmenter les quotas laitiers, avec l’idée de les supprimer en 2015. Ultralibéralisme qui vise à détruire encore des centaines de milliers de fermes en Europe, en opposition frontale avec la prise de conscience de l’utilité publique des paysans et de la nécessité d’augmenter leur nombre, prise de conscience en cours dans les sociétés.

Exemple concret : le lait qui vient d’être payé au GAEC des collines du midi (ferme Pinatel), à St-Genest-Lerpt, qui livre par ailleurs plusieurs AMAP de la région stéphanoise.
La ferme a un quota de production annuel de 250 000 litres pour la vente à l’industrie laitière, qui sont livrés à la SODIAAL. Une petite partie de la production (environ 50 000 litres) est par ailleurs vendue en vente directe (yaourts...). Pour le mois d’avril, les 23 000 litres livrés à SODIAAL viennent d’être payés 216 euros les 1000 litres. Il y a moins d’un an, en juillet 2008, le prix était de 365 euros les 1 000 litres. 149 euros de moins par 1000 litres, cela représente pour avril une perte totale de 3 400 euros ! Comment s’en sortir dans ces conditions ?

Les prix pratiqués par les autres entreprises de l’industrie laitière qui collectent le lait dans la Loire : Danone, Lactalis (numéro un européen du fromage qui a racheté en 2007 à la société Triballat et sa Fromagerie du Pont de la Pierre à Sauvain, principal producteur de la fourme de Montbrison), URCVL (une coopérative comme SODIAAL), sont du même ordre.
Dans ces conditions, c’est une grande partie des producteurs de lait (nombreux dans la Loire), qui est en danger immédiat... La commission européenne et le gouvernement français, et les multinationales de l’agro-alimentaire ont apparemment décidé une nouvelle saignée du monde paysan...



La motion de Saint-Etienne :

“Les responsables politiques européens, activement entraînés par la Commission européenne sont en train de sacrifier le dernier outil de maîtrise de la production laitière que sont les quotas.
En effet, en augmentant annuellement depuis 2003, le volume produit en Europe, dans un marché déjà excédentaire, on retire toute efficacité aux quotas. En conséquence, les prix payés aux producteurs s’effondrent, et ce sans effet sur les prix à la consommation.
La Confédération paysanne, réunie en congrès à Saint-Etienne le 29 avril 2009 exige :
-  une politique d’adaptation de l’offre à la demande de consommation,
-  le maintien d’une gestion publique de la production basée sur la maîtrise et la répartition des volumes, et garantissant la rémunération par le prix aux paysans
-  dans l’immédiat, que l’Union Européenne revienne sur ses décisions d’augmenter chaque année les quotas et de les supprimer en 2015,
-  le respect du droit à la souveraineté alimentaire,
Il est urgent et nécessaire que l’Europe tourne le dos à sa politique agricole libérale.”


Le dernier numéro de “Solidarité Paysanne”, le mensuel de la Conf’ Paysanne de la Loire, revient largement sur les travaux du congrès.
“Au 21ème siècle, l’agriculture sera paysanne ou ne sera plus”, écrit dans l’édito François Bouchut, réélu au secrétariat national de la Conf suite à ce congrès. “Notre syndicat associé à d’autres forces de la société propose des réponses à la hauteur des enjeux alimentaires, sociaux, environnementaux, économiques et de conquête du droit des peuples à la souveraineté alimentaire”.
Dans le dossier consacré au congrès, plusieurs militant-e-s de la Conf’ (Thierry Pallanche, Blandine Drevet-Odouard, Catherine Pinatel, Jean-Pascal Deloire, Annie Roux) reviennent informent sur les discussions du congrès.
Par ailleurs, c’est la ferme “Gaec de la Revolanche”, de Sylviane, Raymond et Manu Pitiot à St-Paul en jarez, qui est présentée ce mois-ci, en dernière page du journal : “du travail en CUMA à la recherche d’autonomie”. Une ferme qui livre les AMAP de Rive de Gier et de Fonsala et du Creux à St-Chamond.

Précision : on peut s’abonner à Solidarité paysanne (mensuel) en envoyant un chèque de 26,50 euros à l’ordre de “Editions et Diffusions Paysannes”, adressé à la Confédération Paysanne, 4 rue Ph. Mottin 42110 Feurs. (e-mail : conf.42@wanadoo.fr)




Dans la même rubrique :
Régis Hochart : "La Confédération paysanne est engagée dans un combat paysan et citoyen".
Le Conseil Régional Rhône-Alpes demande au gouvernement l’arrêt du projet de ferme-usine des 1000 vaches.
Cultiver des maïs population, ressemables et adaptables à nos contextes : journée de démonstration autour de la récolte.
En condamner 9 pour les intimider tous ?
Trier et ressemer ses propres semences est-il un délit ?
Le choix d’un modèle agricole : clé de voûte de la vie sur le territoire
Les élus de la Loire invités à s’engager
"Paysans - citoyens même combat"
250 personnes à Roche la Molière pour soutenir Laurent Pinatel et la Confédération Paysanne et s’opposer aux fermes à 1000 vaches.
Avec les paysans, pour le droit au revenu, à Vienne le 27 octobre




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil