Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Agriculture paysanne > Prix du lait : les paysans d’Europe à Strasbourg le 14 juillet
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Prix du lait : les paysans d’Europe à Strasbourg le 14 juillet
Une des “caravanes du lait” fait étape ce mardi 7 dans la Loire...
samedi 4 juillet 2009, par Roger Dubien


La Confédération Paysanne de la Loire organise un car pour aller à Strasbourg exiger une maîtrise publique européenne de la production de lait. Le rassemblement est à l’appel de La Confédération Paysanne, de ECVC (European Coordianation Via Campesina) et de EMB (syndicat laitier européen).
A Strasbourg, les manifestants venus en cars retrouverons devant le Parlement Européen les trois caravanes du lait parties du Finistère, de la Manche et de la Haute-Loire.

Le coût du voyage en car est entièrement pris en charge par la Confédération Paysanne.
Cette manifestation n’est bien sûr pas réservée aux paysans. Toutes celles et ceux qui sont solidaires de ce combat et peuvent y aller seront bienvenu-e-s.

Pour s’inscrire pour le car :
-  jusqu’à ce vendredi auprès des bureaux de la Conf’ à Feurs (Tél : 04 77 26 51 95 - conf.42@wanadoo.fr)
-  ce WE et lundi auprès de Thierry Palanche - Tél : 04 77 62 23 22 / 06 30 55 04 51 - thierrypalanche@orange.fr

Horaires :
-  Aller : départ dans la nuit du lundi au mardi 14 juillet - Départ du Puy à minuit (RDV à la gare routière), passage à St Etienne à 01h15 (RDV au parking du musée d’Art Moderne de St- Etienne, à La Terrasse), passage à Feurs à 01h50 (RDV au péage d’autoroute), passage à Roanne à 02h30 (RDV à la Chambre d’Agriculture, Le Coteau), Arrivée à Strasbourg à 10h.
-  Retour : mardi 14 juillet - Départ de Strasbourg au plus tard à 17h.

— 

Ce samedi matin 4 juillet, plusieurs centaines de paysans de la Loire mais également certains venus du Rhône - ont manifesté, de la Chambre d’agriculture à St-Priest en Jarez jusqu’à la Préfecture de la Loire, en remontant à pieds la grande-rue.
Etaient présents des éleveurs producteurs de lait, bien sûr, mais aussi des paysans qui font d’autres productions. Et aussi des non-paysans, citoyens solidaires, parmi lesquels des participants aux AMAP-associations pour le maintien de l’agriculture paysanne...



Une nouvelle action pour exiger que soit revu le prix du lait, fixé à 28 centimes d’euros le litre par “l’accord du 3 juin” signé entre la FNSEA et l’industrie agro-alimentaire. A ce prix là, impossible de payer les charges des fermes, de rembourser les emprunts, de payer les cotisations sociales à la MSA-Mutualité sociale agricole, sans même parler de “sortir” un revenu”. Les paysans sont étranglés. Pendant que l’agro-industrie et les grandes surfaces amassent d’énormes profits. Une réalité que des enfants de paysans dénonçaient en portant une pancarte : “laiteries = assassins de nos parents”. Un symbole : devant la Préfecture ce sont des enfants qui tenaient la banderole de la Conf’ Paysanne.
L’objectif de cette politique - suppression des quotas laitiers, règne du marché et chute du prix du lait en prenant prétexte d’une surproduction, est transparent : faire disparaître encore des dizaines de milliers de fermes - cette fois-ci, en France, on parle de 30 000. Dans les prochains mois.
Alors non, il faut arrêter ça !



Les solutions ne sont pas mystérieuses, Philippe Marquet l’a indiqué : mettre en place une maîtrise publique de la quantité de lait produite, pour éliminer la surproduction prétexte à la chute des cours. Et renégocier au fond le prix du lait pour assurer aux paysans un revenu de leur travail. Aujourd’hui, les responsables de cette politique voudraient que les paysans se résignent à quelques mesures et béquilles individuelles et patientent en attendant d’hypothétiques modifications à l’occasion de la réunion du CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière, organisme dont la Conf’ Paysanne est exclue) qui doit avoir lieu le 15 septembre (la “clause de revoyure” de “l’accord du 3 juin”). La Confédération Paysanne demande, elle, des décisions collectives, parce que c’est le seul moyen pour que les paysans s’en sortent.
Et ceci ne concerne pas que les paysans. Puisque ce sont eux qui produisent l’essentiel de la nourriture du pays, et que, aussi, comme l’a rappelé devant la Préfecture par Jean-Claude Tissot, éleveur de moutons et par ailleurs conseiller général de la Loire et maire de Saint-Marcel de Félines : 1 actif paysan fait travailler 7 autres actifs dans l’économie locale, en amont et en aval.
D’autres élus, en particulier des communes du Pilat - dont Sophie Tricot, maire de Burdignes, qui a pris un arrêté d’interdiction des cultures d’OGM tout comme celle de Saint-Marcel de félines - étaient présents à cette manifestation.
François Bouchut a appelé à manifester à Strasbourg, mardi 14 juillet, le jour même de la session d’installation du Parlement Européen, pour que celui-ci parle tout de suite du lait. Cette manifestation aura lieu avec l’appui des organisations européennes agricoles ECVC (European Coordination Via Campesina) et EMB (European Milk Board). Ce qui signifie qu’il y aura aussi des paysans d’autres pays d’Europe. Pour exiger des députés qu’ils œuvrent pour que des mesures de bon sens de maîtrise publique des quantités produites soient prises et pour ne pas laisser aux seules règles du marché le soin de décider qui doit produire du lait et à quel prix, car cela signifierait la mort des paysans.

Un car (au moins) partira de la Loire pour la manifestation de Strasbourg. Cette manifestation n’est pas réservée aux paysans ! Celles et ceux qui pensent que les paysans sont d’utilité publique et peuvent faire le déplacement sont invités. Il est possible de s’inscrire dès maintenant. Et des collectes sont organisées pour financer le coût du transport.



Et d’ici au 14 juillet, les actions vont se poursuivre. Trois caravanes-relais partiront des principales régions productrices de lait ce lundi 6 juillet, pour converger le 14 juillet devant le Parlement.
Ainsi, en même temps que les caravanes qui partiront du Finistère et de la Manche, une caravane de l’Est partira lundi du Puy, en Haute-Loire, jusqu’à Craponne. Les paysans de la Loire prendront alors le relais mardi. Rendez-vous est donné sur la route de Langonand, entre Sorbiers et Saint-Chamond vers 11h30. Après une traversée en tracteurs de St-Chamond, direction la ferme de Sylviane, Raymond et Manu Pitiot à La Révolanche à St-Paul en Jarez, où un repas froid de produits fermiers est organisé.
Ensuite, direction Chazelles sur Lyon, jusqu’à la ferme du Val Fleury d’Isabelle et Michel Poncet. C’est de là que le Rhône prendra ensuite le relais, pour la journée du 8 juillet, avec entre autres un pique-nique débat à Sainte-Foix Largentière...

Télécharger l’invitation / journée caravane du lait - 22.6 ko
Télécharger l’invitation / journée caravane du lait


Contact pour toutes infos sur cette caravane : François Pitaval. 06 65 24 75 80.
Appel est lancé à s’y joindre.


photos : Christophe Collard, Martine Chevalier




Dans la même rubrique :
Le procès des paysans qui veulent le rester aura lieu le jeudi 4 octobre à 13h30
Un atelier "Education, alimentation et santé publique"
La situation des paysans intéresse tout le monde
Lactalis : ces contrats laitiers qui asservissent les paysans
Les émeutes de la faim posent le problème d’une agriculture durable, paysanne et solidaire.
Contre-sommet sur la PAC à Annecy les 20 et 21 septembre 2008
Des rapports de GRAIN qui soutiennent l’appel à l’action sur l’agriculture pour répondre au changement climatique...
Les paysans producteurs de lait ont d’abord besoin d’un prix juste !
Qui est le dindon de la farce ?
Le procès fait par Lactalis à la Confédération paysanne de la Loire et à Philippe Marquet nous concerne tous.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil