Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Agriculture paysanne > Les paysans peuvent refroidir la planète
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
LA TERRE AU SECOURS DE LA TERRE : UN NOUVEAU RAPPORT DE GRAIN
Les paysans peuvent refroidir la planète
mercredi 18 novembre 2009


http://www.grain.org

Un nouveau rapport, publié en octobre par GRAIN, montre que l’agriculture peut réincorporer dans le sol une grande partie du dioxyde de carbone présent en excès dans l’atmosphère.

Les sols contiennent d’énormes quantités de carbone, principalement sous la forme de matière organique. Le rapport montre, preuves à l’appui, qu’au cours des cinquante dernières années, l’agriculture industrielle, et le système alimentaire qui lui est associé, ont laissé s’échapper dans l’atmosphère une grande proportion de ce carbone. Des calculs indiquent également qu’une politique qui mettrait l’agriculture entre les mains des petits agriculteurs et s’appliquerait à restaurer la fertilité des sols contribuerait très largement à résoudre la crise climatique qui s’amplifie rapidement. Il est clair qu’un programme coordonné mondialement permettrait de reconstituer graduellement la matière organique perdue au cours des dernières décennies. En l’espace de cinquante ans, les sols pourraient capturer environ 450 milliards de tonnes de gaz carbonique, l’équivalent de plus des deux-tiers de l’excès actuel de CO2 dans l’atmosphère.

Dans ce rapport, nous voyons également que le rôle joué par le système alimentaire industriel mondial dans la crise climatique a été considérablement sous-estimé. Des calculs révèlent que le système alimentaire est le facteur unique le plus important du dérèglement climatique et qu’il est responsable de plus de la moitié des émissions des gaz à effet de serre dans le monde. Plusieurs explications à ce chiffre : la production agricole industrielle totalement dépendante du pétrole, l’expansion de l’industrie de la viande, la destruction des savanes et des forêts pour faire pousser à leur place des marchandises agricoles, l’utilisation d’énergies fossiles pour le transport et la transformation de la nourriture, et l’usage massif des engrais.

Transformer le système alimentaire mondial de façon à refroidir plutôt qu’à réchauffer la planète, nécessite un changement fondamental de notre mode de production. Il faudrait inverser les tendances actuelles qui favorisent la concentration des terres et l’expansion de l’agriculture industrielle. Nous ne serons en mesure de restaurer les milliards de tonnes de matière organique perdus par les sols du monde entier, que si des millions de petits agriculteurs et de communautés rurales ont accès à la terre et peuvent compter sur des politiques qui protègent leurs moyens de subsistance.

octobre 2009

Ce rapport est à :
http://www.grain.org/seedling/ ?id=644




Dans la même rubrique :
Du développement à la liquidation de la laiterie de Balbigny
Procès 1000 VACHES en appel le 17 juin 2015 : Relaxe pour les 9 d’Amiens !
L’agriculture paysanne n’est pas une promesse commerciale
Prix du lait : les paysans ne lâcheront pas
Non à l’interdiction des alternatives aux pesticides
Regarder nos villes du point de vue de la campagne
Comment agir concrètement contre la "mal bouffe" chez les enfants, mais aussi chez les adultes, en particulier dans les milieux défavorisés ?
La Conf’ Paysanne de la Loire porte plainte contre les laiteries Sodiaal, Lactalis, Danone pour vol sur le prix du lait payé aux producteurs
En condamner 9 pour les intimider tous ?
Crise agricole : soirée débat avec Laurent Pinatel




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil