Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Cafés citoyens au Remue-Méninges > Miguel Benasayag : Organismes et artefacts - Vers la virtualisation du vivant ?
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
PARUTION DÉBUT FÉVRIER...
Miguel Benasayag : Organismes et artefacts - Vers la virtualisation du vivant ?
Rencontre avec Miguel Benasayag vendredi 12 février à St-Etienne
mardi 2 février 2010


 Utilitarisme, économisme, résistances : la puissance de l’agir - Une présentation-rencontre autour du livre d’Angélique Del Rey, “À l’école des compétences,” et de celui de Miguel Benasayag, “Organismes et artefacts, vers la virtualisation de la vie ?” aura lieu vendredi 12 février à partir de 18h au Café-lecture Le Remue-Méninges, 59 rue Désiré Claude à St-Etienne.   
La rencontre aura lieu de 18h à 22h environ. Possibilité de manger sur place ce soir là (autour de 5 euros) en réservant avant le jeudi soir 11 février au 04 77 37 87 50.



Depuis les années 1980, la recherche sur la vie et l’intelligence artificielles a connu des progrès considérables, permettant des avancées spectaculaires dans la fabrication d’artefacts inspirés du vivant. Grâce au génie génétique et aux neurosciences, des chercheurs annoncent la possibilité d’« améliorer » la nature humaine et de concevoir des thérapies permettant de donner la vue aux aveugles, de faire entendre les sourds ou de faire marcher les paralytiques. Et la pensée elle-même est désormais le fruit de combinaisons entre processus neuronaux proprement humains et ceux produits par des artefacts. Ces techniques posent une question qui hante nos contemporains : si nous pouvons modifier la nature humaine, qu’en est-il alors de la condition humaine ? Jusqu’où l’homme « amélioré » reste-t-il un homme ?

Pour y répondre, Miguel Benasayag propose dans ce livre de rompre avec le vieil imaginaire opposant l’homme à la machine : la question n’est pas de savoir si les automates artificiels sont capables ou non d’imiter le fonctionnement de la conscience et de la vie, mais d’interroger - grâce aux ressources de la philosophie comme de la neurophysiologie - le sens même de ces deux notions. L’auteur montre qu’elles ne recouvrent pas des entités ontologiques qui existeraient « en soi », mais qu’elles sont des constructions de chaque époque et que celle qui a conçu leurs avatars modernes est elle-même en crise. Les conceptions de la conscience et de la vie que les savants cherchent à reproduire n’ont en réalité rien de comparable avec leur manifestation biologique. Mais si la possibilité de leur production à l’identique apparaît donc comme un faux débat, les effets de cette recherche dans le formatage de la vie et du monde sont, eux, d’ores et déjà bien réels : l’idéologie postmoderne du « tout est possible » en matière de création et de modification du vivant, loin d’être la réalisation d’un rêve, est bien plutôt l’avènement d’un cauchemar.

Miguel Benassayag pose, dans cet essai, les bases d’une nouvelle épistémologie des rapports complexes entre techniques et vie. Pour ce faire, il avance des hypothèses novatrices sur les « invariants biologiques » qu’un constructivisme sans frein ne cesse d’ignorer. Et il explore les voies qui permettront à l’homme de développer une véritable puissance d’agir à l’heure de la virtualisation mortifère de la vie.

Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste, anime à Paris le collectif « Malgré tout » et dirige à Buenos Aires le laboratoire « Le champ biologique ».

Ce livre est co-édité par les Editions La Découverte et les Editions Jean-Paul Bayol. Il coûte 15 euros.


Le livre de Miguel Benasayag peut être commandé et sera très prochainement disponible à la librairie Lune et l’Autre
19 rue Pierre Bérard à St-Etienne. Tél : 04 77 32 58 49





Le 5 février, à la Maison de l’Amérique Latine à Paris...

La Maison de l’Amérique Latine, le Collectif Malgré tout, Les Éditions La Découverte et J.-P. Bayol, invitent à la soirée de présentation des ouvrages d’Angélique Del Rey, “À l’école des compétences,” de l’éducation à la fabrique de l’élève performant et Miguel Benasayag, “Organismes et artefacts, la virtualisation de la vie.”
Le vendredi 5 février 2010, à 21 h, à la Maison de l’Amérique Latine, 217, boulevard Saint-Germain. 75007 Paris Avec la participation de Michela Marzano, Pierre-Henri Gouyon, François Gèze, et des auteurs.

L’utilitarisme et l’économisme sont en train de fabriquer un véritable « homme » nouveau, un « monde nouveau », avec des organismes nouveaux. Mais toutes ces nouveautés sont structurées par la dure loi de la flexibilité et du « tout est possible ». Comment récupérer la puissance d’agir, pour et par la vie ? Telle est la question posée par les auteurs, sur les terrains de l’éducation comme de la vie organique...




Dans la même rubrique :
Rencontre avec Jean Druon, auteur de “Un siècle de progrès sans merci”
Isabelle Stengers : “Au temps des catastrophes - résister à la barbarie qui vient”
"Les riches détruisent la planète” (Kempf)... Et nous, quelles alternatives construisons-nous ?"
Création d’un café citoyen avec le Remue-méninges
Autour de : “un siècle de progrès sans merci”, films et livre de Jean Druon.
Des rencontres avec Miguel Benasayag et Angélique Del Rey (samedi 24) et avec Natacha Gondran et Aurélien Boutaud (dimanche 25). Et pas que...
Le Café-lecture Le Remue-Méninges accueille les philosophes M. Benasayag et Angélique Del Rey
Comment les riches détruisent la planète
Tu querida presencia, Ernesto Che Guevara...
Isabelle Stengers : "Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient..."




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil