Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Cafés citoyens au Remue-Méninges > À l’école des compétences - De l’éducation à la fabrique de l’élève performant
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
PARUTION D’UN LIVRE SUR L’ÉCOLE
À l’école des compétences - De l’éducation à la fabrique de l’élève performant
Rencontre avec Angélique Del Rey vendredi 12 février à St-Etienne
mardi 2 février 2010


 Utilitarisme, économisme, résistances : la puissance de l’agir - Une présentation-rencontre autour du livre d’Angélique Del Rey, “À l’école des compétences,” et de celui de Miguel Benasayag, “Organismes et artefacts, vers la virtualisation de la vie ?” aura lieu vendredi 12 février à partir de 18h au Café-lecture Le Remue-Méninges, 59 rue Désiré Claude à St-Etienne. 
La rencontre aura lieu de 18h à 22h environ. Possibilité de manger sur place ce soir là (autour de 5 euros) en réservant avant le jeudi soir 11 février au 04 77 37 87 50.


Professeure de philosophie, l’auteure de ce livre a été confrontée comme nombre d’enseignants à une forte incitation émanant de l’Éducation nationale : celle d’évaluer systématiquement les « compétences acquises » par les élèves, sur des critères préétablis.
Frappée par l’utilitarisme de cette méthode, elle a voulu en savoir plus sur son origine. À sa grande surprise, elle a découvert l’omniprésence de l’« approche par compétences » dans l’éducation : depuis les années 1980, celle-ci est de plus en plus utilisée, dans les pays du Nord comme du Sud, de la maternelle à l’université, pour l’évaluation personnelle des élèves comme pour celle des systèmes éducatifs nationaux. Ce qui l’a amenée à explorer un univers méconnu : celui du « marché des compétences », fondé sur la théorie du « capital humain », promue par des institutions internationales comme l’OCDE et l’Unesco.

Ce livre restitue l’enquête conduisant à ces découvertes, la prolongeant par un double questionnement. Si l’approche par « compétences » progresse dans les systèmes éducatifs grâce à l’ignorance de ce qu’elle recouvre, les enseignants n’en sont-ils pas les instruments inconscients ?

Mais comment s’opposer à une approche qui se place au service de l’individu et de son « employabilité », même si c’est ainsi qu’elle opère la transformation de l’Éducation nationale en « fabrique de ressources humaines » ? S’appuyant sur l’analyse de pratiques concrètes d’enseignement, Angélique del Rey explore les voies d’une « autre école » qui, plutôt que d’armer les élèves pour une « vie moderne » standardisée, assume les défis de la situation.

Elle plaide pour qu’enseignants et parents encouragent, par leur éducation, les jeunes à « suivre leur chemin », quitte à les mettre en conflit avec les principes utilitaristes qui prévalent. C’est le prix pour que ceux-ci sachent demain s’épanouir dans le monde et le transformer.

Une présentation de ce livre d’Angélique Del Rey, ainsi que de celui de Miguel Benasayag “Organismes et artéfacts - vers la virtualisation du vivant” aura lieu à Paris le 5 Février (voir en bas de page)

A St-Etienne, une présentation publique et une rencontre-débat avec les auteurs autours de leur deux livres aura lieu vendredi soir 12 février.

Voir sur le site des Editions la Découverte

Editions La Découverte
ISBN : 978-2-7071-5938-0
288 pages
Prix : 19 €

Le livre d’Angélique Del Rey peut être commandé et sera très prochainement disponible à la librairie Lune et l’Autre
19 rue Pierre Bérard à St-Etienne. Tél : 04 77 32 58 49


4 vidéos d’Angélique Del Rey en ligne sur le site de Médiapart


Angélique del Rey 1/4
envoyé par Mediapart


Angélique del Rey 2/4
envoyé par Mediapart



Angélique del Rey 3
envoyé par Mediapart


Angélique del Rey 4/4
envoyé par Mediapart

Lire l’introduction du livre


(cliquer sur l’image pour agrandir la page)




La table des matières


Introduction
Comment j’ai découvert l’école des compétences
Notre ignorance et ce qui s’ensuit
Connaître est agir
Pourquoi ce livre ?

I / Vers une école plus démocratique

1. Une tendance mondialisée
Du « Socle » français aux « Recommandations » européennes - Le « Renouveau pédagogique » au Québec - Quand les compétences voyagent au Sud : le cas de l’Argentine
2. Genèse des compétences dans l’éducation
L’évaluation-monde des compétences - Évaluer l’acte ou juger l’être ? - Vision de l’éducation en marchandise - L’éducation, facteur de croissance dans la « théorie du capital humain » - Quand l’entreprise investit dans le capital humain et la formation - Les sociologues du travail à la rescousse - La « formation tout au long de la vie » : capture d’une logique sociale 66 Entre l’école et l’entreprise : quel partage des rôles ?
3. Les compétences dans le récit
Un mot sur le problème - « Savoir apprendre » pour affronter la vie - Quand la société cognitive efface le travail de production - Au cœur de la société de la connaissance : l’« innovation » - Le travail comme épanouissement personnel

II / La déterritorialisation de l’éducation

4. De la discipline au biopouvoir
La pédagogie nouvelle et les compétences - Le détournement des « pédagogies actives » - L’élève sans qualités - Pouvoir de la norme et « cruauté » de l’autoévaluation - Fausse ouverture - Une liberté sous contrainte
5. Une approche utilitariste
Objectif d’efficacité et formatage du pédagogique - La fonction et l’organe - L’école des ressources humaines
6. Le devenir-ardoise de l’élève
L’homme de la modernité - La déterritorialisation de l’éducation - Un soi-disant progressisme - La négation du conflit

III / L’autre école, celle de la transmission et du lien

7. En l’absence de toute solution...
L’école est en crise - Qu’est-ce que le « progrès » ? - Un agir qui n’est pas en quête de solution - Reconnaître la multiplicité et la complexité des points de vue : de l’affrontement au conflit - Accueillir le négatif et la fragilité - Pour un universel concret - Un « non-savoir » au cœur de l’école - Le savoir n’appartient pas au pouvoir central 190 Retrouver la puissance de l’agir local : multiplicité et dispersion
8. Transmettre a-t-il encore un sens ?
« Coupure de transmission » ? - L’unité perdue de l’éducation - Le paradigme de l’apprentissage -La transmission face au défi du réalisme - Des « invariants éducatifs » - Comment incarner aujourd’hui la figure du passeur ?
9. Reterritorialiser l’éducation
De l’élève au centre vers le territoire au centre - Approfondir le territoire - L’importance des asymétries - Plutôt la vie... - Découvrir le monde dans notre situation

Conclusion

Un projet de société - Transmettre des savoirs ou acquérir des compétences ? - La défense de la vie - Dernière mise au point sur le rapport de la recherche, du pouvoir et de la base

Bibliographie



Le 5 février, à la Maison de l’Amérique Latine à Paris...

La Maison de l’Amérique Latine, le Collectif Malgré tout, Les Éditions La Découverte et J.-P. Bayol, invitent à la soirée de présentation des ouvrages d’Angélique Del Rey, “À l’école des compétences,” de l’éducation à la fabrique de l’élève performant et Miguel Benasayag, “Organismes et artefacts, la virtualisation de la vie.”
Le vendredi 5 février 2010, à 21 h, à la Maison de l’Amérique Latine, 217, boulevard Saint-Germain. 75007 Paris Avec la participation de Michela Marzano, Pierre-Henri Gouyon, François Gèze, et des auteurs.

L’utilitarisme et l’économisme sont en train de fabriquer un véritable « homme » nouveau, un « monde nouveau », avec des organismes nouveaux. Mais toutes ces nouveautés sont structurées par la dure loi de la flexibilité et du « tout est possible ». Comment récupérer la puissance d’agir, pour et par la vie ? Telle est la question posée par les auteurs, sur les terrains de l’éducation comme de la vie organique...




Sur le site du Collectif [Malgré Tout], lire un autre texte d’Angélique Del Rey :
L’école des compétences : une solution mécanique et abstraite au problème de l’efficacité de nos enseignements :
http://malgretout.collectifs.net/spip.php ?article102




Dans la même rubrique :
Isabelle Stengers : “Au temps des catastrophes - résister à la barbarie qui vient”
Création d’un café citoyen avec le Remue-méninges
Café citoyen avec Angélique Del Rey autour de son livre “Eloge du conflit”
Isabelle Stengers : "Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient..."
"Pour sauver la planète, Sortez du capitalisme"
Café citoyen sur la question du nucléaire le 3 juin à Saint-Etienne
Tu querida presencia, Ernesto Che Guevara...
Eloge de la désobéissance
Des rencontres avec Miguel Benasayag et Angélique Del Rey (samedi 24) et avec Natacha Gondran et Aurélien Boutaud (dimanche 25). Et pas que...
Réflexion autour du livre de Patrick Coupechoux : “Un monde de fous”...




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil