Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Egalité des droits / Antiracisme > 1er mars 2010 : la journée sans immigrés
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
1er mars 2010 : la journée sans immigrés
Sit-in de 12h à 14h place de l’Hôtel de ville de St-Etienne
jeudi 25 février 2010, par Aïcha Knis


Ne rien acheter, ne pas travailler pendant 24h le 1 mars 2010 : c’est l’appel du collectif "journée sans immigrés" afin de démontrer que l’immigration participe à la bonne marche de la vie économique française.
Cette idée de boycott économique a déjà été mise en pratique le 1er mai 2006 en Californie par la population "latino". Le résultat était marquant : des usines à l’arrêt et 2 millions de personnes manifestaient. C’est Nadia Lamarkbi qui a l’idée de reproduire cette expérience en France après les propos de Brice Hortefeux (lors de l’université d’été de l’UMP ).

Cette idée de boycott prend très rapidement et un collectif de citoyens est créé avec pour but de promouvoir cette idée et de l’organiser.
Pourquoi : Exprimer le ras le bol de voir les politiques utiliser les immigrés comme boucs émissaires à chaque crise économique et à toutes les périodes électorale ; montrer que les immigrés participent à part entière à l’économie et à l’histoire ;
Pour qui : les immigrés et descendants d’immigrés, citoyens conscients de l’apport réel de l’immigration à notre pays de toutes croyances, de tous bords politiques.
Quand : le 1 mars 2010 car c’est le 1er mars 20005 que le fameux code des étrangers (CESEDA) est entré en vigueur.
Que faire : Se joindre au sit-in national, devant la mairie de St-etienne de 12 à 14h, avec un ruban jaune à la boutonnière et un sandwich non acheté ce jour-là bien entendu.

Aïcha KNIS

http://www.la-journee-sans-immigres.org


La journée sans immigrés : 24h sans nous !
envoyé par Tele-liberte




À 15 heures, ce lundi 1er Mars aura lieu une conférence-débat avec le sociologue Abdelkader Belbahri et l’anthropologue Claire Autant-Dorier.
A l’amphi EO1 du site Tréfilerie de l’université Jean-Monnet de Saint-Etienne.
Sur le thème : "Interculturalité et vivre ensemble, mythe ou réalité ? "




Dans la même rubrique :
Communauté, communautarisme et crise de la citoyenneté
Après la conférence-débat à Firminy : "Islam : dangereux ou citoyen ?"
L’Education Nationale et les discriminations
Protestation contre la profanation de la grande mosquée de Saint-Etienne
Pourquoi je signe l’Appel des indigènes de la République
Jules Ferry, le fondateur de l’école laïque et républicaine, était aussi un ardent promoteur du colonialisme
Uni(e)s contre une immigration jetable
La république et ses enfants
Le legs colonial
Yamin Makri : "Respecter la mémoire de chacun, connaître l’autre, construire un avenir commun"




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil