Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > La Palestine s’est invitée à l’inauguration de l’esplanade Ben Gourion à Paris
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
CAMPAGNE BDS - BOYCOTT, DÉSINVESTISSEMENT, SANCTIONS
La Palestine s’est invitée à l’inauguration de l’esplanade Ben Gourion à Paris
Et le drapeau Palestinien a flotté sur l’Arc de Triomphe.
samedi 17 avril 2010


Là-bas en Palestine, massacres, colonisation, expulsions, nettoyage ethnique continuent... Et à Paris, le maire Delanoé, la députée sarkozyste Dati, et le président israélien Pérès impliqué dans tant de crimes de guerre contre les Palestiniens et les Libanais, prétendaient inaugurer tranquillement ce jeudi 15 avril une “promenade-esplanade Ben Gourion”. Une inauguration de la honte, un soutien direct et “assumé” selon la déclaration de Delanoé, à la politique sioniste qui signifie occupation et destruction de la société palestinienne.
(Voir le texte de Michèle Sibony et Adnane Ben Youssef : Non à une promenade Ben Gourion à Paris)

Comment accepter ça sans réagir, un an après le nouveau massacre de Gaza, et alors que l’armée israélienne vient tout juste de promulguer un décret militaire qui autorise l’expulsion massive de Palestiniens de Cisjordanie ?
Les cérémonies officielles ne se sont pas passées comme prévu...

Voici une  vidéo des actions, vidéo réalisée par l’équipe "Palestine Vivra" . Durée : 3’45" min



La grande oeuvre de Ben Gourion, c’est l’expulsion des Palestiniens, il est le premier grand artisan du nettoyage ethnique de la Palestine. C’est sous sa direction que plus de 700 000 hommes, femmes et enfants ont été expulsés entre 1948 et 1949, après que 10 000 aient été massacrés. Et que plus de 500 villages palestiniens ont été rasés.
C’est lui qui exposait les objectifs de la politique sioniste : “après le formation d’une grande armée à la suite de l’établissement de l’Etat, nous abolirons la partition et nous nous étendrons sur l’ensemble de la Palestine”. Programme toujours en cours de réalisation, plus de 60 ans après.
C’est encore lui qui écrivait : “Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais. Les vieux mourront et les jeunes oublieront”.

Jeudi 15 avril, un rassemblement de protestation de plusieurs centaines de personnes a eu lieu sur le pont de l’Alma, à proximité de l’inauguration.
Au même moment, un groupe d’une quarantaine de militants embarqué sur un bateau-mouche sur la Seine a atteint le lieu de la cérémonie.
Et enfin des militants ont déployé un drapeau Palestinien géant depuis le haut de l’Arc de Triomphe.
Le tout alors même que des forces de police considérables étaient mobilisées et gardaient entre autres la Tour Eiffel. Mais ni l’Arc de Triomphe ni la Seine... Une quarantaine de militants solidaires du peuple Palestinien ont été arrêtés dans la journée.

Sur le site des Missions civiles pour la protection du peuple Palestinien, voir un dossier sur le récent décret militaire israélien qui menace des Palestiniens d’expulsion massive http://www.protection-palestine.org (dossier mis à jour quotidiennement).


L’esplanade de la honte Ben Gourion doit être rebaptisée.




Dans la même rubrique :
Non à l’implantation de l’entreprise israélienne Agrexco à Sète
Les prisonniers palestiniens ont commencé ce dimanche 15 août une grève de la faim illimitée, pour le respect de leurs droits humains
Quand négationnisme et sionisme se confortent mutuellement
Nahla Chahal : Gaza brûle ! Et c’était prévisible.
Quand le sionisme a besoin de l’antijudaïsme (*)
Le Dignité-Al Karama piraté par l’armée israélienne
Je ne vais pas bien !
"Trois mois après, rien n’a changé à Gaza"
" Qui va calmer ma colère ? "
L’avocat Gilles Devers : "Les réfugiés palestiniens et le droit au retour"




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil