Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif "personne à la rue !" > Saint-Etienne : une manifestation pour exiger le respect du droit au logement
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
UN TOIT C’EST UN DROIT, UN TOIT C’EST LA LOI !
Saint-Etienne : une manifestation pour exiger le respect du droit au logement
samedi 19 juin 2010


Une manifestation de rue pour exiger le respect du droit au logement : ce n’est pas si courant par les temps qui courent.
Bien entendu, des démarches et des actions personnelles et associatives pour essayer d’apporter une solution à des problèmes concrets de logement, il y en a tous les jours. Et c’est indispensable, si l’on veut trouver des solutions aux situations concrètes.
Là, le 12 juin, le collectif “pour que personne ne dorme à la rue” a voulu aussi poser le problème avec plus de force sur la place publique, et interpeller les élus et responsables institutionnels.

Voir l’appel à manifester

L’affiche de la Comédie de St-Etienne qui fleurit sur les murs de la ville avait apparemment besoin d’être précisée...



Environ 200 personnes ont manifesté de la place Jean Moulin à la place de l’Hôtel de Ville où des prises de parole et discussions ont eu lieu.
Anecdote, mais bien dans le problème : un jeune de 33 ans, qui travaille en intérim comme “plaquiste” et “touche” même entre les contrats, lorsqu’il est à pôle-emploi, autour de 1250 euros, s’est approché pour dire qu’il dort dans un hall. Impossible d’obtenir un appartement dans le logement social. Pour quelle raison, alors que des centaines d’appartements sont vides dans les offices HLM ? Il paraît qu’il n’y a pas de place. Et dans le privé ? là, le problème, ce n’est pas le niveau de revenu, c’est la garantie de régularité de ce revenu. Et il faut payer une caution de 2 mois de l’ordre de deux mois de loyer environ, plus un loyer d’avance. Et pas possible de sortir cette somme comme ça. Apparemment, son cas n’est pas une exception...

Bien sûr, après cette action du 12 juin, il y aura d’autres rendez-vous...
Et les associations du collectif “personne à la rue” ne cessent de demander et de redemander une réunion de travail avec les élus et la préfecture.

Participent au collectif « pour que personne ne dorme à la rue » des personnes à titre individuel ainsi que l’ACO, l’AEC, Al Qalam, l’Antenne de solidarité du Diocèse, Anticyclone, ATD Quart Monde, le CCFD, le CDAFAL, la CGT, la CIMADE, le CVDH, la FCPE, la FSU, La Passerelle, le comité Tchétchénie Loire/Haute-Loire, la LDH, le RESF42, les Réseaux citoyens de St Etienne, le Réseau de Solidarité avec les Rroms, Sud Education, Terre Des Hommes42, Triangle.




Ces derniers jours ont été marqués par les expulsions de familles rroms, organisées par la mairie de St-Etienne et la préfecture. Immeuble de la rue Preynat, immeuble réquisitionné de Méons, immeuble réquisitionné de Molina : des dizaines de familles avec des dizaines d’enfants ont été jetées à la rue comme des chiens.
A Molina, l’expulsion a eu lieu à l’heure de la rentrée de l’école toute proche, alors que les mômes y allaient... (*)
Faire ça c’est décider de détruire sciemment le travail fait depuis des mois et des années par des dizaines de bénévoles et militants d’associations qui se battent contre la pauvreté et l’exclusion et le racisme.
Ceux qui font ça tout en parlant à l’occasion des droits de l’homme se discréditent.

Ces expulsions font partie d’une vaste chasse aux rroms qui s’étend en France. Il y a quelques jours, le ministre des affaires européennes Lellouche a prétendu qu’il y avait en France “plusieurs centaines de milliers” de Roms “qui proviennent pour l’essentiel de Roumanie”. (Voir la déclaration de Lellouche)
Quelques jours plus tard, Le Figaro informait que Sarkozy, à l’occasion d’une réunion sur la sécurité intérieure, avait demandé à Hortefeux (récemment condamné pour injure raciale) de mettre en oeuvre un plan spécifique contre “la délinquance rom”. On apprend aussi dans cet article (voir l’article du Figaro) qu’“une circulaire sera adressée bientôt par le ministre de l’Intérieur aux préfets afin de leur expliquer la possibilité qu’ils auront, dès l’automne prochain, d’évacuer les occupations illicites de terrains, qu’ils soient publics ou privés. Ces mesures inédites pourront être prises par une simple décision administrative, sans passer par l’actuelle phase judiciaire, plus longue et fastidieuse.” ! ! !
Soit dit en passant cet article évalue le nombre de Rroms en France aux alentours de 10 000 - ce qui est proche de la réalité - quelques jours après qu’un ministre ait parlé de plusieurs centaines de milliers ! !
En réalité dans cette période de crise et de coups portés au monde du travail et aux pauvres, tout se passe comme si des forces politiques avaient eu l’idée que les Rroms pourraient bien être utilisés pour servir de boucs-émissaires.
Que les élus de la ville de St-Etienne participent à ça, jettent des familles et des enfants à la rue, puis s’en lavent les mains, est une honte.

(*) anecdote ce vendredi soir, alors que des familles de l’immeuble de Molina errent dans les rues avec des enfants... Une maman et 4 enfants. Quelqu’un demande à la maman : “vous parlez français”. Elle baraguine que non. Mais deux des mômes répondent en français et traduisent très bien. Puis question : “où tu as appris le français, toi ?"
-  à l’école de Molina, dans le quartier de Montreynaud, vous connaissez, monsieur ?”



La pétition “non au bidonville”

A St-Etienne, plus de 800 signatures ont été réunies sur la pétition contre la création d’un bidonville à Montmartre. (voir)

On peut signer la pétition en ligne sur le site de resf
Ou la télécharger :
Télécharger la pétition
Télécharger la pétition "Non au bidonville de St-Etienne".


Cette pétition sera portée en mairie de St-Etienne et en préfecture le mardi 29 juin à 17h. RDV sur les marches de l’Hôtel de Ville.

Plusieurs initiatives collectives de signature auront lieu cette semaine :
-  Lundi 21 juin (fête de la musique) à 18H30 au bas de la rue des Martyrs de Vingré (côté tram), A partir de 16 h vers le Temple rue Elisée Reclus, à 18H 30 cours Fauriel au bas de la rue de la Vivaraize.
-  Mercredi 23 juin : à partir de 15H à Centre 2 côté grande rue
-  Samedi 26 juin à partir de 9H 30 au Marché place Albert Thomas (RDV sur le haut de la place). Et à partir de 15H place de l’Hôtel de Ville (RDV devant les escaliers de la mairie)
-  Dimanche 27 juin à partir de 9H 30 au Marché place Carnot (RDV du côté de la cité du design)




Dans la même rubrique :
Le Maire de St-Etienne et la Préfète de la Loire se mobilisent pour expulser les familles - 33 personnes dont 18 enfants - mises à l’abri à La Perrotière !
“Pour que personne ne dorme à la rue” : rassemblement devant la Préfecture ce lundi 2 novembre à 17h et présence au conseil municipal à 18h.
L’ANAS aux travailleurs sociaux : “Restons professionnels face à l’exclusion de la population Rom !”
Pour le respect du droit au logement pour tous, un rassemblement a eu lieu ce vendredi 2 avril devant la Préfecture.
Pour tous les migrants : des ponts, pas des murs !
La Préfète de la Loire a été condamnée 13 fois par le Tribunal Administratif de Lyon.
Le gymnase municipal de La Rivière à St-Etienne réquisitionné par le Préfet de la Loire
Droit d’asile, droit au logement : la dignité et des droits pour tous !
La chasse aux Rroms, aux personnes à la rue, aux demandeurs d’asile, se déchaîne.
Rendez-vous au casse-croûte solidaire vendredi 6 décembre pendant midi place Jean-Jaurès à St-Etienne.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil