Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Abdelhalim Abusamra et Awad Alkhawadra, militants du PCHR-Centre Palestinien des Droits de l’Homme de Gaza à St-Etienne, avec Samir Abdallah, mardi 7 décembre
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
LIBERTÉ JUSTICE PALESTINE
Abdelhalim Abusamra et Awad Alkhawadra, militants du PCHR-Centre Palestinien des Droits de l’Homme de Gaza à St-Etienne, avec Samir Abdallah, mardi 7 décembre
Rendez-vous à partir 18h30 au cercle de l’Amicale laïque de Beaubrun
mercredi 1er décembre 2010, par Roger Dubien


Le 16 mars 2010, nous étions 150 au France, pour voir le film documentaire “Gaza-strophe, le jour d’après”, et exiger la levée du blocus de Gaza, avec Samir Abdallah, co-réalisateur du film (1)

Quand Samir Abdallah et Kheridine Mabrouk sont rentrés dans Gaza le 20 janvier 2009, au surlendemain du cessez le feu annoncé après 22 jours de guerre israélienne (27 décembre 2008 au 18 janvier 2009), Abdelhalim et Awad, deux militants du Centre Palestinien des Droits de l’Homme de Gaza, les ont guidé tout le long de l’étroite bande de Gaza, sur les traces des chars israéliens. Ils y ont découvert l’étendue de la « Gaza-Strophe » aux côtés de leurs amis délégués palestiniens des droits de l’homme. Les récits de dizaines de témoins font prendre la mesure du cauchemar palestinien. Mais au-delà de leurs souffrances, les Gazaouis « portent toujours le fardeau de l’espoir » qu’ils font vivre à travers poèmes, chants et nokta (blagues ou histoires à raconter)...


Après deux ans de tentatives pour sortir de Gaza afin de témoigner, Abdelhalim Abusamra et Awad Alkhawadra sont actuellement en tournée en France, avec Samir Abdallah, ils participent à des rencontres et à des projections-débat autour de ce film qui est en train de remporter plusieurs prix.

A Saint-Etienne, le collectif Liberté Justice Palestine invite à les rencontrer mardi prochain 7 décembre, à 18h30, au cercle de l’Amicale Laïque de Beaubrun (coté 14 rue Claude Deverchère). Nous pourrons leur exprimer chaleureusement notre solidarité.

Il n’y aura pas de projection du film (déjà été montré au France le 16 mars, de même que l’autre film “Gaza crève l’écran” a été montré à St-Etienne le 26 octobre).

Ce sera une rencontre, une discussion et un repas amical avec Awad, Abdelhalim et Samir.
Il est proposé que chacun-e apporte quelque chose à manger, et puis on partagera.
Une participation aux frais de 2 euros sera proposée pour contribuer aux frais du voyage en France d’Abdelhalim et Awad.

On pourra acheter le DVD du film version moyen-métrage de 55 minutes - 20 euros ; et version longue 100 minutes - 25 euros...

Des vidéos sur Gaza-strophe sont en ligne à http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org

Et bien sûr à : www.gaza-strophe.com
et http://cinemeteque.com

Le site internet du PCHR de Gaza : http://www.pchrgaza.org/portal/en/






GAZA-strophe présenté et primé dans les Festivals de cinéma

“Gaza-strophe” est actuellement présenté au 7ème International Film Festival de Dubaï (Voir), dans sa version longue “Gaza-strophe, Palestine” - 100 minutes, qui va sortir en janvier 2011 dans les salles de cinéma de France et du monde entier.
Il sera édité en DVD (25 euros).

“Gaza-strophe, le jour d’après” vient de se voir décerné le prix du Jury officiel, dans la catégorie documentaire, au Festival du film d’Histoire de Pessac (Voir : http://www.cinema-histoire-pessac.org/)

La décision du jury : “(...) À l’issue d’une sélection placée sous le signe de la plus grande diversité formelle et thématique, nous nous sommes interrogés sur la définition du documentaire historique. Quelle frontière sépare le reportage et le documentaire, qu’est-ce qui distingue le documentaire historique des autres ?
Nous avons choisi un film qui traite d’une question du présent, mais qui est déjà une question d’histoire une question majeure, même, de l’histoire du monde depuis une soixantaine d’années.
Nous la connaissons et elle nous prouve que les colonies n’appartiennent pas au passé. Ces bilans chiffrés des victimes de ce conflit, ce film les incarne. Nous avons été sensibles aux paroles et à la poésie que les réalisateurs ont réussi à insuffler, à des images, prises à chaud, dans l’urgence, et avec des moyens techniques visiblement limités. “

Au même Festival du film d’Histoire de Pessac, Gaza-strophe a également reçu à l’unanimité le prix du Jury IJBA des Jeunes Journalistes, dans la catégorie documentaire.
Avec cette appréciation du Jury : “(...) nous nous devons de vous faire savoir que le jury de l’Institut de Journalismes Bordeaux Aquitaine a décidé à l’unanimité de décerner son prix au film de Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk « Gaza-strophe, le jour d’après ». Ce film tourné en janvier 2009 à Gaza, au lendemain de l’opération Plomb Durci, va à la rencontre des populations civiles directement touchées par la guerre. Nous avions convenus, dans le cours du festival, de faire chacun une sélection de trois films, sur les quatorze documentaires présentés. « Gaza-strophe » est venu en tête de chacun de nos tierces.
En tant que futurs journalistes, le groupe s’accorde à saluer la qualité du travail présenté, le courage de l’engagement des réalisateurs et la sobriété de présentation des images. Le sujet pouvait verser dans le dramatique ou le spectaculaire. Le pathos a été évité, au profit d’un regard engagé. Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk ont choisi leur camp. Cette attitude est suffisamment rare pour être soulignée. Par ailleurs, la qualité du témoignage des victimes, leur dignité face à l’adversité, l’incompréhension des gazanis devant les destructions n’aboutissent pas, selon le jury, à un discours de haine, ou d’incitation à la haine.
De prime abord, Gaza-strophe ne ressemble pas aux documentaires historiques habituels, mais nous avons eu le sentiment de voir dans ses images la matière même d’une archive sans égale.
Par ailleurs, le propos de ce film, malgré le caractère chaotique des évènements présentés reste, tout au long du documentaire, cohérent et rigoureux.”

Ce mercredi 1er décembre à Marseille, “Gaza-strophe, le jour d’après” a reçu le “GRAND PRIX FRANCE TV - ENJEUX MÉDITERRANÉENS”, au Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen.

Voir : http://prixcmca.wordpress.com



(1) Samir Abdallah est revenu à St-Etienne le 26 octobre, pour la projection de son autre film “Gaza crève l’écran” , réalisé à partir des images tournées pendant la guerre par les cameramen de l’ancienne télévision palestinienne.
En octobre, “Gaza crève l’écran”, a été sélectionné pour le 53ème Festival international du documentaire et du film d’animation de Leipzig en Allemagne, et primé (mention "honorable" du Jury).
Voir : “GAZA CRÊVE L’ECRAN” : film et discussion avec son réalisateur Samir Abdallah




Dans la même rubrique :
Les prisonniers palestiniens ont commencé ce dimanche 15 août une grève de la faim illimitée, pour le respect de leurs droits humains
Le terrorisme d’Etat de Sharon contre le peuple palestinien
De retour de la Bande de Gaza, 18 - 24 janvier 2009
La Palestine s’est invitée à l’inauguration de l’esplanade Ben Gourion à Paris
Solidarité Palestine à St-Etienne
Arafat est parti, son histoire restera
Route 181, Fragments d’un voyage en Palestine-Israël, d’Eyal Sivan et Michel Khleifi - 2ème partie : Le centre.
Gaza, Palestine
La Cour Internationale de Justice de La Haye juge illégal le mur construit par Israël en Palestine et demande son démantèlement et des réparations.
Le film "3000 nuits" de la réalisatrice palestinienne Maï Masri au Méliès à St-Etienne en janvier




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil