Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau Solidarité Rroms > Voici des résultats de la politique d’expulsion des familles Rroms à St-Etienne...
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Voici des résultats de la politique d’expulsion des familles Rroms à St-Etienne...
vendredi 17 juin 2011, par Anne Sara Le Cardiet


Le 16 juin 2011,

Hier, les maisons squatées dans le quartier de Monthieu ont été évacuées.

Plusieurs personnes ont été conduites en centre de rétention : il s’agit de 4 femmes à qui avaient été délivrées des OQTF en avril ou mai 2011, lors de précédentes expulsions. Les démarches pour faire des recours étaient entamées.

Une des femmes est là-bas avec 2 de ses enfants âgés de 9 et 15 ans. Son autre enfant de 5 ans est toujours à Saint-Etienne avec son père.

Une autre femme est séparée de son fils de 4 ans, également resté ici avec le papa.

Ils auraient du tous partir en Roumanie le lendemain de leur arrivée, mais ce départ en urgence a été rendu impossible puisque des aides juridictionnelles avaient été accordées peu de temps avant. Aujourd’hui, au tribunal administratif de Lyon, les recours ont été rejetés : les 4 femmes et les 2 enfants restent donc en centre de rétention jusqu’à ce qu’un départ en Roumanie soit prévu.

Ces enfants étaient scolarisés, assidus et particulièrement motivés : ils ne finiront donc pas l’année scolaire. La petite était en primaire et l’adolescent au collège. Ce dernier était actuellement en stage dans une entreprise qui souhaitait le prendre en apprentissage à partir de septembre. Ce garçon devait passer des tests à la chambre des métiers ce matin afin de faire un bilan de positionnement, pour évaluer la durée de la formation qu’il devrait suivre au CFA.

Ces femmes et enfants seront certainement de retour en France dans peu de temps. Pour la petite fille, l’inscription dans la classe suivante était déjà faite par l’école qui l’accueillait. Pour le garçon, l’entrée en apprentissage risque d’être compromise, puisque les inscriptions se font dès maintenant, et il y a peu de place.

Quel sens a donc tout cela ? Foutre en l’air l’avenir de gamins qui se démènent avec leurs parents pour s’en sortir...les traumatiser en les enfermant, et en les séparant d’une partie de leur famille, les priver de l’école...comment peuvent-ils comprendre ce qu’on leur fait subir ?

Les mineurs sont donc traités comme des adultes, puisqu’on les enferme, on prend leurs empruntes digitales ainsi que des photos, et même s’ils ne sont pas accompagnés par au moins un de leurs parents au moment de l’expulsion, aucune prise en charge n’est proposée.

Les expulsions deviennent habituelles, et s’enchaînent ! Chaque année, ça recommence ! Et pourtant, certaines familles sont à Saint-Etienne depuis des années. Les enfants et adolescents vont à l’école, les plus grands trouvent des patrons, mais leur situation administrative reste inchangée.

Hier matin, après avoir été expulsés, 2 adolescents sont partis en stage, un autre a été passer son CFG : dans quelles conditions ?

Anne Sara Le Cardiet
Réseau Solidarité Rroms de St-Etienne




Dans la même rubrique :
Restitution de la crèche des “Petits calins” et lettre ouverte au maire de St-Etienne et au préfet de la Loire
Les solutions pour un accueil digne des familles Rroms partent nécessairement des réalités concrètes donc locales.
Contre l’expulsion annoncée du squat Delaroa à St-Etienne, pour des solutions de relogement pour les familles
La mairie de St-Etienne a fait expulser ce mardi les familles rroms de Méons
Nouvelle expulsion ce matin à St-Etienne de 35 personnes dont une douzaine d’enfants
L’Ecole, l’école, l’école, l’école...
La mairie a coupé l’électricité à Montplaisir.
La mairie et la préfecture installent un bidonville à Saint-Etienne
Il faut reloger en urgence les familles et enfants Rroms expulsés de Montplaisir.
44 personnes à la rue, dont 14 enfants




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil