Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Justice sociale / Droits sociaux > Services publics > Eligibilité = Piège à con
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
L’OUVERTURE À LA CONCURRENCE DE L’ÉNERGIE, UN BIEN POUR QUI ?
Eligibilité = Piège à con
mardi 18 mai 2004, par Alain Girod


Les consommateurs d’énergie professionnels pourront bientôt choisir leur fournisseur. Allez-vous tomber dans les pièges des grands actionnaires qui nous imposent leur ultralibéralisme ?
Voir le site cgt edf-gdf loire

Le 01 juillet 2004, les consommateurs professionels de gaz et d’électricité pourront faire valoir leur droit à l’éligibilité. Ils pourront choisir leur fournisseur d’énergie.

Mais que se cache derrière ces mots ronflants évocateurs des « bienfaits du libéralisme » ?

En fait, c’est l’entrée de la fosse aux lions. Une soixantaine (quelques producteurs et le reste de revendeurs qui leurs sont économiquement inféodés) de prédateurs attendent que vous quittiez la protection du tarif régulé pour, tels des moutons, vous tondre puis en manger quelques uns.

Le tarif régulé est fixé par l’état qui surveille ses indices d’inflation. Les tarifs libres seront dans un premier temps moins cher pour être attractifs. Mais il ne sera plus possible de revenir au tarif régulé. Ainsi les brebis égarées qui voudraient revenir à la bergerie du service public, se verraient proposer un tarif libre par l’opérateur historique (EDF-GDF).

Depuis 1999, les très gros consommateurs d’énergie ont déjà la « liberté de choisir » leur fournisseur. Mais la très puissante SNCF se plaint de payer son énergie 46 % plus cher.

Dans le même temps, le tarif régulé a BAISSE de 1% par an jusqu’en 2001 et a augmenté de 3 % en 2003.

Plus tard la pression des actionnaires pour leurs bénéfices dégradera la qualité du produit. Les coupures deviendront plus nombreuses jusqu’à la panne géante (Californie, Espagne, Suède, Italie...). Avant les catastrophes (AZF, fissures sur les cuves nucléaires au Japon ...)

Les recettes du libéralisme sont planétaires et les mêmes causes ont les mêmes effets.

Les Français ne sont pas meilleurs, ainsi London Energie a fait subir un noir total de 4 heures à l’agglomération Londonienne à l’été 2003. London Energie est contrôlé à 100% par EDF ! ! !

Professionnels, êtes vous prêts à accepter les rebus, les arrêts de production ou l’achat de groupes électrogènes ?

Les anges de l’abbaye de St-Sever qui ont sauvé Daniel de la fosse aux lions de Babylone, ne viendront pas au secours des usagers de l’énergie.

Ils doivent se prendre en charge eux même. Avant qu’il ne soit trop tard, il est fondamental d’intervenir auprès de vos syndicats et organismes pour refuser le changement de statut d’EDF-GDF (privatisation) et de rester dans le tarif régulé. Et enfin, aux élections européenne en votant pour les listes qui se prononceront contre l’ultralibéralisme et pour une Europe sociale.

Nous sommes agents du service public, à vous d’estimer que nous sommes les mieux informés et que nous défendons des intérêts communs.

Ou croirez-vous les sirènes du libéralisme qui nous accuse de défendre des privilèges.

Personne n’est juge, tous sont parties. Nous sommes partisans de l’amélioration du service public nationalisé dans le cadre visionnaire de la loi de nationalisation de 1946.

Le Général De Gaule, puis le président Pompidou étaient convaincus que le service public de l’énergie ne devait pas faire de bénéfice, mais devait permettre et favoriser celui de leurs usagers.

Dans cette lutte contre les forces des grands actionnaires multinationaux, les acteurs de l’économie nationale trouveront à leurs coté les agents CGT. Il leur suffit de se défendre.

Le libéralisme, c’est la liberté de choisir son fournisseur. Mais c’est aussi pour le fournisseur, la liberté de fixer ses conditions (prix, qualité, garanties et sécurité). La loi restreint les libertés mais protège les plus faibles.




Dans la même rubrique :
edf-gdf : opération Robin des bois
Contre la privatisation de Gaz de France, et contre la fusion avec Suez-Lyonnaise des Eaux.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil