Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Comment vit-on à Nazareth et à Nazareth Illit ? Rencontre autour du film "Enquête personnelle" d’Ula Tabari
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
COLLECTIF LIBERTÉ JUSTICE PALESTINE
Comment vit-on à Nazareth et à Nazareth Illit ? Rencontre autour du film "Enquête personnelle" d’Ula Tabari
Mardi 22 novembre à 20h au France, en présence de la réalisatrice
jeudi 27 octobre 2011


Après la belle soirée ciné+débat du 25 octobre autour de la 3ème partie de “Route 181 - Fragments d’un voyage en Palestine-Israël”, d’Eyal Sivan et Michel Khleifi (Voir), le cycle Palestine-Israël proposé en partenariat avec Le France continue...

Mardi 22 novembre, c’est le film de la jeune réalisatrice palestinienne Ula Tabari :  “Enquête personnelle” , qui sera montré.
Tourné en 2002, ce film d’1 heure 30 parle de la vie des Palestiniens d’Israël, ces “Palestiniens de 48” qui ont échappé à l’expulsion au moment de la Naqba.
Et puis il parle de Nazareth et de Nazareth Illit, la ville-colonie dont on sait qu’elle est jumelée avec St-Etienne, mais dont on ignore à peu près tout ici.
Ula Tabari est née et a grandi à Nazareth. Elle sera présente le 22 novembre, et cette soirée sera donc une occasion rare de mieux connaître la vie aujourd’hui à Nazareth et Nazareth Illit.

"Enquête personnelle" est son premier film. Elle a réalisé plus récemment  Jinga 48 , qui est une enquête menée par deux adolescentes palestiniennes, adeptes de Capoeira (danse brésilienne créée par les esclaves), autour d’une journée mythique dans l’histoire et l’existence des Palestiniens citoyens d’Israël : la journée de la terre.

Ula Tabari était récemment invitée au Festival du Film Arabe de Fameck, en Lorraine, qui était présidé cette année par Michel Khleifi. (voir http://www.lorraineaucoeur.com/evt-6751/22eme-festival-du-film-arabe-de-fameck/moselle-fameck/festival et http://www.cinemarabe.org/)

“Enquête personnelle” : "Tous les enfants palestiniens en Israël hissent le drapeau israélien et chantent en arabe à la gloire d’Israël. Chaque année nous faisons la fête : nous préparons des spectacles de danse, des pièces de théâtre et des chansons ! Des décorations et des drapeaux partout... et personne ne disait rien. Mais le jour suivant, le jour officiel de l’Indépendance, quand toutes les familles et les amis étaient censés aller pique-niquer quelque part ou aller à la plage, mon père était toujours malade et nous ne quittions jamais la maison."
“Comment vivre en tant que Palestinien dans un Etat juif israélien, en détenant la carte d’identité israélienne, tout en portant l’histoire, l’appartenance et les rêves palestiniens ?”

Ula Tabari, née à Nazareth en 1970, vit aujourd’hui en France, et travaille pour le cinéma, le théâtre, la télévision. Elle a été actrice dans deux films d’Elia Suleiman : “Chronique d’une disparition” (premier film tourné par Suleiman, à Nazareth, qui est également sa ville natale) et “Le rêve arabe”...

Entrée pour cette soirée : 5 euros
une carte d’abonnement - 4 séances 16 euros - est créée pour le cycle Palestine-Israël.





Une rencontre entre Ula Tabari et des jeunes, au Festival de Fameck

Enquête Personnelle from OROLEIS on Vimeo.




Dans la même rubrique :
We will not go down (Song for Gaza - Michael Heart - www.michaelheart.com)
Solidarité avec le peuple Egyptien qui exige la chute du régime Moubarak
Une nouvelle guerre israélienne contre Gaza ?
Me Gilles Devers sur Euronews : "les crimes de guerre israéliens sont trop gros pour être cachés"
Initiative 100% israélienne
Gaza-Palestine : arrêter la destruction du peuple palestinien !
Que peut-on faire contre ce crime ?
Entre le fondamentalisme et la corruption, quelle alternative pour la Palestine ?
Des forces israéliennes assoiffées de guerre
Nous sommes français pour la justice




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil