Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Changer la mondialisation ? > Un projet de monnaie locale stéphanoise...
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Un projet de monnaie locale stéphanoise...
Soirée-débat autour de la présentation de l’expérience de monnaie locale toulousaine, avec Frédéric Bosqué, vendredi 16 mars à 19h à l’Université.
mardi 6 mars 2012, par Philippe Pupier


L’association “COOP en LIENS” invite à une soirée-débat autour de la présentation de l’expérience de monnaie locale de Toulouse, le “SOL Violette”, par Frédéric Bosqué, coordinateur monnaie locale Sol-Violette, vendredi 16 mars à 19h, amphi EO1 de l’Université Jean Monnet (site Tréfilerie - entrée Rue Richard)
Participation libre.

Un projet de monnaie locale stéphanoise est lancé.

Les collectifs de citoyens et associations engagés dans le projet : Coop en Liens, Coop les Artisons, Secours Catholique, Villes en transition, SEL de l’Ondaine, Colibris, Oxygène pour l’Ondaine, ATTAC, SEL des 7 Collines, Réseaux citoyens de Saint Etienne, Artisans du monde, etc...

Une Monnaie Locale Complémentaire (MLC), pour quoi faire ?


-  Pour réorienter sa consommation vers un réseau d’échange éthique : l’acte d’achat n’est pas/plus neutre. Acheter devient un CHOIX, celui de ne pas consommer n’importe comment. Savoir qui produit ? pour qui ? Comment ? c’est une garantie de confiance, de durabilité, de construction d’un vrai maillage social.

-  Pour se connecter à la réalité locale, pour développer l’activité des territoires, faciliter les échanges de proximité.

-  Pour se réapproprier la monnaie, la mettre au service de l’économie, réduire la spéculation. Dans le contexte des MLC il n’y a pas de taux d’intérêt, pas de thésaurisation. C’est la garantie d’échanges réels, d’une monnaie circulante qui peut servir à l’investissement local et permettre de produire des biens et services là où l’on vit.

Pour le groupe,
Philippe Pupier

Contact : monnaie-locale.stephanoise@laposte.net



Monnaies locales complémentaires : 5 principes

L’expérience de certaines monnaies locales a permis d’identifier 5 principes qui sont de véritables outils de transformation des rapports sociaux par l’usage d’une MCL :

1-Relocaliser les transactions monétaires, le crédit bancaire et l’Epargne : Le fait de récupérer des euros des systèmes bancaires classiques pour les déposer sur des réseaux bancaires éthiques, c’est un moyen efficace de transférer ces transactions vers l’économie réelle qui ne représente aujourd’hui que 3% des transactions en monnaie.

2- Prioriser le Financement de l’offre locale et de la demande solvable des citoyens précarisés : Le dépôt en monnaie centrale sur réseau éthique reconstitue une épargne que nous pouvons orienter, d’une part sur le financement d’entreprises prioritairement locales respectueuses des hommes et de la nature et d’autre part, faire du microcrédit pour les personnes en situation d’exclusion financière afin de redémarrer l’inclusion financière de la population.

3- Amplifier la circulation monétaire au sein d’un circuit local court  : De plus, contre ses euros nantis par le citoyen, nous mettons en circulation un titre de paiement (le coupon de monnaie complémentaire) qui ne pourra plus remonter sur les marchés financiers et ne pourra circuler que dans un réseau d’entreprises locales agrées lié à un développement durable, nous permettant de reprendre le contrôle sur ce qui est produit et comment c’est produit.

4- Orienter la production locale vers le respect des humains et de la nature : C’est une sorte de label "éthique" apposé sur la monnaie nous permettant de n’accepter que de la monnaie qui vient d’une entreprise sociétalement responsable et ne la redonner qu’à une entreprise du même type.

5- Instaurer une gouvernance partagée et citoyenne de la monnaie : Enfin, comme cette monnaie complémentaire est gérée par un comité d’agrément local, composé de toute les partes prenantes du circuit économique (acheteurs, vendeurs, financiers, élus et fondateurs) et que les décisions se font au consensus, sinon au consentement (pas d’objection) ou au pire au 2/3 des voix, nous entrons pleinement dans cette idée fondamentale « d’étendre la démocratie au marché ».

Télécharger le tract de présentation-recto - 79.6 ko
Télécharger le tract de présentation-recto

Télécharger le tract de présentation-verso - 314.6 ko
Télécharger le tract de présentation-verso




Dans la même rubrique :
Au moins 5 466 immigrés sont morts aux frontières de l’Europe depuis 1988
La crise financière expliquée à ceux qui n’y comprennent rien
Contribution au débat sur la transformation sociale
Y a t-il un avenir sans croissance économique ?
Les nouvelles de Hong Kong...
L’OMC : de Doha à Hong-Kong via Genève (I)
« OMC, 10 ans ça suffit ! »
Les grandes évolutions de l’Amérique latine
L’hypocrisie de la générosité du Nord ?
Campagne "2005, plus d’excuses !"




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil