Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau salariat > La retraite, c’est révolutionnaire !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
UN TEXTE DE CHRISTINE JAKSE ET BERTRAND BONY POUR RÉSEAU SALARIAT
La retraite, c’est révolutionnaire !
100% du meilleur salaire net pour tous - salariés, indépendants ou non - dès 55 ans - avec au minimum le SMIC, financé à 100% par la cotisation sociale, et sans condition d’annuités ou de carrière...
mercredi 25 septembre 2013


Il y a aujourd’hui en France environ 15 millions de retraités. Ils liquident leur pension en moyenne à 61,5 ans. Les pensions représentent autour de 13% du Produit Intérieur Brut (PIB), soit environ 250 milliards. La pension moyenne des hommes est de 1600 euros mensuels, celle des femmes (réversion comprise) de 1100 euros, avec de grandes disparités internes. Ainsi, si la quasi totalité des retraités relève bien du régime de la sécurité sociale ou de la retraite des fonctionnaires, près de 50% des nouveaux retraités, souvent parce qu’ils ont gagné le SMIC toute leur vie, touchent le minimum contributif (environ 680 euros pour la retraite de base + majoration et régimes complémentaires, avec un plafond de 90% du SMIC net) ou le minimum garanti pour les fonctionnaires (1130 euros mensuels). Environ 600 000 personnes enfin, relèvent du minimum vieillesse, soit 750 euros mensuels, car ils n’ont pas « cotisé ».

Pour réseau salariat l’enjeu de la retraite va très au‑delà d’une simple question d’équilibre comptable. Revendiquer 55 ans comme âge politique[1] de la retraite, c’est affirmer la retraite comme un nouveau départ dans une forme de travail qui remet en cause radicalement la définition dominante de travail, celle qui voudrait que seul le travail en emploi soit générateur de valeur économique. Oui, à 55 ans on est en pleine forme ! Il ne s’agit donc pas d’entrer dans une période seulement consacrée au loisir ou au repos bien mérité, après une longue carrière de travail épuisant. Il s’agit au contraire d’inventer et d’expérimenter une nouvelle vie, alternant évidemment loisir et repos, mais aussi travail libéré de l’emploi. On ne se retire pas du travail parce qu’on n’en serait plus capable, la retraite n’est pas la fin du travail, c’est la fin de l’emploi ! Car l’emploi - ou le marché du travail - nous aliène, à travers les cadences qu’impose le capital, la division du travail qui réduit notre faculté créative, l’absence de maîtrise des tenants et aboutissants de notre œuvre.

La nième réforme de la retraite est l’occasion d’affirmer une autre convention de valeur en reconnaissant le succès de la retraite financée par la cotisation, d’affirmer que loin d’être un problème, la retraite nous montre la solution : il est possible d’attribuer une qualification et un salaire à vie financé par la cotisation sociale, à chacun de nous qui, dès lors, pourra produire de la valeur économique (travailler) sans recours à l’emploi, ni aux prêteurs ou aux marchés financiers.


Le PIB, son partage et son origine...




Suite du texte sur le site de Réseau Salariat : http://www.reseau-salariat.info

Télécharger le texte de Christine Jakse et Bertrand Bony - 356.2 ko
Télécharger le texte de Christine Jakse et Bertrand Bony




Dans la même rubrique :
Conférence et débat avec Bernard Friot et Usul le 27 avril à Sciences Po Rennes
L’avertissement de Hollande-Valls-Macron au monde du travail
La loi El Khomri supprime le CDI... il faut généraliser le salaire à vie, en commençant par la jeunesse. Voici comment...
Revenu de base ou salaire à vie ? Les non dits de la question du financement
"1945 : on continue !" Conférence Réseau Salariat avec Bernard Friot
Les capitalistes veulent s’exonérer de la fonction d’employeur.
Contre les Partenariats Public-Privé, maîtrisons l’investissement
Retrait de la "loi travail" de retour à l’Assemblée ce mardi 5 juillet
Imposer une régression sociale en utilisant le chantage à l’emploi...
Pour le retrait du "projet de loi travail" et de nouvelles garanties et protections collectives.




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil