Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Egalité des droits / Antiracisme > Dieudonné : le bouffon de l’extrême droite
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
POINTS DE REPÈRES
Dieudonné : le bouffon de l’extrême droite
mercredi 22 janvier 2014, par Roger Dubien


Le mauvais feuilleton Dieudonné... Après qu’il ait, une nouvelle fois, regretté le temps des chambres à gaz nazies, le ministre de l’intérieur Valls a demandé l’interdiction de ses spectacles.
Cette situation délétère exige qu’on regarde la question de plus près.

D’abord, le nazisme n’a rien de drôle. Au besoin, on peut se renseigner et se réveiller (1). Le nazisme a assassiné 6 millions de Juifs, et au total mené à la mort plus de 60 millions d’êtres humains. Au procès de Nuremberg, au nom de la dignité humaine, des hommes ont été condamnés pour crime contre l’humanité. La suite a hélas montré que ça pouvait recommencer. Et ceux qui nient ce qui s’est passé ou regrettent que le nazisme ait été vaincu préparent le terrain pour que ça recommence. Mais des moyens existent pour s’en prémunir. Ils doivent être utilisés.
Il est possible de poursuivre et de condamner Dieudonné à chaque fois qu’il fait l’apologie du racisme et du nazisme. Et d’ailleurs Dieudonné a été condamné plusieurs fois. Mais jusque là il s’en est toujours tiré à bon compte, parce qu’il a organisé son insolvabilité, alors même qu’il roule sur l’or. Ce qui pose un problème concernant le fonctionnement de la Justice en France... Jusqu’à quand Dieudonné pourra-t-il bénéficier d’une impunité de fait ?

Faut-il pour autant soutenir Valls qui interdit des spectacles ? Non, et pour 2 raisons.
-  D’abord, parce que ce faisant, il met en cause une liberté très fondamentale en France. Après, à qui le tour ?
-  Et puis ceci permet à Dieudonné de continuer à se présenter en martyr et en opposant du “système”, lui qui est une des pièces de ce “système”.
C’est d’ailleurs la mise en garde qu’a faite la Ligue des Droits de l’homme :
“Le ministre de l’Intérieur, en cherchant à obtenir des préfets qu’ils interdisent ses spectacles, prend un risque d’une autre dimension, celui de fédérer autour de Dieudonné une sympathie réactionnelle de ceux qui se considèrent, pour des raisons qui peuvent par ailleurs parfaitement se comprendre, opprimés, socialement ou politiquement. Et auprès de ce public, le jeu ambigu, voire pervers, entre humour et haine, agression et victimisation, politique et show-business, peut marquer les esprits dans un sens particulièrement dangereux.” La ldh “engage vivement les pouvoirs publics à poursuivre les atteintes à la loi une fois qu’elles sont commises, plutôt qu’à se lancer dans des interdictions préalables au fondement juridique précaire et au résultat politique incertain, voire contreproductif.”

Cette crainte est justifiée car la victimisation de Dieudonné fonctionne (2), et d’autant plus que Valls est détesté par bien des gens - et des victimes du système - parce qu’il poursuit la politique de Sarkozy et expulse à tour de bras.
C’est donc une aubaine pour Dieudonné que Valls le présente comme son ennemi, accréditant ainsi l’idée que Dieudonné s’attaque au système. Trop de gens raisonnent de façon simpliste, sur le mode : “les ennemis de mes ennemis sont mes amis”. Pourtant, non ! Les ennemis de nos ennemis peuvent être aussi nos pires ennemis !
Pour combattre Dieudonné, il faut le faire condamner à chaque fois sur des actes.
Et puis, il faut lui arracher son masque et faire savoir à quoi il sert. Ceci est une affaire de salubrité publique.

Dieudonné est un rabatteur des victimes du système vers l’extrême droite

Sa cible est d’abord la jeunesse d’origine immigrée. Française et victime de discriminations, cette jeunesse arabe ou black est dans le viseur de l’extrême droite : c’est contre elle que les Le Pen ont construit leur fonds de commerce, répandant partout le racisme anti-étranger, anti-arabe et anti-musulman.
Mais ça ne les empêche pas de tenter de la neutraliser aujourd’hui, en attendant de l’expulser demain.
Pour que ça marche, c’est le top de faire faire le boulot par un black. Au motif qu’un black, ça ne pourrait pas être suspecté de racisme...
Mais, antiraciste Dieudonné ? Non ! D’abord parce qu’il est antisémite. Et puis on ne peut pas être antiraciste si on est cul et chemise avec les Le Pen et le FN. Et il est tellement intime avec Le Pen qu’il l’a même choisi pour être parrain d’un de ses enfants.
Voir http://www.lexpress.fr/. Et Les Le Pen considèrent Dieudonné comme l’un des leurs et le défendent à fond.
Alors nous faire croire qu’il lutte contre le système bras dessus-bras dessous avec l’extrême droite de la collaboration, des guerres coloniales, de la torture en Algérie, et de l’apartheid en Afrique du sud, c’est vraiment nous prendre pour des cons ! Ça serait dommage que ça marche...

Un mot sur cette histoire de “quenelle”, qu’on veut nous vendre comme un geste anti-système...
On sait que depuis 1945 en France, le bras tendu des nazis reste interdit, alors en attendant et pour ne pas perdre le geste, le FN promeut “la quenelle” de Dieudonné, tellement ça les démange !
Au conseil régional Rhône-Alpes, Gollnisch vient de donner une leçon de quenelle appliquée, reprise sur tous les sites fachos.
Et Le Pen aussi fait la quenelle
Alors, un geste anti-système la quenelle ? Elle fait la une des nombreux sites web fascistes, où son sens comme ersatz du salut nazi est exposé avec jubilation.
Toute l’extrême droite et les milieux nazis font “la quenelle”. Ça devrait faire réfléchir, non ? Pour celles et ceux qui invoquent malgré tout le reste le droit de rire de tout, on rappellera ce que disait Pierre Desproges : "On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui".

Nazisme et haine des juifs : derrière Dieudonné, Soral

Dieudonné est le bouffon qui remplit les salles et fait son numéro. Mais derrière, le stratège, c’est le néo-nazi Soral.
Pour l’extrême droite, Soral s’est chargé de l’opération drague des jeunes issus de l’immigration, en même temps que “boîte à idées” (si l’on peut dire) pour les cinglés de la domination de la race des seigneurs. Sa stratégie politique ressemble étrangement à celle des SA dans l’Allemagne des années 30. Ils ont recruté dans le peuple empêtré dans la crise et les injustices, par la démagogie, le racisme antijuif, la violence, un discours anticommuniste virulent, mais aussi très anticapitaliste. Ils ont joué un rôle important dans la conquête du pouvoir par Hitler. Ceci fait, les trusts et l’armée ont fait savoir à Hitler qu’il fallait passer à l’étape suivante. Ceux des SA qui avaient trop cru à l’anticapitalisme ont été liquidés (“la nuit des longs couteaux”). Les autres embauchés dans les SS.

La bannière du site internet de Soral est révélatrice. Pour racoler des gens qui croient combattre le système, il y a même la photo de Che Guevara et de Thomas Sankara. Un fasciste ça ose tout.
Evidemment, il n’y a trace d’aucune des idées et actions du Che dans son site. Mais une recherche avec le mot “Hitler” sélectionne 385 articles du site ! Ça fait beaucoup, non ? Une recherche avec “juif” donne 1844 articles. Impossible de chasser le naturel, comme chacun sait...
Une recherche avec Le Pen père pointe vers 420 articles. Avec Le Pen fille : 883. Avec Gollnisch : 120... etc.
Les articles et livres prétendument “historiques” qui donnent la parole aux criminels nazis sont légion, au prétexte de permettre à chacun de se faire soi-même son jugement. Comme ces textes tombent sous le coup de la loi, des mots sont remplacés par des étoiles *** ... de quoi permettre aux petits malins de faire leurs mots gammés. Une des dernières interviews par exemple est celle de Priebke, le chef SS responsable direct du massacre des Fosses Ardéatines à Rome en 1944 (exécution de 335 otages). Il y a des centaines de pages comme ça. A dégueuler...

Dieudonné est partout dans ce site. Il est la vedette n°2, la n°1 étant le mégalo Soral lui-même. C’est une aubaine pour l’extrême droite d’avoir un tel rabatteur antisémite déguisé en comique antisioniste.
C’est difficile à croire que le FN ose essayer de capter et de neutraliser une partie de la jeunesse qu’il a pour programme d’expulser de France. Mais pourtant, dans le réel, ça fonctionne !
Entre eux, il doivent quand même bien en rigoler, les nostalgiques de la francisque et de la torture en Algérie...

Dieudonné sert à assimiler antisionisme et antisémitisme, et aide les sionistes.

Cette affaire est particulièrement grave et la manoeuvre très habile.
Comment ça fonctionne ?
Des millions de jeunes se sentent solidaires du peuple Palestinien opprimé. Et en même temps, ils enragent de se sentir impuissants. C’est là qu’arrive Dieudonné pour leur fourguer un antisémitisme déguisé en antisionisme.
Au coeur de la politique des dirigeants israéliens et de l’oppression du peuple Palestinien, il y a l’idéologie sioniste, une idéologie coloniale qui légitime l’occupation et le régime d’apartheid. Il n’y aura pas de solution en Palestine - Israël sans fin du sionisme. Et une partie des Juifs israéliens, et de nombreux militants juifs dans le monde, combattent le sionisme. (voir en France l’UJFP-Union Juive Française pour la Paix, et dans le monde l’IJAN-Réseau Juif Anti-sioniste) et militent pour que juifs israéliens et arabes palestiniens vivent ensemble à égalité de droits entre la Méditerranée et le Jourdain.

Bien entendu, les dirigeants sionistes israéliens et les forces qui dans le monde profitent de la politique de guerre israélienne cherchent à faire croire que l’antisionisme et l’antisémitisme, c’est pareil. Parce que si les antisionistes sont des antisémites, alors ce n’est plus possible d’être antisioniste, et on est forcé d’être avec Sharon et autres criminels de guerre. En tous cas, on ne bouge plus devant les crimes contre les Palestiniens.
Et Dieudonné est en France une carte maîtresse pour cela. Il sert à faire croire qu’antijuif et antisioniste c’est la même chose. Il cherche à manipuler les antisionistes pour en faire des antisémites. Il sert à empêcher des antisionistes de bouger par crainte de se mélanger aux antisémites.
C’est tout bénéf pour le sionisme. Dieudonné, Soral, l’extrême droite et les nazis sont parmi les pires ennemis du peuple Palestinien. Ils ne cherchent qu’à utiliser son drame pour faire avancer leur haine congénitale des Juifs.
Soit dit en passant, les dirigeants du FN ont d’excellentes relations avec les actuels dirigeants israéliens et des mouvements sionistes (voir)
Tout ça pue la manipulation.
Il est de notre responsabilité à chacun de ne pas laisser faire.

Roger Dubien.

(1) Si on est pressé, on peut aller sur Wikipedia
Et puis il faut lire le travail - de toute une vie - de Raul Hilberg “La destruction des Juifs d’Europe” (3 tomes), et pour la France le livre de Laurent Joly “Vichy dans la solution finale”.
Comment se fait-il qu’en France on puisse traverser toute sa scolarité, y compris universitaire, sans jamais entendre parler de Raul Hilberg, alors qu’on nous rebat les oreilles avec l’injonction du “devoir de mémoire” ? C’est sans doute parce que Raul Hilberg établit définitivement ce qu’a été le génocide, qu’il en décortique le fonctionnement, l’ampleur et surtout permet d’en connaître le processus et les étapes. De quoi passer toute envie de faire ou de supporter des blagues antisémites.

(2) On entend par exemple les arguments suivants :
-  “Pauvre Dieudonné... c’est parce qu’il a été stigmatisé et discriminé qu’il a dérivé comme ça”. Un peu facile, non ? Si tant est que ça ait été vrai à un moment ( ? ?), c’est un peu comme si, parce qu’on a du mal à faire avancer la justice et la liberté, on décidait de passer du côté de l’injustice et la dictature.
Quelqu’un qui promeut le racisme et le nazisme est un raciste et un nazi. Point à la ligne.

-  “C’est pas normal que Dieudonné antisémite ait des ennuis alors que le racisme anti-arabe ou islamophobe a les mains libres”. Raisonnement piégé. La question est de combattre réellement le racisme anti-arabe et l’islamophobie. On ne le fera pas en légalisant l‘antisémitisme, en ajoutant une saloperie à une autre saloperie, du malheur au malheur.




Dans la même rubrique :
Rapport Rufin : le monde à l’envers
Manifester, pourquoi ?
Alain Gresh : A propos de l’islamophobie
Ouf ! Expulsé !
Uni(e)s contre une immigration jetable
Ilan Halimi : contre tous les racismes, contre toute récupération de la douleur et de l’émotion
Non à l’immigration jetable !
Loi contre le voile : quelques prises de position discordantes
Après les Rroms, le préfet de la Loire a lancé la chasse aux familles Tchétchènes
Les enjeux de la reconnaissance des minorités. Les figures du respect




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil