Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Agriculture paysanne > Non à la ferme industrielle des 1000 vaches !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
LAURENT PINATEL, PORTE PAROLE DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE, CONVOQUÉ À LA GENDARMERIE DE ST-ETIENNE
Non à la ferme industrielle des 1000 vaches !
Appel à mobilisation et à rassemblement à partir de 9h ce samedi 19 avril, rue Claude Odde
vendredi 18 avril 2014


Nous avons tous entendu parler de la mise en place de cette ferme industrielle dite “ferme des 1000 vaches”, dans la Somme, par un grand patron du BTP bénéficiant d’appuis politiques et financiers.
Les vaches et le lait, et l’agriculture, M. Ramery s’en moque comme de sa première chemise. Le seul objectif est de faire du fric, et d’abord grâce à la construction d’un méthaniseur géant, alimenté pour moitié par le lisier des 1000 vaches. L’usine à lait pourra vendre, elle, du lait industriel à prix cassé, peu importe, et casser un peu plus le prix du lait payé aux paysans... Et tous les terrains agricoles autour sont achetés à prix d’or pour devenir surfaces d’épandage.
C’est un modèle agricole qui est en cause.
Depuis le début les paysans avec la Confédération Paysanne demandent l’arrêt de la construction de cette ferme usine. Ce que demande aussi l’association Novissen regroupant dans la Somme des gens de toutes conditions.

Les actions se sont multipliées, le chantier a été occupé, démonté, des actions en Justice sont en cours. En plus, le financier Ramery se moque aussi du permis de construire qu’il avait obtenu (pour 500 vaches), et a construit des bâtiments illégaux, ne correspondant même pas à son permis de construire ! L’Etat a demandé leur démolition, début 2014. Novissen et la Conf’ sont en cassation pour faire suspendre le permis de construire, en attendant le jugement sur le fond qui risque de venir longtemps après le démarrage de l’usine à lait et à méthane. Mais le forcing continue. Ramery a déposé une demande de permis de construire modificatif qui sauverait son plan. Il risque d’être délivré d’ici au 9 mai, et Ramery annonce déjà la première traite de ses 1000 vaches pour avant le 1er juillet.

Certaines informations indiquent que le ministre de l’agriculture Le Foll est à la manoeuvre pour protéger le projet de ferme industrielle.

Et ce sont les opposants à la ferme des 1000 vaches qui sont aujourd’hui inquiétés.
La Confédération Paysanne appelle à la mobilisation :

“Laurent Pinatel est à nouveau convoqué à la gendarmerie ce samedi 19 avril. Cette convocation fait suite à l’action menée par la Conf’ sur le site de la ferme-usine des 1000 vaches le 12 septembre (tag géant et démontage des engins de chantier).
Il y a un mois, le porte-parole de la Confédération paysanne rendait publique sa décision de ne pas se rendre à une convocation à la gendarmerie d’Abbeville. Ce samedi, il sera entendu à Saint Etienne.
A l’heure où ceux qui ont vendu des farines animales devraient s’en tirer avec un non lieu, le procureur d’Amiens persiste à vouloir criminaliser une action syndicale. C’est inadmissible !
Le 12 septembre, en allant, de nuit, stopper le chantier de la ferme-usine des 1000 vaches, nous avons marqué notre détermination : nous ne laisserons pas passer un projet qui porte en germe la disparition des paysans ! Notre action est légitime !
Doit-on laisser des syndicalistes être enfermés parce qu’ils ont simplement défendu leur avenir ?
Paysans, citoyens, tous ensemble, mobilisons-nous pour défendre ceux qui s’engagent pour tous. Revendiquons une agriculture à taille humaine, une agriculture porteuse d’emplois et synonyme de vitalité de nos territoires.

Grand rassemblement, samedi, dès 9h, devant la gendarmerie avec vaches, tracteurs, et du bruit ! Venez nombreux !
DES FERMES, PAS DES USINES !"


La vidéo sur le blocage du chantier de l’usine des 1000 vaches



Voir le dossier "1000 vaches" sur le site de la Confédération Paysanne : http://www.confederationpaysanne.fr




Dans la même rubrique :
Ce matin, chez nous au Gaec des collines du midi, nous sommes entrés en grève du lait.
Un atelier "Education, alimentation et santé publique"
Comment agir concrètement contre la "mal bouffe" chez les enfants, mais aussi chez les adultes, en particulier dans les milieux défavorisés ?
Samedi 4 juillet : action avec les paysans pour le prix du lait.
Lactalis joue au Monopoly
Paysans : ce qui est en train de se passer autour du prix du lait...
Le procès fait par Lactalis à la Confédération paysanne de la Loire et à Philippe Marquet nous concerne tous.
Comment agir concrètement contre la "mal bouffe" chez les enfants ?
“Pesticides, Révélations sur un scandale français »
Lactalis insiste pour faire condamner les paysans




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil