Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau Solidarité Rroms > Contre l’expulsion annoncée du squat Delaroa à St-Etienne, pour des solutions de relogement pour les familles
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Contre l’expulsion annoncée du squat Delaroa à St-Etienne, pour des solutions de relogement pour les familles
Le collectif de soutien a recueilli près de 600 signatures
jeudi 29 mai 2014


 Dernière minute... Un rendez-vous avec le maire de St-Etienne mardi 17 juin à 11h
Le collectif de soutien remettra la pétition signée actuellement par près de 600 personnes.
On peut signer cette pétition à cette adresse : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/expulsions-familles-ca-suffit-796.html

La délégation souhaite demander :
-  1/ Que le Maire s’engage par écrit à réquisitionner des logements sociaux vides et/ou des terrains viabilisés qui existent en nombre sur Saint-Étienne.
-  2/ Une fois ces réquisitions faites, que la municipalité assure un accompagnement à l’installation des personnes dans les logements réquisitionnés et/ou terrains viabilisés en mobilisant des moyens publics.
-  3/ Que le Maire prenne un rendez vous avec les personnes compétentes en matière d’hébergement au sein de la Préfecture afin d’appuyer des initiatives en cours ou à créer qui assurent des solutions concrètes et pérennes pour les personnes concernées. _ Pour joindre le Collectif soutien squat delaroa :
Maria : 0781343637
Marie : 0688903044



Un collectif s’est constitué pour soutenir les familles menacées d’expulsions. Comme toujours, c’est au nom de l’insalubrité et des problèmes posés au voisinage qu’une expulsion est annoncée. Tout le monde sait pourtant que jeter à nouveau à la rue des familles qui n’ont rien sans leur proposer la moindre solution ne fera qu’ajouter de la misère à la misère.
Mercredi dernier, un rassemblement a eu lieu devant la mairie. Porte close, de même qu’à la Préfecture.
Une pétition est lancée, qui a recueilli déjà plus de 200 signatures de soutien.
Pour joindre le collectif : 06 88 90 30 44 - soutiensquatdelaroa@gmail.com

Télécharger la pétition du collectif de soutien - 702.2 ko
Télécharger la pétition du collectif de soutien


Le point fait ce début de semaine par le collectif de soutien :

“Nous avons pour le moment récolté plus de 200 signatures pour la pétition. Nous la mettons en ligne et elle peut continuer à être signée. Au-delà de l’importance d’une visibilité solidaire, elle nous sera utile dans le cadre d’un rendez vous possible avec la mairie et/ou la préfecture. Merci à vous et continuer à faire circuler svp...

Des voisin-es du squat se sont mobilisé-es le jour du rassemblement et se sont posé-es en signataires de la pétition. Elles sont à contre courant du discours officiel sur l’exaspération des voisin-es et en ce sens il est très important qu’elles continuent de se mobiliser. Bravo à ces personnes. Il est encourageant de voir que le porte à porte réalisé dans le quartier a porté ses fruits. Un rendez vous entre voisin-es en soutien aux occupant-es du squat va s’organiser très rapidement. Si vous êtes intéressé-es pour y participer contactez nous au plus vite svp.

Ces organisations/collectifs/associations/partis ont signé la pétition, merci à elles et n’hésitez pas à faire en sorte que la liste s’allonge : Collectif BDS Saint-Etienne / Collectif Feignasses / EELV-Loire (Europe Écologie les Verts) / Ensemble / Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires / JC-42 (Jeunesses Communistes) / La Fabrique 42 / LDH (Ligue des Droits de l’Homme) / NPA-42 (Nouveau Parti Anticapitaliste) / RESF Saint-Etienne (Réseau Éducation Sans Frontières) / Solidarité Roms / Un toit pas sans toi-Saint Jean Bonnefonds / CDAFAL / Réseaux citoyens de St-Etienne...

Le rapport avec les autorités publiques a été nul. La municipalité a refusé de nous recevoir ainsi que la préfecture, alors même qu’une demande de rendez-vous a été adressée à Madame la préfète. Il est possible de justifier des cécités et surdités en montrant du doigt un non respect des règles de l’art (demande de rendez-vous au préalable) mais il est impossible de masquer le problème principal, à savoir l’irresponsabilité de la municipalité et de la préfecture en matière de politique d’accueil. Il nous faut impérativement réfléchir et construire notre propos pour mettre les responsables de la situation face à leurs irresponsabilités. Si des personnes veulent aider à faire valoir le droit de ces personnes ressortissantes de l’Union Européenne contactez-nous.

Sur le rapport à la presse là aussi il nous faut réfléchir à comment mettre les journalistes en face de leurs responsabilités. Des médias contactés ne se sont pas déplacés et ceux qui sont venus et que nous remercions du déplacement auraient pu mieux faire (critiques constructives pour la suite) . Nous ne sortons pas effectivement de logiques discriminantes dans la façon de relayer l’information : intrusion dans le squat pour prise d’image au service d’un discours où le pathos prend toute la place ; appréhension des voisin-es comme un tout exaspéré cautionnant l’exclusion ; discours quasi uniquement misérabiliste reconduisant ainsi des logiques racistes (invisibilisation de la parole politique des premier-es concerné-es ; assimilation des personnes roms de Roumanie à des gens du voyage ; négation du traitement raciste que subissent ces personnes en France ; mépris linguistiques...). Autant dire que les journalistes ont encore du pain sur la planche...

Sur la situation des personnes occupant-es du squat, rien n’a bougé. Elles se trouvent dans le même danger que depuis une semaine, à savoir que l’expulsion peut avoir lieu du jour au lendemain. Elles n’ont aucune solution de logement pérenne qui leur ait offerte. Les possibles envisagés restent pour le moment inscrits dans une logique de provisoire permanent à la charge des personnes elles-mêmes ou de citoyen-es. Nous n’avons pas la solution miracle mais nous souhaitons nous atteler à trouver des solutions qui sortent de l’urgence et qui aident donc réellement ces personnes à obtenir des garanties pérennes d’autonomie. Si vous pouvez y aider avec idées, ressources, outils, contacts, contactez nous svp.“

Marie et Camille

Coordonnées du collectif :
06 88 90 30 44 
soutiensquatdelaroa@gmail.com




Dans la même rubrique :
Les Rroms et tous les réfugiés sont un miroir de notre société, de l’Europe, du monde.
Les affaires des familles Rroms ont été détruites et les locaux de l’école de Montplaisir ont été saccagés
Saint-Etienne : des associations demandent le relogement des familles et des enfants Rroms
Les familles roms installées à Saint-Etienne ne doivent pas être expulsées. Le maire doit aller au bout de son engagement public.
“Adressez-vous à la Préfecture et au conseil général”
La mairie de St-Etienne a fait expulser ce mardi les familles rroms de Méons
Rroms : pas d’expulsion sans nouvel hébergement !
Il faut reloger en urgence les familles et enfants Rroms expulsés de Montplaisir.
Le Tribunal de Pontoise a refusé d’ordonner l’expulsion de familles Rroms
Une marche avec les familles Rroms du nouveau bidonville du terrain Séverine




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil