Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > “Gaza, Sainté est avec toi !” 1500 personnes ont manifesté à St-Etienne le 26 juillet.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
1200 MORTS. ISRAËL INTENSIFIE LA TUERIE À GAZA
“Gaza, Sainté est avec toi !” 1500 personnes ont manifesté à St-Etienne le 26 juillet.
Nouveau rassemblement samedi 2 août à 14h30 place de l’Hôtel de ville de St-Etienne
mercredi 30 juillet 2014


Samedi dernier 26 juillet, environ 1500 personnes ont manifesté pendant plus de 3 heures - en partie sous la pluie - dans le centre-ville de St-Etienne qui a resonné de la colère contre les crimes de l’Etat israélien et de la solidarité avec Gaza et la Palestine...
Toujours beaucoup de jeunes, ce sont eux qui sont au coeur de la solidarité. Mais aussi une participation plus diversifiée, de nouvelles personnes, une diversité plus grande dans les âges, les origines, les professions et les engagements (des syndicalistes, etc...)




“Nous sommes tous des palestiniens !”
”Israël assassin ! Hollande, complice !”
“Sionistes, fascistes, c’est vous les terroristes !”
“Levée du blocus de Gaza !”
“Libérez la Palestine !”
“Israël, y’en a marre ! Apartheid, y’en a marre ! Sionisme, y’en a marre ! Hollande, y’en a marre ! Valls, y’en a marre !”
“Palestine ! Résistance ! Gaza ! Résistance !“
“Palestine, on t’aime !”
Justice pour la Palestine !”
"Palestine vivra ! Palestine vaincra !"
“Gaza, Sainté est avec toi !”

Il y a d’abord eu le rassemblement sur la place. Et là, plusieurs dizaines de jeunes ont fait une mise en scène des massacres en Palestine.
Monira Mouhoun a lu le message de Ziad Medoukh, envoyé de Gaza sous les bombes. Et puis un texte de Nabil Ayouch, auteur marocain, adressé au peuple israélien, lui demandant de se lever contre le crime. Et puis elle a appelé à intensifier la campagne de boycott.
Roger Dubien (réseaux citoyens / collectif Liberté-Justice-Palestine) a appelé à donner plus de force à la solidarité avec les Palestiniens en se battant pour l’égalité des droits en Palestine-Israël (voir plus bas)
Et puis une jeune fille a lu le texte d’une chanson de Kerry James.
Des dizaines de ballons aux couleurs palestiniennes se sont élevés dans le ciel de St-Etienne.

A Gaza, Israël intensifie le massacre

Ce mercredi matin, après 22 jours de barbarie, plus de 1200 palestiniens ont été tués - plus de 100 pour la seule journée de mardi - plus de 7000 sont blessés, 215 000 ont du fuir leurs maisons détruites ou en cours de destruction. La centrale électrique de Gaza vient d’être détruite, alors que déjà les gazaouis n’avaient l’électricité que quelques heures par jour. Les écoles - à commencer par celles de l’ONU -, les mosquées, les immeubles : tout est cible.
Ilan Pappe, historien israélien, parle d’”abattoir” pour qualifier ce que l’armée israélienne fait à Gaza.
Voir plus bas des images de quartiers de Gaza transformé en amas de gravats.
Un des objectifs de ce carnage semble être de terroriser les palestiniens en réduisant leurs villes et leur vie en amas de ruines. Ilan Pappe, qui sait de quoi il parle, qualifie ce qui se passe de “massacre génocidaire”.
Les tueurs devront en répondre un jour devant la Justice Internationale. Leurs complices aussi : Obama, Hollande, Merkel... qui à la tête des gouvernements couvrent ce crime et l’appuient, le rendent possible, devront en répondre aussi devant les citoyens de leurs pays.

Partout dans le monde il y a des manifestations. Particulièrement fortes en Grande-Bretagne ou plus de 100 000 personnes ont manifesté le week-end dernier.
Pour St-Etienne, rendez-vous à nouveau samedi prochain, même lieu, même heure.



Roger Dubien (Réseaux citoyens / collectif Liberté Justice Palestine) :

Battons-nous pour l’égalité des droits en Palestine-Israël

Cette semaine, depuis notre dernière manifestation, Israël a tué plus de 600 palestiniens. Il y a maintenant plus de 950 morts depuis le début de l’attaque et plus de 5 500 blessés. 192 enfants ont été tués, et sûrement plus maintenant, parce que cette nuit, ils ont bombardé avec des chars l’hôpital de Beit Hanoun, au nord de Gaza. Il y a des morts et des blessés, dont des volontaires internationaux qui sont là-bas pour aider.

On voit bien que cette attaque contre Gaza n’avait rien à voir avec l’assassinat mi-juin de 3 jeunes israéliens d’une colonie d’Hébron. D’ailleurs, depuis le 15 mai, 27 palestiniens avaient été tués, avant l’attaque sur Gaza.
Ce nouveau massacre de masse était planifié, comme les précédents en 2006, en 2008-2009, en 2012. Pourquoi ?
- Parce que ce régime ne tient que grâce à la guerre.
- Parce qu’il teste des armes et les vend dans le monde, des armes “testées sur le terrain” - et des pays achètent, comme la France ! - comme viennent de le dénoncer des prix Nobel de la paix qui demandent d’arrêter le commerce des armes avec Israël.
- Parce qu’il entretient un fleuve de sang en Palestine pour empêcher toute sortie politique du désastre.

Dans de nombreux pays du monde il y a eu des manifestations.

Il y en a eu en Palestine-Israël bien sûr. Les palestiniens de Cisjordanie sont descendus dans la rue ces derniers jours. A Naplouse, à Kalandia (10 000 manifestants), à Jérusalem Est. L’armée israélienne a tiré, il y a des morts. Des manifestations aussi dans la partie “Israël” de la Palestine : à Nazareth, à Jaffa. Et à Haïfa où a eu lieu une manifestation d’israéliens et de palestiniens ensemble.

Et des manifestations en France bien sûr.
Et là, le gouvernement français - Hollande, Valls, Fabius - qui ont soutenu la guerre de Netanyahu, essaient d’interdire des manifestation soit disant pour ne pas importer le conflit.
Quelle honte que ce gouvernement !
On n’oubliera pas !
Et on continuera à être solidaires des palestiniens !

Il y a l’attitude honteuse du gouvernement français, mais il y a aussi celle d’autres forces politiques.
Et on n’est pas dupe des manigances de l’extrême droite et du FN.
Au FN, il y a un partage des rôles, et ça doit bien les faire rigoler :
- Il y a ceux qui essaient d’infiltrer le mouvement de solidarité pour répandre leur virus antisémite et faire croire ainsi que les Juifs et Israël c’est la même chose, et que ceux qui manifestent sont contre les Juifs. C’est ignoble, et évidemment, on voit bien à qui ça profite !
- Et puis au FN il y a ceux qui dénoncent “des manifs d’arabes” et appellent à mater les immigrés, qui disent : si il n’y avait pas tous ces immigrés, on serait tranquille. Et ces gens là ont les meilleures relations avec les dirigeants israéliens.
Alors on n’est pas dupes ! Et on leur dit :
Extrême droite et néo-nazis, n’approchez pas vos pattes de la cause palestinienne !

Devant ce nouveau massacre, et si nous voulons essayer d’en empêcher d’autres, il faut réfléchir, et essayer de tirer des leçons.
- D’abord, c’est toute l’année qu’il faut agir ! Pour ça il y a le boycott. Le boycott passe par chacun de nous.
- Et puis nous devons obtenir un boycott d’Israël par la France et l’ensemble du monde.
Comme vient de le demander Pierre Stambul, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix, “le boycott d’Israël doit être total : politique, économique, commercial, universitaire, sportif, syndical, culturel ! Il faut traiter l’Etat israélien comme on a traité l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid... “

Mais nous avons un problème.
Bien sûr, les images du massacre des palestiniens font mal à beaucoup de gens de notre pays.
Mais trop peu agissent et demandent des comptes à Hollande aujourd’hui, comme à Sarkozy hier - c’est pareil.
Pourquoi ?
Parce que les choses sont brouillées :
- Les médias matraquent que c’est une guerre de religion
- qu’il y a là-bas des terroristes et qu’Israël défend l’occident
- Et aussi qu’ils n’arrêteront jamais de se battre etc...
Et tout ça, ça porte.

Et puis il y a le fait qu’au bout de 75 ans d’oppression et au bout de 15 ans de manifs, c’est de pire en pire, il n’y a pas de solution en vue.
Et toujours on nous raconte qu’il y a “un processus de paix”, et qu’il y aura demain peut-être un Etat palestinien sur un petit morceau de la Palestine.
Et vous verrez que demain, dans quelques jours, les mêmes qui ont appuyé le massacre : Hollande, Obama etc, vont recommencer leur baratin sur le processus de paix et un bout d’Etat pour les palestiniens.
Ce qu’ils ont en tête, c’est un Etat-bidon, formé d’enclaves ethniques palestiniennes entourées de murs et de barbelés et contrôlées par l’armée israélienne.
Ça, ça signifierait la victoire durable de la séparation, de la ségrégation, de l’apartheid,
C’est à dire la victoire du sionisme
Et donc la guerre et les violences sans fin.

On ne peut pas mobiliser largement la population française pour des objectifs aussi nuls, aussi mauvais.
Alors il faut faire savoir que l’objectif c’est la libération de la Palestine, de toute la Palestine, et que ce sera la libération des Palestiniens comme celle des israéliens. La Libération de tous !
Notre combat est celui du palestinien Mustafa Barghouti qui dit : “je me bats pour libérer les palestiniens et les israéliens de l’apartheid”.
Alors il faut le faire savoir et les aider :
Il y a en Palestine-Israël des hommes et des femmes qui réfléchissent et agissent pour un Etat commun entre la méditerranée et le Jourdain.
Un Etat dans lequel les juifs israéliens - qui abandonneront le sionisme - et les arabes palestiniens musulmans et chrétiens, pourront vivre à égalité des droits.
La libération des Palestiniens et de toute la Palestine, le retour des réfugiés, ça passe par ce chemin là.

Ce combat-là, c’est celui qui a été mené et gagné en Afrique du Sud.
Là-bas, les racistes ont souvent proposé à Mandela - qu’ils ont enfermé 27 ans au bagne - : on te libère si tu signes pour des réserves ethniques de noirs, des bantoustans, et tu nous laisses le gros morceau pour les afrikaners.
Mandela et l’ANC ont répondu : Jamais !
Ils ont dit : demain, dans la Loi de l’Afrique du Sud, les noirs et les blancs vivront à égalité de droits, dans toute l’Afrique du Sud ! L’apartheid tombera !
Et il est tombé.
L’apartheid tombera en Palestine aussi !

Et notre responsabilité à nous, qui sommes témoins du courage et de la résistance extraordinaire des Palestiniens, c’est de les aider à gagner, à obtenir la liberté et la Justice dans toute la Palestine.
Un pays dans lequel tous les hommes pourront vivre à égalité de droits !
Ça, c’est un objectif pour lequel nous pouvons espérer mobiliser la grande majorité de la population française.
Nous allons travailler à le faire.

Hier, plusieurs dizaines d’entre nous ont regardé ensemble un film qui s’appelle “l’Etat commun”, dans lequel 24 antisionistes israéliens et résistants palestiniens parlent de l’avenir à construire ensemble en Palestine-Israël.
Dans les prochains semaines et les prochains mois, nous allons organiser partout des projections et des discussions autour de ce film et du livre publié avec.
Nous demandons à celles et ceux qui peuvent y aider, et en organiser eux mêmes, de le faire !

Liberté et Justice pour la Palestine !
Horiya wa Adala Li Falestine !

A Gaza : un massacre génocidaire

Ilan Pappé, historien israélien, qualifie d’abattoir ce que l’armée israélienne est en train de faire à Gaza :
"les Palestiniens de Shujaiya, Deir al-Balah ou de Gaza city se tiennent devant l’abattoir organisé par l’aviation israélienne, les chars et l’artillerie..."

les auteurs de ces crimes devront être traduits un jour devant la Cour Pénale Internationale.

Des blogs palestiniens à faire connaître :

http://electronicintifada.net/blog

traduction sommaire en français possible en copiant l’adresse "http://electronicintifada.net/blog" dans un traducteur automatique : google ou autre...

http://www.palestinechronicle.com

Les photos de cette page sont de Mourad, de Yasmina, et de Michel Muller.




Dans la même rubrique :
Israël : l’horreur en acte
Message de SaLmA aHmEd - professeure de français - Centre Culturel Français de Gaza
We will not go down (Song for Gaza - Michael Heart - www.michaelheart.com)
Le témoignage de Raji Sourani, directeur du Centre Palestinien des Droits Humains de Gaza
Liberté et Justice pour la Palestine !
Rencontre avec Nahla Chahal, pour réfléchir ensemble sur les révolutions arabes...
Aux familles des 1000 victimes du massacre génocidaire d’Israël dans la bande de Gaza
“Le sionisme en questions” : un livre de Pierre Stambul
Ali Abunimah : la bataille pour la justice en Palestine
Appel juif pour le BDS




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil