Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Quelle connerie la guerre ! > La France signe avec Israël un contrat d’armement de 150 à 200 millions d’euros.
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
AUJOURD’HUI ET DEMAIN, LA GUERRE...
La France signe avec Israël un contrat d’armement de 150 à 200 millions d’euros.
mardi 22 juin 2004


Cette information a été donnée par le journal israélien Haaretz du 14 juin, puis confirmée et développée par Reuters. "La France et Israêl sont sur le point d’annoncer la signature d’un accord d’armement le plus important entre les deux pays depuis l’embargo de la France sur les ventes d’armes à Israël avant la guerre des six jours." (1967).
Ce contrat militaire, qui devait être signé durant le salon de l’armement "Eurosatory" qui s’est tenu du 14 au 18 juin à Villepinte en région parisienne, salon auquel était présents de hauts responsables militaires israéliens, prévoit que le fabricant d’armes israélien Israel Aircraft Industries (IAI), collaborera avec Dassault Aviation et EADS pour fabriquer des drones de combat.

Les drones sont des petits avions sans pilote utilisés dans les territoires occupés palestiniens pour espionner, et aider à la logistique lorsqu’il s’agit de viser et de larguer des bombes sur les civils palestiniens ou de tuer des combattants à coup de missiles. Israël est "leader" mondial dans le domaine des drones. D’après le journal israélien, IAI fournira l’expertise pour fabriquer le drone Eagle 1, dont le développement est basé sur le drone stratégique en service actuellement au sein des "forces de défense israéliennes". Il y a 3 ans (2001...), IAI a vendu ce type de drone à l’armée française dans le cadre de la coopération avec EADS. Maintenant, un consortium d’industries françaises va fabriquer des drones en France - et en exporter vers d’autres pays. Un dirigeant d’EADS estime à 3 milliards d’euros le marché mondial, hors USA, pour ce type de drones.

Et ce même 14 juin, la ministre de la Défense Mme Alliot-Marie a annoncé à Eurosatory le lancement de deux programmes militaires pour "la guerre du futur" ...

-  un démonstrateur de drones "EuroMale" (Moyenne Altitude-Longue Endurance) : programme de 300 millions d’euros dont la maîtrise d’oeuvre sera confiée à EADS et auquel seront associés Dassault Aviation et Thales. Et EADS a déclaré que la société israélienne serait associée à ce programme au niveau des études : elle vendra son expertise technique.
Ce programme sera co-financé par la France (75 millions d’euros), et d’autres partenaires européens. Le groupe EADS (maître d’oeuvre) y mettra 100 millions d’euros, Thalès 25 millions. Dassault y participera, mais aussi SAGEM (électronique).

-  en 2003, au salon aéronautique du Bourget, Mme Alliot-Marie avait déjà lancé un programme de démonstrateur d’avions de combat sans pilote (UCAV), d’un montant de 300 millions et dont la maîtrise d’oeuvre avait été confiée à Dassault (le même Dassault qui vient de mettre la main sur une partie importante de la presse française. Lagardère ayant pris le contrôle d’une autre partie).
Or Dassault et EADS ont annoncé la signature d’un accord global sur les systèmes de drones, qui aura pour principale conséquence d’associer EADS au programme de drones de combat (UCAV), désormais baptisé "Neuron", auquel le groupe suédois Saab et le groupe grec HAI sont déjà associés.

-  Mme Alliot-Marie a également annoncé à Eurosatory 2004 le lancement d’un second démonstrateur permettant de préparer la guerre du futur, basée sur la mise en réseau des systèmes. Cet armement est conçu dans le cadre du concept militaire dit de la "Bulle Opérationnelle Aéroterrestre" (BOA) et permettra "d’acquérir des capacités technologiques essentielles pour les forces terrestre futures". Ce contrat qui devrait être notifié début 2005, est estimé à 135 millions d’euros. Il associera des industriels de l’armement terrestre comme le groupe public GIAT à des électroniciens comme Thales et Sagem. EADS et MBDA, sa filiale spécialisée dans les missiles, seront aussi associés.
Ce démonstrateur prépare le futur système de combat, qui repose sur la mise en réseau et l’exploitation en temps réel de toutes les informations collectées par les avions, drones, moyens humains.
Le but est aussi de s’assurer de la cohérence de tous les futurs matériels en préparation : le blindé de moyen tonnage (EBRC), le missile de combat terrestre (MCT) développé par MBDA ou l’équipement du fantassin du futur (Felin) remporté par Sagem. Et d’intégrer des matériels existants ou en cours d’acquisition - comme le char Leclerc, l’hélicoptère Tigre ou le blindé léger (VBCI) - dans l’architecture BOA.

Vente d’armes avec Israël : l’Allemagne aussi.
L’ Allemagne va vendre 100 APC (véhicule blindé de transport de troupes) à Israël pour équiper les bataillons des blindés de l’armée israélienne, pour un montant de 50 millions de dollars.
L’Allemagne va ouvrir une unité de fabrication de ces APC appelé DINGO en Nouvelle Orleans USA en partenariat avec la firme américaine Texatron, ceci afin de permettre à Israël de financer ces achats en utilisant l’aide financière militaire américaine.
Le DINGO va remplacer les Hummers qui sont utilisés pour les raids dans les villes, villages et camps de réfugiés en Palestine occupée et derrière lesquels se retranchent les soldats israéliens pour tirer sur les civils palestiniens. Bref la coopération militaire entre Israël et les pays européens se porte bien.
Sources : presse electronique israelienne haaretz daily.

Plusieurs de ces informations ont été publiées par la liste de diffusion Assawra




Dans la même rubrique :
"Des Juifs contre l’offensive meurtrière d’Israël"
La résolution 1701 de l’ONU - La position du Hezbollah - le point de vue d’une enseignante de Beyrouth
A ceux qui veulent (re)coloniser le monde, les peuples répondent : Résistance !
"Lettre à mes camarades de la coalition mondiale du mouvement anti-guerre".
Non à une extension de la guerre au Moyen-Orient ! Non à la guerre contre l’Iran !
L’Assemblée internationale des mouvements anti-guerre et anti-mondialisation vient de se tenir à Beyrouth...
Lettre reçue d’un ami libanais
Appel pour les Tutsi congolais.
Ils ont décidé une nouvelle guerre, contre l’Iran ?
"Les tueries des américains en Irak n’arrêteront pas la Résistance"




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil