Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Maison de la semence > Retour sur la 3ème fête des semences paysannes
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Retour sur la 3ème fête des semences paysannes
mardi 19 mai 2015, par Roger Dubien


La fête annuelle du printemps des semences paysannes, proposée en mars par la Maison de la semence de la Loire, est en train de s’installer dans le paysage des rendez-vous annuels auxquels on tient. Cette année encore, environ mille personnes environ sont passées à la ferme de Pierre Grenier, à Marcilly le Châtel, samedi 21 mars. Les choses avaient commencé la veille au château de Goutelas...

La fête des semences est d’abord l’occasion de venir chercher - et aussi d’apporter - des graines et déjà quelques plants, pour la saison de culture qui commence. Cela se fait à travers le troc, et aussi au stand de l’artisan semencier régional Jardin’Envie, de la Drôme, qui réalise à la fête des semences une grosse journée de vente de semences. Il est souhaité que dans les prochaines années, des paysans et jardiniers producteurs de semences viennent également vendre leur production à la fête des semences. Car de plus en plus de gens viennent à la fête des semences pour faire leurs achats de graines à la veille des semis...

A la table de la Maison de la semence, qui proposait de la documentation et mettait à disposition des échantillons de variétés paysannes à "adopter", une trentaine de personnes ont rejoint l’association au cours de la journée.

La fête c’est aussi un marché paysan, avec une quinzaine de producteurs du Forez, auprès desquels on peut s’approvisionner pour le repas/pique-nique de midi ou pour emporter... Cette année, on pouvait trouver les fromages de Catherin Griot ("La griotte à Sauvain), Bertrand Griot (la fromagerie des Clarines à St-Bonnet le Courreau), Stéphanie Moulin (Sauvain), Serge et Claude Didier Roche (Salvizinet), les yaourts de Marianne et Thierry Reynaud (Chambles), présents avec De la Ferme au Quartier, qui informait sur les paniers paysans que cette association propose et sur le groupement d’achat qui fonctionne maintenant (agrumes corses, huitres, pâtes, etc)

On pouvait aussi la charcuterie d’Olivier Deloire (Lay), les légumes des Jardins d’Astrée (Ste-Agathe) et de Günter Muigg (Rozier en Donzy), les plantes aromatiques et confitures des Rutardises Florales (Isabelle Salles à St-Didier sur Rochefort), le pain et les pâtés et pizzas de Corentin Dufour (St-Sixte)... Et aussi de l’huile d’olive et du miel de thym de paysans de Crète, grâce aux pépinières Delay d’Estrablin, des équipements pour le jardin, et des paniers en osier, etc...
La brasserie artisanale « La canaille » de Sail sous Couzan a fourni les bières de la buvette, et le vigneron Jean-François Arnaud, de Marcilly, le vin.

A nouveau, Didier Grayel, paysan-boulanger (La Graine ô pain, Cottance) a présenté une expo-dégustation de pains fabriqués avec les farines d’une dizaine de blés différents. L’occasion de voir et de sentir la différence avec les blés et la boulangerie industriels...

Les Croqueurs de pommes du Jarez ont accueilli toute la journée du monde à leur atelier de greffe d’arbres fruitiers.
Etaient présents aussi deux pépiniéristes qui proposent notamment des variétés retrouvées ou soutenues par les Croqueurs : Thierry Vial (Pépinières Chataignon-Vial de St-Paul en Jarez) et Florent Augay, qui vient de s’installer à Chalmazel et entend développer aussi des variétés d’arbres fruitiers adaptées aux régions de montagne. Xavier Tiron, horticulteur à Marcoux, proposait de son côté des plantes et fleurs.

Et puis les discussions des 2 années précédentes sur les arbres fruitiers débouchent sur l’idée de création d’un verger conservatoire à Marcilly, commune qui fut dans le passé grande productrice de fruits. Le Maire Thierry Gouby, et plusieurs autres élus de la commune, étaient présents avec un stand présentant et mettant en discussion cette proposition. Un verger conservatoire pourraient donc prochainement voir le jour à Marcilly, à l’initiative des élus de la commune, avec le soutien des Croqueurs et de la Maison de la semence. A suivre...

Concernant les abeilles et l’apiculture, le rucher-école "L’abeille du Forez" était présent avec un stand.

Au stand de l’association "Ferme", qui travaille à la sauvegarde des races animales, on a pu à nouveau s’informer et aussi participer à l’atelier presque non-stop de construction d’un poulailler familial.

Côté discussion autour des questions des semences et de l’agriculture, c’est un peu non stop dans la fête.

Et en début d’après midi ont eu lieu un atelier sur la production de semences qui a réuni environ 50 personnes, avec Eric Marchand, de Jardin’Envie, et un atelier "s’installer paysan", animé par Claire Leroy de l’ADDEAR de la Loire.

A 15h, la conférence-débat de la Fête a fait le plein de la salle, avec 120 personnes. Pierre-Henri Gouyon n’a pu participer à la fête 2015, pour raisons familiales. Il sera l’invité de la fête 2016 qui aura lieu le samedi 19 mars. C’est Elise Demeulenaère, également enseignante et chercheuse au MNHN- MuséumNational d’Histoire Naturelle, qui a fait la conférence.
Elise Demeulenaere a retracé l’histoire de la création et du développement du Réseau Semences Paysannes qu’elle « suit » depuis une dizaine d’années, avec d’autres chercheurs soucieux de travailler en lien avec les paysans et les jardiniers, pour sauvegarder la biodiversité cultivée et promouvoir des « semences population », reproductibles, à haute diversité génétique, et donc capables de s’adapter aux différents terroirs et conditions de culture en pleine modification avec le changement climatique.
« Semences paysannes » ne signifie pas semences anciennes ou folkloriques ! L’enjeu est de se réapproprier et de développer des variétés capables de produire de la nourriture de qualité et qui soient productives. C’est pourquoi est importante la recherche participative, la collaboration entre les scientifiques, les chercheurs, et les paysans et jardiniers.

La venue d’Elise Demeulenaere a permis de discuter d’un partenariat entre son laboratoire au MNHN et la Maison de la semence pour un travail d’inventaire et d’étude sur la biodiversité cultivée dans des jardins ouvriers et familiaux de la région stéphanoise. Deux étudiantes en master du MNHN viendront en juin-juillet dans la Loire commencer ce travail qui se poursuivra sur deux ans et associera la Maison de la semence et deux laboratoires du MNHN.

Promotion de la biodiversité cultivée et défense de la diversité culturelle et linguistique : la fête des semences cultive aussi cette approche là. Cette année, la "Fêto dô Prïntin" a commencé vendredi soir 20 mars au Centre culturel de Goutelas, château de Goutelas, à Marcoux.

A partir de 18h30 : exposition, buffet, puis présentation par Mickaël Neyrolles et Eric Verney de la 2ème édition du lexique en arpitan-occitan-français « 100 et un mots, a châ pôu, per cultivar le tèrra », édition enrichie de nouveaux mots (plus de 700 maintenant) et aussi de fiches techniques sur le matériel agricole moderne élaborées avec les élèves du lycée agricole de Précieux durant des ateliers de langue arpitane.
Ce livret, édité à 150 exemplaires et diffusé également le lendemain dans la fête à la ferme de Pierre Grenier, est accompagné d’un CD audio, version orale du lexique.
Belkacem Lounès, conseiller régional Rhône-Alpes, délégué aux langues régionales, a présenté l’engagement de la Région Rhône-Alpes en faveur des langes régionales, et a souligné l’importance de défendre et de promouvoir ainsi en même temps la diversité biologique et la diversité culturelle et linguistique.
Marie-Claude Mioche a présenté le travail et le programme du Centre Culturel de Goutelas dont elle est présidente.
En soirée : conférence de Josiane Ubaud, ethnobotaniste occitane, sur « le voyage des plantes », potagères et ornementales...). Conférence permettant de se rendre compte que la plupart des plantes qui sont aujourd’hui dans nos jardins et nos champs : tomates, maïs, courges, courgettes, aubergines, haricots, céréales, pommes de terre, et également fruits : pommes etc... viennent de loin. Une quarantaine de personnes ont participé à cette conférence.



Une nouveauté cette année : la présence à la fête de la librairie "Lune et L’autre" de St-Etienne, qui proposait un choix de livres concernant l’agriculture, le jardinage, l’environnement.
Autre nouveauté : la tombola permettant de gagner le poulailler familial construit sur la fête par l’association "Ferme", des arbres fruitiers, des semences, etc...

L’association Tu joues ? de St-Julien Molin Molette a proposé toute la journée à l’intérieur (pluie !) de l’un des chalets ses jeux, notamment pour les enfants.

Côté chansons et musique, la chorale La Ravachole s’est produite en fin d’après-midi, après la conférence. Et le trio Pibol & Co a chanté en occitan et arpitan, au moment de l’apéritif et puis en fin d’après-midi, et a animé le bal de la fête, après le repas (soupe, tartines...)

Cette 3ème fête du printemps a bénéficié du soutien de la Région Rhône-Alpes et des Biocoop de Villars et de Chazelles sur Lyon.

La Maison de la semence est membre du Réseau Semences Paysannes www.semencespaysannes.org/

Vers la fête 2016

Une réunion de bilan de la fête 2015 et de préparation de la fête 2016 a eu lieu le 25 avril à Marcilly.
La fête aura lieu le samedi 19 mars. Pierre-Henri Gouyon sera l’invité pour la conférence de 15h.
Au cours de cette fête, les tomates seront à l’honneur, avec une exposition photos - dont la préparation commence dès maintenant - et une rencontre spécialement consacrée aux tomates en fin de matinée. Un concours de photos sur la tomate et sa culture est envisagé...
La fête 2017 pourrait, elle, mettre les blés à l’honneur...
Une équipe de travail est constituée pour préparer dès maintenant la fête 2016. Les volontaires seront bienvenu-e-s !
Cette équipe se réunira déjà le 10 juin prochain à 18h à Montbrison.

Photos : Dominique, Jean-François, Martine, Roger


Une petite vidéo de Sébastien Majonchi sur quelques moments de la fête précédente, en 2014...




Dans la même rubrique :
"Sème ta résistance : les semences paysannes nourrissent les peuples"
Réglementation sur les semences : décryptage du point de vue des semences paysannes
Fêto dô prïntin des semences paysannes
Pierre-Henri Gouyon : la biodiversité et les semences paysannes
En 2012 : Planter, tailler, greffer un arbre fruitier ?
Journée avec Guy Kastler : Semences et biodiversité, comprendre et maîtriser la réglementation et ses enjeux.
Une nouvelle victoire contre la confiscation des semences.
Règlement Européen sur les semences : La biodiversité mise sous contrôle pour ouvrir le marché aux brevets
Liberté de semer !
L’affirmation dans la Loi que l’utilisation des semences de ferme “ne constitue pas une contrefaçon” est une victoire politique




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil