Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Envoyez la musique ! > Maria Farantouri : la Grèce au Festival Suds, au Théâtre antique d’Arles, samedi 18 juillet
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Maria Farantouri : la Grèce au Festival Suds, au Théâtre antique d’Arles, samedi 18 juillet
mercredi 24 juin 2015


Le festival de musiques du monde Les SUDS, d’ARLES (http://www.suds-arles.com) accueille pour sa 20ème édition Maria Farantouri.
"Sur des compositions de Mikis Theodorakis inspirées des plus grands poètes grecs comme George Seferis et Odysseas Elytis, elle interprétera également les œuvres de Manos Hadjidakis. Fondateurs de l’art-chanson (entechno), ces deux compositeurs ont écrit des pièces de musique classique à partir de poèmes ou de textes d’auteurs dont Maria Farantoúri est la plus authentique interprète ! (...)

http://www.farantouri.gr/index.php ?lang=en

Canto General - Los Libertadores (Mikis Theodorakis - Pablo Néruda - Maria Farantouri)

(Ce qui commence en Grèce...)

(...) Son répertoire sur la grande scène du Théâtre Antique inclura également des traditionnels aux couleurs des diverses régions de ce pays : celui des îles de la Mer Egée, de Macédoine, de Thrace, de Crète ou d’Epire. Bien entendu, des hymnes aux mélodies byzantines et le rebetiko seront aussi au programme. Ce genre très populaire en Grèce depuis le début du XXe siècle est né des populations venues d’Asie Mineure et de la Mer Noire, et installées en Grèce depuis le VIIIe siècle.

Cet éventail de la chanson grecque permettra aux festivaliers d’appréhender la richesse culturelle de ce pays qui fait l’actualité. Le Festival se réjouit d’accueillir cette immense artiste dont la voix est associée à tous les événements politiques ou sociaux importants. Fuyant la Grèce en 67 pour Paris, elle fait entendre sa voix contre la dictature, devenant un symbole de résistance et d’espoir, sensible aux questions sociales, au mouvement des femmes, l’écologie et la lutte contre la drogue. Surnommée par The Daily Telegraph, « la Callas du peuple », par Le Monde de « Joan Baez de la Méditerranée », The Guardian écrit que sa voix est « un don des dieux de l’Olympe »... Reconnaissant non seulement la qualité de sa voix et le style de ses performances, son fort caractère et son sens de l’engagement ont aussi décidé du style de cette artiste : une femme consciente d’elle-même !"




Dans la même rubrique :
Mon P’tit Loup, de Pierre PERRET, par les BARRIO POPULO
"Argentina", de Carlos Saura
Pier Paolo Pasolini : Marilyn
Hommage à Leonard Cohen
Marlene Dietrich : "Qui peut dire où vont les fleurs ?"
Lesley Gore : You Don’t Own Me
HK & les Saltimbanks - ¿ Para Cuando La Vida ?




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil