Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Changer la mondialisation ? > Une plongée dans la fabrique de réfugiés chassés par les guerres et la misère
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
"NOUS VENONS EN AMIS", FILM DOCUMENTAIRE D’HUBERT SAUPER SUR LE SOUDAN
Une plongée dans la fabrique de réfugiés chassés par les guerres et la misère
Projection-débat mardi 6 octobre à 20h au Méliès St-François
lundi 28 septembre 2015


Le film "Nous venons en amis" du cinéaste autrichien Hubert Sauper (déjà bien connu pour "Le cauchemar de Darwin") montre ce qui se passe au Soudan, mais il parle en fait des processus à l’oeuvre dans une grande partie de l’Afrique.
Il est sur les écrans du Méliès, et un débat, organisé par l’association "Regards sur les cultures d’Afrique" suivra la projection de ce mardi 6 octobre au Méliès St-François. L’association souhaite "documenter et éclairer la situation néocoloniale au Soudan et en Afrique"...

La bande annonce du film :




Il faut aller voir ce documentaire ! Et en parler ensuite, parce que sinon on est sous la menace d’une brutale chute du moral. Mais le pire - pour le moral - n’est-il pas de ne rien comprendre à ce qui nous arrive ? Pourquoi des centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants, fuient le Moyen-Orient et l’Afrique ?
Sauper est allé voir au Soudan. La guerre y est permanente, depuis des décennies, et elle est provoquée et nourrie par le pillage du pays par des multinationales et des Etats, qui "viennent en amis", bien sûr. Avec des complicités dans l’ONU, malheureusement...
Tout ceci pose la question des politiques menées au nom du "développement". C’est quoi ce développement qui répand la mort ? C’est quoi cette "aide au développement" - qu’elle vienne de l’US-AID ("Agence des États-Unis pour le développement international" très présente au Soudan du Sud), de l’ONU ou d’autres... - cette aide qui fabrique la misère ?

La descente du Soudan aux enfers

Sur l’histoire du Soudan depuis 60 ans, voir Survie (dommage que ce résumé s’arrête à 1995) : Soudan : quelques repères chronologiques (1953-95).
Après avoir été (mal) dessiné par les colonisateurs, le plus grand pays d’Afrique a toujours connu des conflits ethniques. Après avoir liquidé en 1971 un puissant Parti communiste, le général Nimeyri est ensuite passé à l’intégrisme et le pays s’est enfoncé dans des affrontements ethniques et religieux, des guerres civiles, jusqu’à la division en deux du Soudan en 2011... avant que les affrontements continuent entre les deux et au sein même des deux Soudans.
Le nord (toujours appelé "Soudan") est musulman, et c’est une dictature intégriste islamiste dirigée par El Béchir, qui a fait la guerre au Darfour. La Cour pénale internationale a lancé un mandat d’arrêt international contre lui, pour crimes de guerre, crime contre l’humanité et génocide. Les chinois y sont très présents.
Le Soudan du Sud est chrétien, il est sous la coupe des USA, et dirigé par un autre dictateur : Salva Kiir, encore coiffé du chapeau de cow-boy que lui a offert Bush. Maintenant, le Sud est aussi lui-même en guerre civile, ethnique, menée par les deux factions du pouvoir.
Sur cette guerre au Soudan du Sud, des nouvelles terribles arrivent. Voir "Jeune Afrique" : Soudan du Sud : des milliers de femmes réduites en esclavage et violées par des soldats

Le pillage du pays par des multinationales et des Etats

Le film de Sauper montre la présence des Etats étrangers et des multinationales. Au Soudan (Nord), les chinois prennent des terres pour en exploiter le pétrole, même si 85% des réserves sont dans ce qui est maintenant le Soudan du Sud.
Pour les populations du Soudan du Sud, à qui le paradis a été promis avec l’indépendance, c’est l’enfer. La guerre y est permanente. Des millions d’hectares de terres sont volés pour les installations pétrolières des compagnies américaines, pour l’extraction des minerais où des soudanais-es travaillent comme des esclaves, et pour l’agriculture industrielle (agro-carburants etc..). Les multinationales mènent le jeu, pillent et détruisent les communautés.

Le film montre comment les conflits religieux sont instrumentalisés, au nord comme au sud.

Le film ne montre pas des départs vers l’Europe. D’ailleurs ceux qu’on voit en ont-ils la force ? Mais sur les 35 millions d’habitants du Nord et les 11,5 millions du Sud, combien vont devoir partir ?
Le film montre aussi le drôle de rôle joué par l’ONU, qui est plutôt un bras des USA au Soudan du Sud, et comment au nom du "développement" des représentants de l’ONU mettent en place leur propre business !
Tout ceci se fait évidemment avec des politiciens soudanais bouffons et corrompus qui travaillent pour ce pillage dont ils s’engraissent eux aussi.
Le film donne la parole à tous les participants du drame. "Ils y jouent leur propre rôle".... Les écouter est probablement le plus court chemin pour comprendre. Cette terrible réalité, il vaut mieux la regarder en face...
Et regarder ce que nous pouvons faire pour arrêter le massacre.




Dans la même rubrique :
« OMC, 10 ans ça suffit ! »
Les grandes évolutions de l’Amérique latine
Le grand marché transatlantique ne doit pas se faire !
Les produits que nous achetons sont fabriqués aux quatre coins du monde ... mais dans quelles conditions ?
Les collectifs STOP TAFTA de l’Ondaine et de St-Etienne invitent à un concert de casseroles à St-Etienne de Centre 2 à Jean Jaurès
Le dialogue des civilisations pour construire ensemble un autre monde, ou bien la barbarie.
Des centaines de boat people meurent en Méditerranée
Les multinationales occidentales triomphent à Hong Kong
L’AGCS après l’accord du 31 juillet à l’OMC.
Forum citoyen : Stop TAFTA, Non au grand marché transatlantique




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil