Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Changer la gauche ? > Notre responsabilité
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Notre responsabilité
vendredi 11 décembre 2015, par Roger Dubien


Compte tenu de la politique menée en France, le désastre était prévu. Nous y sommes. Et après le crime de masse du 13 novembre à Paris, le résultat des régionales confirme que nous sommes entrés dans une période de grands dangers.
Les régionales amplifient ce que les élections départementales de mars 2015 avaient indiqué. (1)
Une des causes principales de cette situation est une grande souffrance populaire et la trahison des espoirs mis par des millions de gens dans l’élection d’Hollande en 2012. (2)

Ce serait une erreur de chercher à se rassurer : ce qui nous pend au nez maintenant, c’est l’arrivée au pouvoir en 2017 d’une configuration extrême-droite/droite extrême. Et d’ici là, c’est l’aggravation des injustices et la descente de notre pays vers la restriction des libertés et de la démocratie, sous la houlette de Hollande/Valls et sous la pression de Sarkozy/Le Pen. Régression dont l’état d’urgence et l’annonce d’une modification de la Constitution sont les premiers pas.

Alors, que faire ?

Ce dimanche 13 décembre, au 2ème tour des Régionales, on peut déjà faire quelque chose en barrant la route à Wauquiez, qui personnifie la droite sarkozyste. Le concernant, il n’y a pas photo : dans une droite qui court après le FN, Wauquiez est l’un de ceux qui courent devant.
Acharné de l’ultra-libéralisme pour la politique économique et sociale, acharné de la chasse aux pauvres et de l’ultra-sécuritaire, il s’est distingué en demandant le premier la création de "centres d’internement" dans lesquels seraient enfermés les personnes aujourd’hui surveillées (d’abord estimées à 4 000, on a appris depuis que plus de 20 000 personnes étaient, dans diverses catégories, fichées "S", dont les Faucheurs d’OGM et bien d’autres militants...). Même Bush n’a pas été jusque là : l’internement à Guantanamo était "réservé" à des non-citoyens états-uniens. Et cette idée de Wauquiez est reprise par le ministre de l’intérieur Cazeneuve qui vient de soumettre au Conseil d’Etat une série de mesures liberticides, dont l’institution d’un internement administratif pour les personnes qui font l’objet d’une fiche « S » !
Wauquiez président de la région Auvergne/Rhône-Alpes ? Si on peut éviter ça, c’est mieux.
Alors faisons que Jean-Jack Queyranne reste président de la Région.

Après, tout restera à faire. Et les choses deviennent claires : soit nous réussissons à trouver les chemins pour transformer la société dans le sens de la justice et de la liberté, soit nous allons vers un fascisme du 21ème siècle, qui ne serait sans doute pas moins pire que celui du 20ème.
Et il n’y a pas à compter sur Hollande-Valls pour nous éviter ça. Il devient limpide aussi que la montée du FN fait partie de leur calcul pour garder le pouvoir après 2017. Ils organisent le vide entre eux et Le Pen, et misent sur le fait que, malgré leur abandon de toute politique de gauche, ils seront réélus par peur du FN... Sauf que, au point où nous en sommes, ces manoeuvres risquent bien d’aboutir à l’inverse, et de toutes façons le résultat serait désastreux.

Ce que Hollande-Valls-Cazeneuve préparent contre les libertés et la démocratie, et dont l’état d’urgence est un début, indique qu’ils se préparent à baillonner les résistances populaires. Et évidemment, ceci fait le lit du FN et de la droite extrême. C’est pourquoi dans les prochaines semaines et mois, il va nous falloir défendre les libertés et la démocratie, et pour commencer, obtenir la fin de l’état d’urgence. Rendez-vous nombreux à la Bourse du Travail, dès ce mercredi 16 décembre ! (3).

Il va nous falloir aussi continuer à mettre en place, à une échelle bien plus importante, toutes les alternatives concrètes qui expérimentent et dessinent d’autres fonctionnements dans la société. A chacun-e de nous de s’engager dans ces chantiers...

Et puis, si tout passe évidemment par une implication sur le terrain, on ne change pas une société seulement en multipliant des alternatives et expérimentations ici et là. Il y a besoin de mettre en place des institutions nouvelles à l’échelle de la société. C’est ce qui a été fait par exemple en 1945-1946 avec la Sécurité Sociale et le statut de la Fonction Publique. Nous avons besoin de reprendre ce chemin. Rendez-vous les 5 février à l’Amicale de Tardy, pour parler des propositions de Réseau Salariat (4).

Nous devons regarder la situation en face : aujourd’hui en France, il n’existe aucune dynamique de résistance à gauche. Nous devons arriver à modifier ça, sinon nous irons au bout du désastre.
C’est de notre responsabilité.

Roger Dubien.


(1) Contre le néo-fascisme et le néo-libéralisme, comment reprendre le chemin de la justice et de la liberté ?
http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=3046

(2) Sortir Sarkozy, pour que ça devienne possible...
http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=2609

(3) Face à l’état d’urgence, "nous ne cèderons pas !" Réunion publique mercredi 16 décembre à 18h, salle Sacco-Vanzetti de la Bourse du travail de St Etienne
http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=3168

(4) "1945, on continue !" : Conférence gesticulée de Réseau Salariat vendredi 5 février 2016 à St-Etienne
http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/breve.php3 ?id_breve=935




Dans la même rubrique :
Création du Forum des réseaux citoyens
Construire un autre chemin
Le résultat des élections municipales est là. Et maintenant ?
Nous ne savons pas si le Non va l’emporter, mais...
NPA, mini-jupes et révolution
Gus Massiah : Construire un nouveau projet pour le mouvement social
Qui sommes-nous ? Que voulons nous ?
Les réseaux citoyens de St-Etienne : qui sommes-nous, que voulons-nous, comment travaillons-nous ?
Rencontre "Podemos" avec Héloïse Nez mardi 10 mai à 19h à l’Université de St-Etienne
Podemos !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil