Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Chroniques pour la Palestine > Chronique pour la Palestine
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Chronique pour la Palestine
mercredi 10 février 2016, par Monira Mouhoun


En Palestine, le quotidien est toujours aussi insoutenable. Et dans le reste du monde, toujours peu de réactions face à cette réalité... Enfin peu de réactions de la part des gouvernements car les peuples européens et le peuple français sont quand même plutôt solidaires des palestiniens, preuve en est l’essor de la campagne BDS dans le monde ces dernières années. Comme les gouvernements voient ça, on a droit à quelques déclarations de condamnation de la colonisation et sur la nécessité de la création d’un Etat palestinien, ils invoquent la solution à deux Etats. Je n’expliquerai pas ici à quel point cette solution est injuste pour les palestiniens et comment elle découle d’une idéologie raciste qui considère que les juifs et non juifs ne peuvent pas vivre ensemble, mais je vous conseille le livre de Julien Salingue « La Palestine d’Oslo » qui aide à comprendre en quoi ces accords « de paix » n’étaient qu’une façon de réorganiser la colonisation de la Palestine.


Le 27 janvier, Ban Ki-Moon secrétaire général de l’ONU a quelques phrases pour les palestiniens, histoire de montrer que l’ONU n’est pas complètement inutile : « Il est dans la nature humaine de réagir à l’occupation, terreau souvent fertile à la haine et l’extrémisme »... Mais, dans le même temps, il prend soin de condamner les attaques commises par des Palestiniens contre des Israéliens. Il réclame aussi le gel de la colonisation alors que l’Etat hébreu vient d’annoncer la construction de 150 nouveaux logements dans les territoires palestiniens occupés et l’annexion prochaine de 150 hectares de terres agricoles. « C’est un affront fait à la population palestinienne et à la communauté internationale et cela soulève des questions fondamentales sur l’engagement d’Israël envers une solution à deux Etats », a souligné Ban Ki-moon.
C’est intéressant de voir toutes les précautions qu’il prend, et pourtant cela n’empêchera pas M. Netanyahou de se sentir offensé et de répondre : « Il n’y a aucune justification à la violence », allant jusqu’à accuser Ban Ki-moon d’« encourager le terrorisme ». L’ambassadeur israélien à l’ONU a condamné la politique du deux poids, deux mesures des Nations unies vis-à-vis d’Israël. « Le Conseil de sécurité a toujours été hypocrite dès qu’il s’agit d’Israël, a déclaré Danny Dannon. Les faits ne mentent pas : douze résolutions ont été votées pour condamner le terrorisme, mais aucune en ce qui concerne le terrorisme palestinien en Israël. » En même temps, que peut-on attendre d’un homme dont la promesse de campagne était : il n’y aura jamais d’état palestinien, et que peut-on attendre de son gouvernement sinon plus d’injustices pour un peuple sans arrêt qualifié de « terroriste » ?


Le même jour, Charlotte Silver écrivait un article sur l’excellent site d’information Electronic Intifada sur les restrictions imposées aux malades palestiniens par Israel. Ces restrictions entraînent souvent des pathologies lourdes ou même la mort de patients faute de soins. Mais ça n’empêche pas la propagande israélienne de faire son travail en déclarant s’inquiéter de la santé des palestiniens. Par exemple, l’année dernière, l’armée israélienne a annoncé qu’elle avait créé une nouvelle unité dont la seule mission serait de fournir des soins médicaux et de l’aide humanitaire à la population palestinienne en situation d’ « urgence ». En réalité, les palestiniens sont tributaires de l’état qui les opprime, et leur situation sanitaire est catastrophique. L’article https://electronicintifada.net/blogs/charlotte-silver/israels-deadly-restrictions-palestinian-patients, est traduit ici :http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2016/01/28/des-restrictions-pouvant-entrainer-la-mort-imposees-par-israel-aux-malades-palestiniens/


Pendant ce temps, le groupe pharmaceutique israélien TEVA continue à faire du business, en rachetant les génériques des laboratoires européens. TEVA n’a pas réussi à racheter Mylan malgré sa proposition de 40 milliards de dollars (soit plus de 36 milliards d’euros), par contre l’entreprise est en train de racheter l’activité générique des laboratoires Allergan. TEVA est déjà propriétaire de Ratiopharm, Céphalon, Theramex. La campagne BDS France appelle au boycott de TEVA, si vous souhaiter obtenir votre vignette « TEVA, j’en veux pas » pour la coller sur votre carte vitale, voici le lien : http://www.bdsfrance.org/bonne-nouvelle-les-stickers-qteva-jen-veux-pasq-sont-disponibles/ ou demandez-la au comité BDS de votre ville ! Et voici le tract de la campagne BDS qui explique brièvement pourquoi pas TEVA : http://www.bdsfrance.org/tract-teva-jen-veux-pas-2/


Les violations des droits des palestiniens par Israël sont quotidiennes, on peut relever chaque jour des atteintes inadmissibles aux libertés fondamentales. Par exemple, le 29 janvier, l’armée israélienne a pris d’assaut l’université d’Al Qods à Abu Dis et les soldats ont confisqué du matériel et des documents appartenant au syndicat étudiant. Ceci est une violation claire du droit à l’éducation, vous pouvez lire l’article sur le site de l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) : http://www.aurdip.fr/l-armee-israelienne-prend-d-assaut.html
D’autre part, depuis le mois d’octobre 2015, des centaines de jeunes ont été tués ou arrêtés, et parmi eux de nombreux étudiants. Il est donc important qu’aujourd’hui les universitaires s’engagent dans la campagne BDS. Le 30 janvier, 170 universitaires de plus de 50 universités et instituts de recherche italiens ont signé une promesse d’engagement à boycotter les institutions académiques israéliennes. (http://www.aurdip.fr/170-universitaires-d-universites.html)
Cette première initiative de boycott universitaire en Italie montre un intérêt croissant pour la campagne BDS car elle se présente comme le dernier outil citoyen pour imposer la justice en Palestine... Quelques jours avant, plus de deux-cents intellectuels brésiliens ont aussi rejoint le boycott académique.


Il y a des raisons de se réjouir et d’espérer un avenir meilleur, récemment la société Orange annonçait la rupture de son contrat de licence avec Partners communication en Israël, et Sodastream quittait la liste des sponsors du festival de BD d’Angoulême. Et puis, malgré la criminalisation du mouvement de solidarité avec la Palestine et particulièrement de la campagne BDS, nous sommes de plus en plus nombreux à rejoindre la campagne BDS.
Le 19 janvier, en réaction à l’arrêt de la cour de cassation qui condamnait douze militants BDS, le site Médiapart publiait « Nous appelons au boycott des produits israéliens » un appel de douze personnalités qui très vite été suivi par beaucoup de nos concitoyens. En vingt quatre heures, la pétition recueillait 1760 signatures dont la liste figure à la suite de l’article : https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/190116/nous-appelons-au-boycott-des-produits-israeliens . Depuis, plus de 13000 signatures, si vous souhaitez signer la pétition : http://boycottproduitsisraeliens.wesign.it/fr


Le 30 janvier, nous recevions un message de soutien de Roger Waters dont l’essentiel était : « Les supporters de BDS, qui ont été attaqués par votre système judiciaire, ont très clairement mon soutien, mon respect et mon affection. D’ailleurs, tout homme ou femme qui monte au créneau pour défendre nos frères et soeurs opprimés en Palestine et en Israël est mon frère et ma soeur » sa lettre est sur le site BDS France : http://www.bdsfrance.org/roger-waters-dit-a-la-france-supporters-de-bds-attaques-par-votre-systeme-judiciaire-vous-avez-tres-clairement-mon-respect-et-mon-affection/


Voilà un message qui nous encourage à lutter pour la justice en Palestine...
Parce que ce que les médias ne nous diront pas c’est que la Palestine, ce n’est pas l’histoire de faits divers qui se suivent sans aucune logique, ce n’est pas non plus un conflit incompréhensible ou deux adversaires se chamaillent sans arrêt parce que c’est inévitable.
La Palestine, c’est l’histoire de la colonisation d’un pays depuis un siècle, c’est une injustice qui grandit chaque jour et qui met le monde démocratique face à ses contradictions, c’est une politique d’apartheid qui perdure en 2016, c’est des arrestations arbitraires chaque jour d’adultes et d’enfants, c’est une situation dramatique pour les réfugiés qui sont parfois devenus apatrides, c’est des citoyens qu’on empêche de travailler, d’étudier, de se soigner.
Mais les palestiniens résistent et leur force c’est d’être là !


A partir du 18 février, la Palestine sera à l’honneur à l’Institut du Monde Arabe à Paris : http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2016/01/31/la-palestine-a-linstitut-du-monde-arabe-du-18-fevrier-au-20-mars-2016/

Monira Mouhoun



Dans la même rubrique :
Le boycott n’est pas illégal
En Israël, la droite ou la gauche c’est apartheid !
Palestine : la case prison
Répression anti-BDS : ne cédons pas à l’intimidation !
Stop à l’impunité pour les français soldats de l’armée israélienne d’occupation !
Mustafa Muhammad, entre analyse politique, humour/amour et résistance.
Mustafa Muhammad vient témoigner pour la Palestine le 12 mars à St-Etienne
Le silence tue !
La vraie nature de l’occupation israélienne...
BDS, la campagne qui met les Palestiniens d’accord




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil