Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Chroniques pour la Palestine > Le silence tue !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
CHRONIQUE POUR LA PALESTINE
Le silence tue !
mercredi 17 février 2016, par Monira Mouhoun


Le silence tue ! Libérez Mohamed Al Qiq !
Cela fait plus de 70 jours que Mohamed Al Qiq a entamé une grève de la faim. Ce journaliste Palestinien entend de cette manière, dénoncer sa détention administrative mais aussi celle de tous les Palestiniens qui subissent cette forme d’oppression. Aujourd’hui, la grève de la faim est la forme la plus évoluée de résistance non violente. Notre rôle est de le soutenir et d’informer sur sa situation. Deux articles à lire : http://www.agencemediapalestine.fr/... et http://www.info-palestine.eu/spip.php ?article15885


Les palestiniens ne sont plus les seules victimes de la censure israélienne.
Après l’arrestation la semaine dernière de plusieurs militants israéliens pour la justice en Palestine, c’est au tour d’un journaliste, Yossi Guvitz de se voir dicter sa conduite par l’armée. Cette homme qui critique régulièrement le sionisme sur les réseaux sociaux et parle des violations de droits subies par les palestiniens, a reçu l’ordre de soumettre à l’armée toutes ses publications avant de les mettre en ligne. Il n’a pas l’intention de respecter cette injonction même s’il avoue ne pas connaître les sanctions qu’il encoure. Source : https://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah
traduit ici : http://www.agencemediapalestine.fr
Ceci n’est qu’un fait divers au coeur de la grande campagne de diffamation lancée par le gouvernement contre des ONG comme la célèbre Breaking the silence. http://www.lemonde.fr/international
Vous trouvez ça absurde et consternant ? Lisez ce qui suit !


Racisme décomplexé
Une société de nettoyage à domicile a mis en place un système tarifaire clairement raciste et l’a affiché sans scrupules dans un prospectus distribué dans les rues de Tel Aviv. « Vous ne voulez pas engager un arabe pour des raisons de sécurité ? Il existe une solution » Avec ce slogan digne du Front National, l’entreprise facture 49 shekels par heure pour une africaine, 52 shekels pour une européenne et 69 pour une israélienne ashkénaze : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient
Voilà des actualités traitées par les grands médias classiques car elles ont un air de faits divers. Malheureusement, ces nouvelles ne sont pas anecdotiques, elles témoignent d’un glissement vers l’extrême droite d’une grande partie de la population israélienne.
Par contre, concernant la révolte populaire des palestiniens qu’Israël réprime violemment, ces mêmes médias font preuve d’une objectivité plus que douteuse.


L’Intifada des couteaux et son traitement médiatique en France
Il faut rappeler que depuis Octobre, début de la révolte communément appelée « Intifada des couteaux », plus de 140 Palestiniens ont été tués et plus de 15 000 ont été blessés par Israël. Pourtant, on lit régulièrement des articles qui parlent de « cycles de violence ». A ce propos, on trouve une excellente analyse sur le site ACRIMED.org qui est un observatoire des médias (Action Critique Médias). Les auteurs de cette analyse ont étudié 46 articles publiés sur une période de 3 mois sur le Monde.fr. Et le constat est accablant ! Par exemple, on y apprend que sur 99 sources citées dans les articles, 79 reflètent le point de vue israélien (37 citations de la police israélienne et 32 de l’armée). Si vous souhaitez en savoir plus, c’est ici : http://www.acrimed.org/Intifada-des-couteaux-au-Monde-fr
En parlant de violence, il en est une qui est inouïe et qui ne fait pas couler d’encre, c’est la démolition des maisons Palestiniennes en Cisjordanie. Le 2 février, l’armée israélienne a encore démoli plus de 20 maisons, le bilan c’est 100 palestiniens de plus qui ont tout perdu et se retrouvent sans abri : http://www.agencemediapalestine.fr


3 élus membres de la Liste arabe unie suspendus
La commission d’éthique du parlement israélien, la Knesset, a décidé d’écarter Hanin Zoabi et Basel Ghattas pour quatre mois ainsi que Jamal Zahalka pour deux mois pour avoir visité des familles palestiniennes de jeunes défunts qualifiés par le gouvernement de « terroristes ». Netanyahu a proposé un projet de loi qui permettrait à 90 membres de la Knesset - composée de 120 membres - de suspendre des collègues pour « comportement inapproprié ». http://www.maannews.com

Pendant ce temps le gouvernement francais, via l’ambassade de France en Israël et l’institut Francais, est complice des crimes israéliens en organisant avec une société qui opère dans les colonies l’opération « So French So French », parrainée par la mairie de Toulouse. BDS France a condamné et a publié un communiqué : http://www.bdsfrance.org/so-french-so-food-and-so-apartheid tout comme les citoyens israéliens qui, malgré la répression, s’engagent dans le mouvement Boycott From Within. Face à ce nouvel exemple flagrant de complicité des gouvernements, les mouvements de protestations citoyens comme BDS sont plus que jamais légitimes et nécessaires, comme en Espagne actuellement...


Le football, pour blanchir l’apartheid
Il y a quelques jours, on apprenait que Fernando Hierro, ancien joueur emblématique du réal Madrid et de l’équipe nationale espagnole a été approché par la sélection israélienne pour devenir le coordinateur des projets nationaux du football israélien, en accord avec le ministère de la jeunesse et des sports. En réaction à cette nouvelle, les militants du RESCOP-BDS (réseau de solidarité contre l’occupation de la Palestine) publient une lettre ouverte au footballeur dans laquelle ils écrivent : « Les spots des grands stades internationaux dévieront l’attention des violations systématiques des Droits de l’Homme dont souffre le peuple Palestinien et qui rend impossible sa vie quotidienne dans tous les aspects de la vie. »
Cette lettre s’appelle « ¡no fiches por el apartheid israelí ! » ce qui signifie « Ne signez pas pour l’apartheid israélien ! ». Vous pouvez la lire ici : http://boicotisrael.net/bds/fernando-hierro-apartheid-israel et elle est traduite ici : http://www.palestine-solidarite.org
Il est important de refuser la propagande diffusée à travers la culture ou le sport car le gouvernement israélien compte clairement sur ces outils pour lisser l’image de son pays.
Cette protestation pacifique fonctionne, nous l’avons vu dernièrement avec l’armée française


Une (presque) bonne nouvelle pour la campagne BDS France
A la surprise générale, la France refuse le drône israélien watchkeeper, mais la campagne BDS France relativise cette victoire : « Nous ne pouvons pas fêter le choix pour de telles armes, choix qui pourrait ouvrir la voie à des drones équipés d’armes, dans l’armée française, quand de tels armes peuvent tuer ou aider à tuer des civils, comme l’armée israélienne le fait à Gaza ». Pour en savoir plus, l’article de Ali Abunimah est traduit sur le site de l’AURDIP : http://www.aurdip.fr

Si vous n’avez pas encore signé la pétition « Nous appelons au boycott des produits israéliens », voici le lien : http://www.bdsfrance.org/petition-nous-appelons-au-boycott-des-produits-israeliens/

Monira Mouhoun




Dans la même rubrique :
BDS, la campagne qui met les Palestiniens d’accord
Chronique pour la Palestine
Le boycott n’est pas illégal
La vraie nature de l’occupation israélienne...
En Israël, la droite ou la gauche c’est apartheid !
Mustafa Muhammad, entre analyse politique, humour/amour et résistance.
Stop à l’impunité pour les français soldats de l’armée israélienne d’occupation !
Répression anti-BDS : ne cédons pas à l’intimidation !
Mustafa Muhammad vient témoigner pour la Palestine le 12 mars à St-Etienne
Women in Palestine : ces femmes qui résistent




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil