Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Chroniques pour la Palestine > Women in Palestine : ces femmes qui résistent
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
CHRONIQUE POUR LA PALESTINE
Women in Palestine : ces femmes qui résistent
mercredi 9 mars 2016, par Monira Mouhoun


Au lendemain de la journée internationale du droit des femmes, rendons hommage à toutes ces femmes qui luttent, ici et là-bas !

Parmi les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes, il y aussi des femmes, 60 selon ADDAMEER. (source en anglais : http://www.addameer.org/publications/occupied-lives-imprisonment-palestinian-women-and-girls).

Khalida Jarrar.
Cette parlementaire et femme politique, membre du Front Populaire de Libération de la Palestine purge une peine de 15 mois après avoir été arrêtée par Israël pour des raisons politiques le 2 avril 2015.
Militante féministe, elle a profité du 8 mars pour publier une déclaration depuis sa cellule de la prison d’HaSharon :
« En ce jour, nous affirmons que nous sommes des prisonnières palestiniennes en lutte, que nous faisons partie du mouvement des femmes palestiniennes, et que la lutte nationale et sociale se poursuit sans cesse et de façon continue jusqu’à ce que nous atteignons notre libération de l’occupation, et, en tant que femmes, notre liberté de toutes les formes d’injustice, d’oppression, de violence et de discrimination à l’encontre des femmes. En ce jour, les femmes palestiniennes marquent cet évènement en mettant en évidence les crimes de l’occupant contre les femmes, les enfants, les personnes âgées et les jeunes de Palestine. Cette année, notre appel met l’accent sur la liberté et l’auto-détermination de notre peuple, et sur la liberté et l’auto-détermination des Palestiniennes : pour parvenir à l’égalité et à la libération, pour mettre fin à toutes les formes d’oppression et d’injustice commises contre elles. Nous constituons, avec tou-te-s les combattant-e-s dans le monde pour la liberté des femmes, une partie du combat mondial : contre l’injustice, l’exploitation et l’oppression »

Shireen Issawi
Shireen Issawi, avocate et défenseure des prisonniers, a été kidnappée par l’armée en mars 2014, dans le village d’Issawya à l’Est de Jérusalem occupée, et se trouve en prison depuis cette date. L’armée a saccagé sa maison, en même temps que des avions de combat survolaient le secteur.
Son principal tort : avoir animé la campagne pour la libération de son frère Samer Issawi qui avait mené la plus longue grève de la faim de l’histoire, avant Mohamed al Qiq
Le gouvernement israélien, obligé de libérer Samer, s’est vengé en emprisonnant sa soeur.
Célèbre avocate, Shireen a contribué à faire connaître au monde entier les conditions de détention des prisonniers palestiniens et le sort réservé par les geôliers israéliens à ceux qui menaient des grèves de la faim. C’est ce qui lui vaut aujourd’hui la vengeance de l’occupant. Placée de longs mois en isolement, son état de santé est critique.

Lancement officiel de la campagne internationale Women’s Boat to Gaza (Le Bateau des Femmes pour Gaza)
Une nouvelle flotille composée exclusivement de femmes partira mi septembre et tentera une fois de plus de briser le blocus inhumain de Gaza le 1er octobre2016. Navigatrices, personnalités ou simples citoyennes, ces femmes sont toutes animées par un désir de justice et de solidarité.
(Pour les anglophones, hispanophones ou arabophones : https://wbg.freedomflotilla.org/es/)


Délit de Solidarité
A Paris, dimanche 6 mars, les femmes du collectif « 8 mars pour toutes » ont défilé dans les rues. Cette manifestation portait des revendications plurielles mais surtout un message universel : solidarité féministe entre toutes, contre les guerres et l’état d’urgence.
Au cours de cette manifestation, des policiers en civil et en uniforme ont arrêté une manifestante dans son cortège simplement parce qu’elle portait un tee-shirt de la campagne BDS - Boycott Désinvestissement Sanctions contre l’apartheid israélien avec les inscriptions « Boycott Israël Apartheid / Justice en Palestine ».
Les manifestants ont stoppé leur progression pendant une heure, rassemblés en masse devant le commissariat pour exiger la libération de Hasna : cette stratégie a payé, la manifestation a obtenu sa libération.
Hasna a été convoquée au commissariat, pour le 14 mars à 14h pour répondre d’ « incitation à la haine en raison de l’origine par écrit ». Dans leur communiqué, les organisatrices écrivent : « Le Collectif 8 mars Pour TouTEs tient également à alerter l’ensemble du mouvement social et militant : cette arrestation en pleine manifestation est des plus inquiétantes quant à la politique de criminalisation des luttes politiques. A travers cette arrestation, la police montre encore une fois qu’elle se sent en toute confiance sous l’autorité de ce gouvernement. L’État policier, la répression politique et raciste ne cessera que par un rapport de force offensif et intraitable : notre solidarité doit être sans faille, nous y appelons aujourd’hui plus que jamais ».
http://8marspourtoutes.org/actions/manifestation-du-6-mars-2016-paris-puissance-feministe-et-repression-politique/


Devant cette atteinte grave aux libertés fondamentales, la campagne BDS France apporte tout son soutien à la camarade incriminée et publie ce communiqué :
"FACE AUX DÉFENSEURS D’UN RÉGIME COLONIAL, RACISTE ET D’APARTHEID, NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS INTIMIDER !
Les amis de l’État raciste, colonial et d’apartheid israélien essaient tout ce qu’ils peuvent pour tenter de faire croire que le mouvement BDS serait raciste et/ou illégal pour détourner l’attention de l’opinion publique du sort tragique imposé au peuple palestinien...
L’intégralité du communiqué est sur les sites de BDS France et de l’Union Juive Française pour la Paix : http://www.ujfp.org/spip.php ?article4763
« Nous ne plierons pas, BDS continuera, nous resterons aux côtés du peuple palestinien et des anticolonialistes israéliens jusqu’à ce que les 3 objectifs de la campagne BDS soient réalisés : mettre fin à la colonisation, à l’occupation et démanteler le mur, gagner l’égalité des droits des Palestiniens d’Israël, et appliquer la résolution 194 de l’O.N.U. sur le droit au retour des réfugiés palestiniens. »


Quand tuer est devenu la norme
Le premier ministre s’est encore illustré par des amalgames scandaleux au dîner du CRIF en associant antisionisme et antisémitisme. Malgré cette nouvelle manifestation de soutien sans faille de notre gouvernement à la politique israélienne, certains citoyens israéliens essaient d’alerter le monde sur le drame des palestiniens et sur le fonctionnement maladif de la société israélienne.
Gideon Levy fait partie de ceux-là. Ce journaliste israélien, né en 1955 à Tel Aviv, est membre de la direction du quotidien Ha’aretz. Il vit dans les territoires palestiniens sous occupation. Le 5 mars 2015 il signe cet article « Quand tuer est devenu la norme » où il dénonce les exécutions sommaires de palestiniens et de palestiniennes par la police, l’armée ou même des civils. Il donne plusieurs exemples de l’actualité récente comme cette femme de 40 ans Mahdia Hammad. Cette mère de 4 enfants a été exécutée de 17 balles dans le corps alors qu’elle se hâtait de rentrer chez elle pour allaiter son bébé. La police a justifié ce meurtre en déclarant qu’elle avait tenté de les attaquer avec sa voiture.
Le journaliste s’inquiète des meurtres routiniers mais aussi de l’indifférence des citoyens israéliens. Il lance une alerte concernant les exécutions extra judiciaires : « Quand un permis de tuer est accordé, et ce d’une manière aussi générale, et quand la vie a si peu de valeur, cette détérioration progressive est difficile à arrêter. En réalité, elle est déjà devenue routinière ».
Lire sur http://www.info-palestine.eu/spip.php ?article15926
et sur http://www.middleeasteye.net


"Femmes de Palestine : survivre aux traumatismes, construire la résilience"

Voici une vidéo avec la Dr Samah Jabr




... Et rendez-vous samedi, à l’Amicale laïque de Tardy à St-Etienne, à partir de 19h, avec Mustafa Muhammad (Voir) !

Monira Mouhoun




Dans la même rubrique :
BDS, la campagne qui met les Palestiniens d’accord
Le silence tue !
En Israël, la droite ou la gauche c’est apartheid !
Répression anti-BDS : ne cédons pas à l’intimidation !
Mustafa Muhammad, entre analyse politique, humour/amour et résistance.
Stop à l’impunité pour les français soldats de l’armée israélienne d’occupation !
La vraie nature de l’occupation israélienne...
Chronique pour la Palestine
Mustafa Muhammad vient témoigner pour la Palestine le 12 mars à St-Etienne
Palestine : la case prison




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil