Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Réseau salariat > Retrait de la loi El Khomri-Hollande !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
10 000 DANS LES RUES DE ST-ETIENNE LE 31 MARS, 1,2 MILLION EN FRANCE...
Retrait de la loi El Khomri-Hollande !
Nouveaux rendez-vous mardi 5 à 17h à Jean Jaurès et samedi 9 avril à 10h à la Bourse du Travail...
lundi 4 avril 2016, par Roger Dubien


Ambiance de printemps et ambiance des grands jours jeudi matin dans la manifestation stéphanoise. Et apparemment c’était pareil dans 250 autres villes en France...
La manifestation a démarré à 11h de Centre 2, c’est-à-dire à l’heure annoncée pour le rassemblement ! Depuis un bon moment, un cortège continu remontait sur les 2 trottoirs de la grande-rue pour rejoindre le point de départ. Et ensuite, jusqu’à Jaurès des milliers de personnes présentes sur les trottoirs ont grossi le défilé...



Des milliers de jeunes ont manifesté : tout de suite derrière la banderole de tête de toutes les organisations, un cortège d’environ 1000 à 1200 jeunes, très motivés, notamment lycéens et étudiants, avec les Jeunes communistes et Ose, l’organisation de solidarité étudiante ; mais ce qui était frappant aussi était la présence de jeunes dans tous les groupes de manifestants. Des lycéens et étudiants défilant aux côtés de leurs proches, mais surtout des jeunes travailleurs.




Et puis ont reconnaît les grandes manifs au nombre de délégations d’entreprises et de services qui sont présentes. Et là, c’était un vrai défilé ! Les syndicats CGT étaient très nombreux. Mais le cortège FO était fort aussi. Et puis les syndicats d’enseignants FSU, SNES, et SUD-Solidaires...
Des dizaines de personnes avaient fait leur pancarte, avec leur slogan à eux...
La loi travail ? oui, c’est d’abord pour ça qu’on était là, et c’était décliné de multiples façons, mais on sent bien qu’il n’y a pas que ça, que cette loi-là est la douche qui fait déborder le ras-le-bol...

Le mur du mépris

Et cette immense colère des jeunes s’est exprimée aussi devant la préfecture par la construction d’un "mur du dialogue social". Un véritable symbole des rapports entre le gouvernement et la société, en particulier la jeunesse. Ce que disait d’une autre façon ce manifestant qui demandait sur sa pancarte "la séparation du MEDEF et de l’Etat".

En face de la colère des jeunes, aucun responsable de la politique actuelle ne se pointe. Ils mettent des flics (1). Ces politiques se font représenter par des policiers ! Alors que 10 000 personnes manifestent contre un projet de loi qu’ils vont voter au Sénat et à l’Assemblée, aucun soutien du gouvernement n’a le courage de venir discuter. Ni Vincent, sénateur, qui se lamente du recul de Hollande sur l’état d’urgence ; ni Juanico et Gagnaire, députés (2).

Une seule issue : le retrait

"Le gouvernement doit retirer son texte, dit la Confédération nationale CGT au soir du 30 mars.(3). Inutile de s’entêter plusieurs semaines comme pour la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité et les mesures d’état d’urgence. Les recettes qu’il propose avec le Medef, sont toujours ringardes, cela fait plus de 30 ans en France comme en Europe que s’applique une baisse des droits des salariés, du coût du travail avec pour seules conséquences une montée du chômage et une augmentation des dividendes versés aux actionnaires (+25% en 2015).
Dans un contexte de hausse du chômage et d’explosion de la précarité, ce texte va favoriser le dumping social. Cela exacerberait encore plus la mise en concurrence entre des salariés, des entreprises sur un même territoire, une même branche. Elaborer un code du travail pour chaque entreprise, cela ne créera en aucun cas des emplois pérennes nécessaires à la relance économique et à l’investissement..."


Les organisations syndicales ont lancé dès le 31 mars un nouvel appel à 2 journées de mobilisation dès cette semaine.
A St-Etienne, rendez-vous :
-  mardi 5 avril à partir de 17h Place Jean Jaurès. Animations musicales, prises de parole, décryptage de la loi...
-  samedi 9 avril : manifestation - départ à 10h de la Bourse du Travail.

Télécharger le tract cgt pour les 5 et 9 avril - 531.5 ko
Télécharger le tract cgt pour les 5 et 9 avril


(1) Policiers très nombreux en civil - au moins 30 - dans la manifestation. Des policiers plus ou moins déguisés en manifestants pour certains, sans aucun brassard, mais armés, certains d’entre eux filmant et photographiant tout ce qu’ils pouvaient pendant 2 heures. Les services de Cazeneuve-Valls et Hollande construisent un fichier qui pourra toujours servir, surtout qu’avec les logiciels actuels de reconnaissance, c’est très facile. Liberté en danger !

(2) Gagnaire, qui s’est illustré récemment en empêchant une loi contre la fraude fiscale des grandes entreprises et de leurs actionnaires (voir : J-L Gagnaire participe au maintien de l’évasion fiscale), soutient à fond Valls et sa loi El Khomri. Il prétend nous faire "sortir d’une société de précarité"... en instaurant la précarité générale. C’est habile : si tout le monde est précaire, c’est vrai que ça ne se verra même plus...
voir : http://www.jlgagnaire.com/sortir-dune-societe-de-precarite/

(3) http://www.cgt.fr/Une-seule-issue-LE-RETRAIT.html
Voir aussi Philippe Martinez sur BFM

(4) Voir : Communiqué commun


 Le site à utiliser pour témoigner, et à consulter souvent :   

https://www.facebook.com/OnVautMieux/




Jeudi 31 mars - 10 000 manifestants à St-Etienne pour exiger le retrait de la loi El Khomri-Hollande. Pour agrandir les photos ou lancer le diaporama si problème d’affichage, double-cliquer sur ManifTravail31mars et lancer le diaporama




Dans la même rubrique :
Réduire ou étendre la cotisation sociale : le débat nécessaire
Compétitivité : vous avez dit « baisser les charges » ?
Le gouvernement prépare une nouvelle étape de démantèlement du droit du travail
Coup de force contre le travail
Le travail bénévole : Engagement citoyen ou travail gratuit ?
Imposer une régression sociale en utilisant le chantage à l’emploi...
L’avertissement de Hollande-Valls-Macron au monde du travail
Projection-débat de "La sociale" jeudi 28 avril à 20h30 au Méliès St-François en présence du réalisateur Gilles Perret
"1945 : on continue !" Conférence Réseau Salariat avec Bernard Friot
La loi El Khomri supprime le CDI... il faut généraliser le salaire à vie, en commençant par la jeunesse. Voici comment...




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil