Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm > Pour une lecture profane des conflits
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
UN LIVRE D’ACTUALITÉ DE GEORGES CORM :
Pour une lecture profane des conflits
Sur le « retour du religieux » dans les conflits contemporains du Moyen-Orient
jeudi 5 mai 2016


Ce livre de 2012 a été republié en avril 2015. Il est de toute actualité !
Plusieurs textes et vidéos de Georges Corm sur ce site sont maintenant regroupés dans une rubrique Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
.

C’est à une réflexion de fond qu’invite Georges Corm dans ce livre, pour comprendre les logiques de guerre qui déchirent le Proche et le Moyen-Orient depuis la fin de la guerre froide. Des conflits le plus souvent justifiés par la thèse débilitante du « choc des civilisations » et de la lutte contre le terrorisme « transnational » islamiste.
Popularisée dans le monde entier, cette thèse a imposé une vision binaire du monde qui n’en finit plus d’enfler, au point de fabriquer toujours plus de violence.

Prolongeant les analyses historiques remarquablement documentées de ses livres précédents, Gorges Corm donne ici les clés décisives pour comprendre les mécanismes ayant permis depuis les années 1990 de paralyser les oppositions aux guerres injustes et d’étouffer la pensée objective du réel et de ses complexités : la puissance des représentations médiatiques (et académiques) portées par l’imaginaire du « retour du religieux », la manipulation de la mémoire et de l’histoire, l’instrumentalisation de prétendues valeurs politico-religieuses pour susciter des conflits, la relation perverse entre les intérêts géopolitiques de certains États et leur prétention à défendre dans l’ordre international des idéaux religieux, l’application sélective du droit international aux situations conflictuelles.

D’où l’accent mis dans ce livre, à la fois très personnel et rigoureux, sur la nécessité d’une lecture profane des conflits face aux « fanatismes civilisationnels » et sur la problématique de la laïcité et de la liberté, dans sa version républicaine « à la française ».

"Pour une lecture profane des conflits" est publié à La Découverte.
Prix : 11 euros.


Ecouter Georges Corm sur RFI en mai 2015 après la publication de son livre suivant
Ecouter Georges Corm sur RFI en mai 2015 après la publication de son livre suivant "Pensée et politique dans le monde arabe"



Pour lire en ligne les 50 premières pages du livre, et son plan (cliquer sur "feuilleter") :

Georges CORM - Pour une lecture profane des conflits aux éditions La Decouverte

Une interview de Georges Corm sur son livre...

Que signifie « analyser un conflit sur le mode profane » ?

« Analyser un conflit sur le mode profane » signifie en rechercher les racines réelles, économiques, sociales, démographiques, géographiques et géo-politiques (course à la puissance, recherche de mainmise sur des richesses naturelles ou des routes stratégiques), sans valoriser les modes d’expression des conflits, qui sont changeants suivant les époques historiques. Autrefois laïcs, ils sont aujourd’hui saisis par l’instrumentalisation des identités ethniques et religieuses. Il s’agit d’une vieille tradition alimentée par une anthropologie académique qui fait croire qu’à l’intérieur des communautés prises dans des conflits, tous les comportements et visions du monde sont strictement homogènes, ce qui est très loin des réalités objectives qui montrent une très grande diversité à l’intérieur même des communautés.

On parle de plus en plus de l’émergence d’un « axe sunnite » au Moyen- Orient : comment analyser cette tendance sur le mode « profane » ?

Il n’y a pas d’axe sunnite, sinon dans les propagandes des puissances internationales et régionales, les médias et des travaux académiques qui sont soumis à l’influence de ces puissances. La réalité des choses est une alliance entre l’Arabie saoudite, le Pakistan et les États-Unis, qui existe depuis longtemps et notamment depuis l’invasion soviétique de l’Afghanistan. Cette alliance autrefois anti-communiste veut contrer aujourd’hui la politique régionale de l’Iran, allié au régime syrien, qui fait obstacle à la domination exclusive du Moyen-Orient, carrefour stratégique dans la géopolitique mondiale et réservoir énergétique majeur, par les intérêts conjoints de l’Occident politique et des monarchies arabes (pétrolières et non pétrolières). Certes, l’idéologie religieuse du régime iranien s’appuie sur une façon nouvelle d’interpréter le patrimoine théologico-politique de l’islam dans sa version chiite. Toutefois, le but de l’Iran est de faire reconnaître son statut et ses intérêts de puissance régionale, tout comme au temps du Chah, et non point de répandre le chiisme dans le monde musulman ou d’antagoniser le sunnisme, d’ailleurs largement majoritaire.

Les printemps arabes s’étaient déroulés sur fond de revendications profanes. Comment expliquer l’arrivée au pouvoir de partis religieux ?

Les millions de manifestants de toutes les classes sociales et de tous les groupes d’âge qui ont fait les révoltes arabes ont constitué à l’origine un formidable mouvement de revendication de liberté politique et de dignité socio-écono- mique, d’ordre essentiellement laïc et démocratique. Il était normal qu’ils se heurtent aux éléments conservateurs et autoritaires de leurs sociétés, que sont la plupart des mouvances politiques à référent religieux. Ces dernières ne pouvaient que sortir victorieuses d’élections libres, car elles étaient mas- sivement soutenues aussi bien par les puissances occidentales, invoquant le succès du modèle turc (sans vraiment bien en connaître les ressorts), que par les pétromonarchies arabes, notamment l’Arabie saoudite et le Qatar. En effet, les mouvances islamiques ont créé depuis des décennies grâce aux financements des pétrodollars un réseau d’ONG caritatives islamiques dans les zones rurales les plus pauvres et les quartiers urbains déshérités. Elles ont joui aussi de l’auréole constituée par les années d’exclusion, de marginalisation, voire de persécution d’emprisonnement ou de bannissement de certains de leurs chefs et de nombreux militants.

*Georges Corm est professeur à l’Institut des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth. Spécialiste du Moyen-Orient, il a également été ministre des Finances du Liban de 1998 à 2000.




Dans la même rubrique :
Georges CORM : La barbarie actuelle est le résultat de la fabrique de djihadistes par les deux grands alliés des Etats-Unis...
Entretien avec Georges Corm : le point sur la situation au Moyen-Orient
Rencontre avec Georges Corm : Retour sur l’actualité du Moyen-Orient
Cette guerre est liée au désir d’hégémonie d’Israël et des États-Unis sur la région.
Georges Corm, historien, économiste, ancien ministre du Liban




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil