Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Collectif Liberté Justice Palestine > Chroniques pour la Palestine > Répression anti-BDS : ne cédons pas à l’intimidation !
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
Répression anti-BDS : ne cédons pas à l’intimidation !
mercredi 18 mai 2016, par Monira Mouhoun


En l’espace de 3 mois, Israël a tué 25 enfants

Dans un rapport de l’UNICEF, on apprend que plus de 1300 enfants ont été blessés par l’armée ou la police israéliennes depuis octobre 2015, et que pas moins de 25 enfants ont été assassinés pendant le dernier trimestre 2015. Le rapport explique :
« De graves préoccupations ont été soulevées concernant l’utilisation excessive de la force, en particulier en ce qui concerne les incidents où les enfants palestiniens ont été abattus par les forces de sécurité israéliennes après avoir effectué ou être soupçonné d’avoir voulu mener des attaques à l’arme blanche ».
http://www.middleeasteye.net/news/25-palestinian-children-killed-3-months-unicef-426054255

Interdiction de circuler pour Omar Barghouti

Dans une énième tentative de faire taire les militants des Droits de l’Homme en Palestine, Israël a refusé de renouveler le document qui permettait à Omar Barghouti de voyager en Palestine-Israël mais aussi à l’étranger. Le gouvernement envisagerait même la révocation de son statut de résident permanent en Israël ! Le gouvernement israélien redoute l’ampleur que prend la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions au niveau international, et tente désespérément de freiner cette progression par tous les moyens possibles.
Mahmoud Nawajaa, le coordinateur général du Comital national palestinien BDS (BNC), la plus importante coalition de la société civile palestinienne, qui dirige le mouvement BDS mondial, a déclaré : « En interdisant à notre collègue Omar Barghouti de voyager et en le menaçant de violence physique, Israël montre bien jusqu’où il désire aller pour faire cesser l’extension du mouvement non violent BDS en faveur de la liberté, la justice et l’égalité des Palestiniens. »
Il a ajouté : « Les gouvernements occidentaux qui répriment le militantisme BDS dans leurs propres pays donnent à Israël le feu vert pour poursuivre impunément ses violations des lois internationales. Nous demandons instamment aux gouvernements, parlements et organisations des droits de l’homme d’emboîter le pas à Amnesty International et de sauvegarder leurs droits en tant que défenseurs des droits de l’homme confrontés à des menaces. »
http://www.bdsfrance.org/israel-impose-une-interdiction-de-voyager-au-cofondateur-de-bds-et-intensifie-la-repression-anti-bds/

L’Europe, complice des violations du droit des Palestiniens

Dans le cadre d’Horizon 2020, l’Union Européenne, qui officiellement finance la recherche israélienne est en réalité un soutien important à la politique terroriste de l’Etat d’Israël à l’égard des Palestiniens. La Coordination européenne des comités et associations pour la Palestine (ECCP) révèle, dans une analyse détaillée intitulée : « Double usage, et usage abusif et malveillant, des résultats de la recherche, dans les financements par l’UE aux entreprises militaires et de sécurité israéliennes » que les fonds sont en réalité utilisés pour opprimer les Palestiniens.
L’ECCP insiste sur le fait que ce double usage est même reconnu par Israël : « L’UE n’a pas les moyens d’empêcher les entreprises israéliennes de faire un usage impropre de la technologie et de leur savoir-faire développés grâce au financement de la Recherche et Développement ». Pourtant, l’UE a l’obligation, de par le droit international, de refuser d’aider et maintenir la violation de la législation internationale par Israël.
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2016/05/11/horizon-2020-donne-son-aval-a-la-violence-coloniale-israelienne-et-a-la-complicite-de-lunion-europeenne/

Festival de Cannes : Au dernier moment, le film Palestinien est déprogrammé suite à des pressions du CRIF pendant que le film de Bernard Henri Levy rejoint la programmation !

« Munich, A Palestinian Story » est le film palestinien de Nasri Hajjaj qui devait être projeté le 16 mai au Palais des Congrès de Cannes au marché du film. Le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, connu pour ses positions calquées sur la politique israélienne, a demandé à la ministre de la culture ainsi qu’au président du festival, d’annuler cette diffusion. Roger Cukierman n’a pas hésité à parler de « révisionnisme historique » pour un film qu’il n’a même pas vu. Ce film, qui évoque la prise d’otage par des activistes palestiniens de sportifs israéliens lors des JO de Munich en 1972 a donc été tout simplement déprogrammé sur les conseils du maire de Cannes sous prétexte d’un « risque de trouble à l’ordre public ».
Le même jour, le festival a ajouté à la programmation le film de Bernard Henri Levy « Peshmerga » sur les combattants kurdes.
Comme le CRIF est convaincu que le film palestinien est forcément révisionniste, je suis convaincue que le film de BHL est forcément un navet, mais l’honnêteté intellectuelle impose de ne donner son avis sur un film qu’après l’avoir vu...

Ali Abunimah, dans un article paru dans Electronic intifada (lien vers le site : https://electronicintifada.net) le 13 mai, prévoyait qu’une telle censure serait « un autre exemple de la façon dont la Palestine est exclue du champ de la liberté d’expression. »
https://www.zamanfrance.fr/article/film-palestinien-deprogramme-a-cannes-21544.html
http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2016/cannes-le-festival-rajoute-en-seance-officielle-un-film-de-bernard-henri-levy,142449.php

Ne cédons pas maintenant à l’intimidation d’Israël sur « l’antisémitisme »

Régulièrement je nomme des personnalités israéliennes qui soutiennent la campagne BDS pour contraindre Israël à respecter les droits des Palestiniens. Il en est une dont je n’avais pas encore parlé et qui a écrit un texte fort encourageant.
Ilan Pappé est un historien israélien. Né à Haïfa en 1954, il s’est exilé en Grande Bretagne en 2007 après de nombreuses attaques quand à sa position antisioniste et son appel au boycott des universités israéliennes. Dans une interview en 2007, il disait :
« Je suis un historien qui a toujours fait son travail avec une extrême rigueur, mes étudiants m’estiment, et pourtant je suis attaqué continuellement parce que les conclusions de mes études ne coïncident pas avec la version officielle sur le contexte qui a amené à la naissance d’Israël et posent des questions sur les politiques [de l’État hébreu] à l’égard des Palestiniens et des Arabes. C’est ma critique du sionisme qui tape sur les nerfs de ceux qui m’attaquent. »
(Lire le dossier « Comment Israel expulsa les palestiniens (1947-1949) » : http://boutique.monde-diplomatique.fr/extrait-vidal)
Aujourd’hui, Ilan Pappé est professeur d’histoire, directeur du Centre européen pour les études palestiniennes et co-directeur du Centre d’études ethno-politiques à l’Université d’Exeter.
Dans son texte traduit sur le site de l’UJFP, il revient sur l’antisémitisme des chefs d’Etats européens, qui après l’horreur de l’holocauste, ont soutenu la création de l’état d’Israël, dans la même logique de se débarrasser des juifs. Il aborde également un « renouveau de la politique » en se félicitant notamment du vote des jeunes en faveur de Jeremy Corbyn.
Et surtout, il nous encourage à rejoindre la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions.
Voici quelques extraits :
« Il arrive un moment dans le combat d’un mouvement où le succès est à la fois gratifiant et très dangereux. En Afrique du Sud, le régime d’apartheid poursuivait ses politiques les plus cruelles et meurtrières peu de temps avant sa chute. Si vous ne menacez pas spécifiquement un régime ou un État injuste et ses partisans, ceux-ci vous ignorent et ne ressentent pas le besoin de vous affronter ; si vous mettez le doigt sur le problème, cela entraîne une réaction.
C’est ce qu’il s’est passé avec le mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). Ce mouvement est le prolongement logique de l’excellent travail préalablement réalisé par l’ensemble des groupes et comités de solidarité avec la Palestine. Il fait preuve d’un soutien ferme et indéfectible envers le peuple palestinien grâce à des relations directes avec d’authentiques représentants des communautés palestiniennes en Palestine et à l’étranger. Jusqu’à récemment, Israël considérait qu’il s’agissait d’un développement marginal et inefficace ; certains partisans de la Palestine eux-mêmes s’opposaient au BDS pour la même raison : son inefficacité.
Mais il semble toutefois que le mouvement ait dépassé les attentes de ses propres fondateurs en ce qui concerne son efficacité (...) Les sionistes sont véritablement terrifiés par ce développement. Félicitations au mouvement BDS ! »

http://www.ujfp.org/spip.php ?article4916

Monira Mouhoun.




Dans la même rubrique :
Stop à l’impunité pour les français soldats de l’armée israélienne d’occupation !
Palestine : la case prison
Women in Palestine : ces femmes qui résistent
Le silence tue !
En Israël, la droite ou la gauche c’est apartheid !
Mustafa Muhammad, entre analyse politique, humour/amour et résistance.
La vraie nature de l’occupation israélienne...
Le boycott n’est pas illégal
Mustafa Muhammad vient témoigner pour la Palestine le 12 mars à St-Etienne
BDS, la campagne qui met les Palestiniens d’accord




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil