Réseaux citoyens de St-Etienne
Accueil Qui sommes-nous Nous contacter Nous aider Plan du site Admin
   
Vous êtes ici : Libertés > 5500 personnes demandent la relaxe de Martin, Nina, Jules et Yvan jugés le 13 juillet pour les actions contre la “loi travail” à St-Etienne
A la une
Agenda
Albums photos
Images à la une
Envoyez la musique !
La France insoumise / Jean-Luc Mélenchon
Nous sommes Grecs
Agroécologie
Agriculture paysanne
AMAP et réseau des AMAP
AMAP-Saint-Etienne
L’avenir du mouvement des AMAP
Les Amap dans la Loire
FAQ - De la ferme au quartier
Collectif Zérogm42
Collectif "nourrir l’humanité"
Maison de la semence
G.R.A.I.N. / Via Campesina
Collectif Liberté Justice Palestine
Chroniques pour la Palestine
Moyen-Orient et monde arabe / Georges Corm
Réseau RESF
Réseau Solidarité Rroms
Egalité des droits / Antiracisme
Une école pour tou(te)s
Survie / Françafrique
Quelle connerie la guerre !
Collectif "personne à la rue !"
Justice sociale / Droits sociaux
Assises droits sociaux
Forum des droits sociaux
Logement
Non au CPE !
Santé
Services publics
Travail / Emploi / Retraite
Portail pour l’accès aux droits sociaux
Le travail social dans la crise
Terrain d’entente
Groupe de réflexion "travail travail !"
Réseau salariat
Ecole / Education populaire
Justice écologique
Collectif Action Climat - CLAC
Sortir du nucléaire
Démocratie
Démocratie participative
Porto Alegre/St-Etienne
Libertés
Europe
Sortir du capitalisme
TAFTA
Changer la mondialisation ?
Forums sociaux
Changer la gauche ?
Gouvernement Hollande-Ayrault-Valls
Gouvernement Sarkozy
Chronique d’une élue citoyenne
Ville de Saint-Etienne
Conseil municipal
Elections municipales 2008
C’est notre histoire
Culture / idées
Les Héroïnes
Libres paroles
Des livres, des films, des sites...
Cafés citoyens au Remue-Méninges
Atelier de philosophie
Université Populaire - Laboratoire Social / Collectif Malgré Tout
Médias
Qui sommes-nous
Réseaux/Associations
REJOIGNONS LEUR COMITÉ DE SOUTIEN !
5500 personnes demandent la relaxe de Martin, Nina, Jules et Yvan jugés le 13 juillet pour les actions contre la “loi travail” à St-Etienne
Mercredi, nous les accompagnerons en cortège au Tribunal. RDV à 11h à la Bourse du Travail, et à 13h devant le Palais de Justice.
samedi 9 juillet 2016, par Roger Dubien


Non au procès politique ! Martin, Nina, Jules et Yvan sont inculpés pour avoir le 12 mai (jour d’interpellation des députés dans toute la France) déployé une banderole depuis le balcon de la permanence du député Gagnaire, supporter de la loi travail et du 49-3, entre autres. Député Gagnaire qui n’avait pas daigné être présent pour rencontrer les manifestants.
Accusés de dégradations et de violences sur policiers (accusations mensongères), ils risquent gros.
Bien sûr, à travers ces 4 jeunes, tous les 4 membres de la CGT et pour trois d’entre eux de la JC, c’est l’engagement de milliers de jeunes contre la précarisation de leur vie qui est visé. Et au-delà, il s’agit de faire taire tout le mouvement social de contestation de cette loi écrite pour et par le MEDEF, et de tenter de le faire déraper vers des affrontements.
Rappelons qu’il n’y a eu aucune dégradation dans la permanence du député, et que depuis 4 mois à St-Etienne, il n’y a eu aucune violence physique de la part des milliers de manifestants, aucune violence contre la police (1), alors même que depuis la manifestation du 31 mars des policiers en civil, sans brassard ni aucune marque distinctive, et certains cagoulés, s’infiltrent régulièrement dans les manifestations et particulièrement dans le cortège des jeunes (2).

Ce sont des actions politiques et symboliques fortes qui ont été menées, et c’est ce que ce gouvernement ne supporte pas, lui qui a déjà utilisé 2 fois (en attendant sans doute la 3ème le 20 juillet) le 49-3 pour imposer une loi refusée par les 2/3 de la population. Ce sont donc aussi les libertés et la démocratie qui sont mises en cause.

Des dizaines d’organisations syndicales, politiques, associatives et citoyennes, et plus de 5500 personnes ont rejoint le comité de soutien aux 4 jeunes. La force de ce soutien n’est pas banale, et l’on peut se rendre compte, à la lecture des noms et qualités des signataires de leur grande diversité.

Mercredi 13 juillet, Martin, Nina, Jules et Yvan seront accompagnés en cortège au Tribunal. Rendez-vous à 11h à la Bourse du Travail et à 13h devant le Palais de Justice. Pendant la durée du procès, les témoignages lectures de soutien se succéderont.
Nous demandons justice pour les 4. Et la justice, c’est leur relaxe !

Lire et télécharger l’appel du comité de soutien (texte à signer) - 77 ko
Lire et télécharger l’appel du comité de soutien (texte à signer)

Pour rejoindre le comité de soutien :
On peut continuer à signer la pétition mise en ligne par le Comité cgt des Précaires de Saint-Etienne :
https://www.change.org/p/cgt-precaires-saint-etienne-non-au-procès-politique-soutien-aux-jeunes-de-saint-étienne
Ou bien on peut envoyer un mail à : contact@reseauxcitoyens-st-etienne.org et à cgt.precaires.saintetienne@gmail.com
(Merci d’indiquer vos nom, prénom et qualité (profession, ou responsabilité) et une adresse mail (ou un numéro de téléphone ou une adresse postale pour les échanges d’informations).

Un comité de soutien très nombreux

La page en ligne sur change.org présente les organisations membres du comité de soutien et une partie des signataires. Toutes les signatures sont transmises aux 4 jeunes inculpés et à leur avocate.
Nous en publions ci-dessous un échantillon qui voudrait montrer la grande diversité - et aussi parfois la grande notoriété - de celles et ceux qui s’engagent pour la relaxe de Martin, Nina, Jules et Yvan.

Parmi les organisations signataires (voir la liste en ligne) :
Les Jeunes communistes de la Loire et le MJCF national, et plusieurs fédérations départementales de la JC, le comité CGT des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires de Saint-Étienne, l’UD-CGT de la Loire, Solidaires Loire, la FSU 42, La CNT42, le PCF42, le PG 42, les Réseaux citoyens de St-Etienne, le NPA42, l’UNL Loire, l’Organisation de Solidarité Étudiante (OSE)...
Les UL CGT de St-Etienne, Roanne, Rive de Gier, Feurs, Boën, Andrézieux-Bouthéon, Ondaine, l’USD santé-action sociale, le syndicat cgt Nestlé Purina de Veauche et plusieurs syndicats d’entreprises...
Le comité Goodyear/défense des libertés, la Coordination des Intermittents et Précaires de la Loire (CIP42)...

Des syndicalistes :
Philippe Martinez (secrétaire général de la CGT), Laurent Pinatel (porte-parole national de la Confédération Paysanne), Jean-Michel Gourgaud (secrétaire général de l’UD CGT 42), Mireille Carrot (secrétaire adjointe de l’UD CGT42 et membre de la commission exécutive confédérale), Louis Viannet (ancien secrétaire général de la CGT), Pierre Héritier (ancien responsable syndical national - Forum social européen), Clara Jaboulay (présidente UNL), Iliane Aslafy Gauthier (UNL42), Myriam Garcia (co-secrétaire Solidaires Loire), Jean-Marc Hostachy (co-secrétaire SUD éducation Loire), Jérémy Rousset (co-secrétaire du SNUipp42-FSU), Estelle Tomasini (secrétaire adjointe de la FSU42), Marc Souveton (syndicaliste enseignant), Damien Neel (responsable d’OSE), Sylvain Excoffon (secrétaire SNPREES-FO Loire)
Bruno Bouvier (Comité Régional CGT Rhône-Alpes), Philippe Julien (ex-secrétaire du syndicat CGT PSA Aulnay), Frédéric Sanchez (secrétaire général de la Fédération CGT des Travailleurs de la Métallurgie), Denis Gravouil (CGT Spectacle), Yann Manneval (Union Locale CGT de Martigues), Sylvain Valla (secrétaire de l’UL CGT Saint-Etienne), Serge Lenoir (secrétaire général de l’UL Roanne), Ginette Moulin (UL Rive-de-Gier), Ludwig Beraud (UL CGT Feurs), Catherine Barra (UL CGT de Boën), Jean-Luc Ferrapie (UL CGT d’Andrezieux-Bouthéon), Julien Perez (CGT Educ’Action 42), Laurie Narduzzo (UL CGT Ondaine), Magali Badiou (syndicat CGT des territoriaux de Saint-Étienne), Béatrice Barbier (USD CGT Santé-Action sociale 42), Sophie Dietrich (élue CGT ville de St-Etienne), Richard Charretier (syndicaliste CGT Chazelles sur Lyon) Yamina Khettal (aide soignante), Colette et François Falzone, Anna et Maurice Targe (militants associatifs et syndicalistes cgt Rive de Gier), Jérôme Constant (délégué syndical Hôpital de Firminy), Guy Moulin (délégué syndical CPAM), Augustin Vinals (ancien président du conseil de prud’hommes de St-Chamond), Fabien Flandin (délégué du personnel, CGT métallurgie), Georges Crozet, Alain Girod, Gérard Grando...

Des responsables politiques :
Pierre Laurent (PCF), Philipe Poutou, Olivier Besancenot et Christine Poupin (NPA), Eric Coquerel, Martine Billard et Danielle Simonnet (PG), Camille Lainé (MJCF), Alain Pecel (PCF42), Corinne Oumakhlouf (PG42), Denis Rivier (NPA Saint-Étienne), Vanessa Pecel (PCF de Saint-Etienne), Jean-Jacques Charroin (PCF Firminy), Olivier Longeon (EELV)...
Lucas Winiarski, Julien Soares, Simon Poudroux, Céline Chauve, Thomas Odier, Clément Dubien, Hugo Alimi, Lorène Ujhelyi, Hélène Vialleton, Hedi Zennaf, Nicolas Kieffer, Sylwan Bony, Pierlou Bony, Vincent Sabot... ( JC42).

Des élus :
Jean-Luc Mélenchon (député européen), Marie-Christine Vergiat (députée européenne), Cécile Cukierman (conseillère régionale AURA et sénatrice de la Loire), André Chassaigne (député et président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l’Assemblée nationale), Jean-Jacques Candelier (député du Nord), Christophe Faverjon (maire d’Unieux), Marc Faure (maire de la Ricamarie), Cyrille Bonnefoy (1er adjoint au maire de la Ricamarie, Nathalie Desa Ferriol (conseillère départementale de la Loire), Violette Auberger (conseillère départementale de la Loire), Corinne Morel-Darleux et Emilie Marche (conseillères régionales AURA), Jean-Charles Kohlhaas (conseiller régional AURA)...

Des militants associatifs et de mouvements citoyens

Marie et Lionel Pontier, Cécile Aulagnon, Robert Bianchi (parents), Jean-François Peyrard (RESF / Collectif Pour que Personne ne dorme à la rue), Daniel Linossier (Association des Amis de l’Humanité Loire), Roger Dubien (Réseaux Citoyens), Georges Günther (Réseaux Citoyens), Martine Chevalier (Faucheurs Volontaires / Réseaux citoyens de St-Etienne), Jérôme Vernay (responsable de La Commune - Monnaie complémentaire du roannais), Marc Bardin (technicien service public), Dolorès Ponramon (militante associative), Paul Boiron (retraité, militant associatif et militant CGT Casino), Pascale Girod (professeur d’histoire, militante syndicale et associative), Yves Pichon (professeur d’histoire, militant syndical et d’association d’aide aux familles sans ressources), Marie-Pierre Manevy (militante associative), Pierre Rachet (professeur d’histoire, militant associatif), Jeannine et Michel Rachet (militants associatifs), Hélène Dervieux (cheminote retraitée), Josiane Reymond (responsable d’association de pédagogie sociale), Aïcha Knis et Monira Mouhoun (militantes BDS pour les droits des Palestiniens), Jean-Luc Juthier (Faucheur Volontaire, militant de la Confédération Paysanne), Ahmed Abdelouadoud (Al Qalam), Andrée Taurinya (enseignante), Jacqueline Crozet (militante féministe et Femmes en Noir pour la paix en Palestine), Jean-Marc Goubier (retraité, militant), Pierre-Marie Dugas (consultant retraité, militant associatif et politique), Annick et Norbert Bossu (militants associatifs), Stéphane Rouvès (paysan), Michel Coudroy (Attac Loire-Sud), Père Christophe Bérard (prêtre du diocèse de Saint-Étienne, missionnaire en Corée du Sud), France Chabert (AFPS - Saint-Etienne), Cédric Sabatier, Sandra Suchet, Jean-Luc Robert, Maryline Grivot, Jeanne Poncin, Xavier Baboin, Agnes Mounier, Jean-Marc Thevenet, Ivan Joumard, Jean-Luc Garcia, Jacqueline Diaz, Jean Soulard, Sarah Nicolier, Nicole Ozouf, Pierre Cornut, Jean-Luc Buffet, Thierry et Isabelle Honvault, Fabrice Devesa, Allaoua Bakha, Virginie Goubier, Michele Bongarçon, Philippe Pupier, Nicolas Laurenceau, Bruno Boyer, Marc Fayard, Pierre Soyer, Michèle Durieux, Fadila Mezerai, Marion Gourie, Pierre Bouchand, Michel Peyrache, Vincent Royon (professeur des écoles, syndicaliste, militant de Solidarité internationale et locale), Florent Besson, José-Louis Théry, Quentin Pichon, Fabienne Bony, Blandine Drevet...

Des Universitaires et intellectuels : Philosophes, écrivains, poètes, anthropologues, sociologues, historiens...

Alain Badiou (philosophe), Bernard Friot (militant PCF et sociologue), Jacques Bidet (universitaire), Jean-Christophe Bailly (écrivain, poète et dramaturge), Enzo Traverso (Historien, professeur à l’université de Cornell, États-Unis), François Cusset (Professeur à l’université de Paris Ouest, historien et écrivain), Georges Didi-Huberman (Philosophe et historien de l’art), Michel Surya (Écrivain, philosophe et éditeur), Marie-José Mondzain (Philosophe), Jean-Luc Nancy (Philosophe), Bernard Noël (Poète, essayiste, critique d’art et romancier), Jacques-Henri Michot (écrivain), Michèle Riot-Sarcey (Professeur émérite d’histoire contemporaine et du genre - Paris VIII), Danièle Linhart (chercheur émérite au CNRS, sociologue)...

Marc Vericel (Doyen de la faculté de Droit Saint-Étienne), Dominique Belkis (anthropologue - maitre de conférence à l’UJM), Sophie Béroud (maitre de conférence en science politique à l’université Lyon 2), Manuel De Souza (Maître de Conférences en Histoire à l’université de Saint-Étienne), Florence Dursapt (professeur de philosophie), Serge Proust (universitaire UJM), Jérôme Michalon (sociologue), Thierry Winiarski (directeur de recherche ENTPE), Marine Maurin (sociologue), Michel Ayrault (retraité université de Saint-Étienne), Georges Grekos (mathématicien), Itidel Fadhloun Barboura (universitaire et présidente de la LDH section Roanne), Aurélie Dumain (ethnologue), Jérôme Beauchez (maitre conférence en sociologie à l’UJM), Adrian T. Sîrbu (philosophe, enseignant-chercheur, expert pour les sciences sociales de l’Institut française à Bucarest [Roumanie]), Claire Autant-Dorier (Sociologue Université Jean Monnet Saint Etienne - UDL), Adèle Roux (aménageur du territoire), Eric Verney (enseignant-chercheur Université Jean Monnet), Karima Guezzou...

Laurent Ott (philosophe social), Alain Jugnon (Philosophe), Brice Matthieusssent (Écrivain, traducteur et éditeur), Michel Gaillot (Philosophe et membre de De(s)générations, Camille Fallen (Philosophe et membre de De(s)générations), Jean-Marie Gleize (Écrivain, professeur émérite à l’ENS de Lyon), Liliane Giraudon (Écrivain), Fabrice Lauterjung (Cinéaste et enseignant à l’ESADSE), Yves Rozet (Artiste et enseignant à l’ESADSE)...

Fabien Vélasquez (Documentaliste), Jean-Jacques Viton (Écrivain), Henri Deluy (Écrivain), Christian Tarting (Écrivain, professeur des universités, directeur des éditions chemin de ronde), Jean Marc Cerino (Artiste, professeur à l’Esban et membre de De(s)générations), Philippe Roux (Historien des idées, rédacteur en chef de De(s)générations), Demosthene Agrafiotis (Poète, artiste intermedia), Franck Enjolras (Psychiatre et anthropologue), Daniel Boitier (Philosophe et Président de la fédération LDH de la Loire), Lise Guéhenneux (Critique d’art - AICA), Zahia Rahmani (Écrivain), Isabelle Quaglia (Bibliothécaire), Francisco Jarauta (Philosophe), Luc Vincenti (Professeur des Universités, dpt de philosophie, chercheur à C.R.I.S.E.S.), Pascale Pichon (Sociologue et professeure à la faculté de Sociologie de Saint-Etienne), Jean-François Puff (Écrivain, professeur de littérature à la faculté de Saint-Étienne), Eric Suchère (Écrivain et enseignant à l’ESADSE), Denis Laget (Artiste et enseignant à l’ESADSE), Nathalie Quintane (écrivain), Mathieu Riboulet (écrivain), Romain Mathieu (historien d’art et enseignant à l’ESADSE), Marion Dubourg (étudiante MNHN)...

Des artistes et acteurs du monde culturel

-  Musiciens
Barrio Populo, Dub Inc, La Compagnie Jolie Môme, Les Ogres de Barback, La caravane des saltimbanques, Michèle Bernard (chanteuse, auteur-compositeur), Steve Ollagnier (musicien), Jérôme Pimenta (musicien), Christopher Murray (simple citoyen), Anne Soulié (professeur agrégé de l’Université et musicienne professionnelle), Atmane Dahmani (chansonnier), Antoine Guirimand (musicien)...

-  Plasticiens, photographes, cinéastes, vidéastes...
Robert Guédiguian (réalisateur, producteur et scénariste), Gilles Perret (réalisateur documentariste), Françoise Davisse (réalisatrice), Gérard Mordillat (romancier et cinéaste), Valerie Jouve (Photographe, vidéaste et réalisatrice), Gaëlle Vicherd (cinéaste), Boze (vidéaste), Maurice Muller (photographe), Julien Ouguergouz (documentariste et historien), Eric Manigaud (Artiste), Nicolas Daubanes (Artiste), Jean-Baptiste Sauvage (Artiste et professeur à l’ESADMM), Paul Eudeline (Étudiant à à l’ESADSE), Cassandre Lafon (Étudiante), Sophie NicosiaI (Étudiante à l’ESADSE), Théo Zerbib (Étudiant à l’ESADSE), Mehdi Baouzzi (réalisateur), Raphaëlle Bruyas (réalisatrice), Samir Abdallah (réalisateur), Adrien Milliot (réalisateur), Denis Bador (cinéaste), Sean Laval Hart (artiste), Mathieu Bonjour (artiste), Franck Gimenez (réalisateur), Anne-Sophie Seguin (réalisatrice), Abdenour Titem (artiste peintre), Olivier Dutel (cinéaste), Lucile Ferrare, Béatrice Treilland, Nico Matos Itxaso (réalisateur), Julien Mallet (graphiste) ...

-  Théâtre et spectacle vivant
Le Cri de la Lune (collectif d’arts et de spectacle), L’Estancot (mutualisation de compagnies de théâtre), Théâtre de la Tarlatane, Lucile Paysant (comédienne), Maud Lefebvre (comédienne), Manon Cazes (danseuse chorégraphe), Laurie Cabrera (danseuse chorégraphe), Marijke Bedleem (Metteur en scène/enseignante), Noël Faure, Mellila Bakha, Daisy Fel, Laurent Fréchuret...

-  Associatifs et acteurs du monde culturel
Marcelle Bonjour (Consultante en France et en Europe pour la Danse), Delphine Alleaume (coordinatrice culturelle), Noël Claude (Responsable d’associations culturelles à Nantes), Jean Rochard (Producteur de musique), Anna Alexandre (directrice artistique), Sylvain Pichon (responsable de structure culturelle), Françoise Gourbeyre, Mireille Rogers, Lionel Fayolle...

 Pour signer l’appel du comité de soutien :  
https://www.change.org/p/cgt-precaires-saint-etienne-non-au-procès-politique-soutien-aux-jeunes-de-saint-étienne
Ou bien on peut envoyer un mail à : contact@reseauxcitoyens-st-etienne.org et à cgt.precaires.saintetienne@gmail.com

Une caisse de solidarité a été créée pour les frais des procès - ainsi que le paiement des dommages et intérêts (9500 euros) à la charge des 3 jeunes condamnés le 2 juin. Un peu plus de 5000 euros ont été collectés à ce jour.


Des jeunes qui ont décidé de s’occuper de leur vie et de l’avenir de la société...

9 mars - 1ère manifestation

31 mars - les jeunes construisent le mur du dialogue social devant la préfecture

9 avril - les jeunes dénoncent les banques - ici devant la société générale - alors que vient d’éclater le scandale des Panama papers

28 avril - pour montrer le sens de la loi El Khomri, les jeunes guillotinent le code du travail sur les marches de l’hôtel de ville

3 mai - parade des esclaves du MEDEF. Des salariés corde au cou derrière le char sur lequel des Gattaz sablent le champagne au cri de "ouais ! ouais ! CAC40 ! CAC40 !" alors que le code du travail traîne par terre au bout d’une ficelle sur les rails du tram...

10 mai - Valls vient de dégainer le 49-3 à l’Assemblée nationale. Manifestation immédiate devant la Préfecture.

12 mai - les jeunes accrochent une banderole au balcon de la permanence du député Gagnaire, qui vient de demander l’utilisation du 49-3.

17 mai - des centaines de jeunes manifestent avec des baillons, multicolores (des cagoules ?)

19 mai - les étudiants en art dénoncent les parachutes dorés et revenus fous des patrons des multinationales

26 mai - Enorme manifestation de Chateaucreux à l’Hôtel de ville. Martin Pontier, aux côtés de Jean-Michel Gourgaud de la CGT lors des prises de parole des organisations syndicales et de jeunesse sur les marches de l’Hôtel de ville

26 mai - les jeunes veulent se rendre au Palais de Justice, suite à l’inculpation de 3 d’entre eux pour le mur devant la préfecture. Les policiers leur barrent la route. Pas d’affrontement. Les jeunes répondent aux sommations en discutant et en chantant...

14 juin...
...


— 
Notes

(1) 3 jeunes pris au hasard ont été jugés le 3 juin suite à la manifestation au cours de laquelle "un mur du dialogue social" avait été construit en parpaings dans la grande-rue devant le préfecture. Ils ont été condamnés à 1 mois de prison avec sursis, 70h de TIG, et 9500 euros de dommages et intérêts : 3588 euros pour le nettoyage de la façade de la préfecture sur laquelle des oeufs de peinture à l’eau avaient été lancés par des manifestants, et près de 6000 euros à des policiers. Ceux-ci ont apparemment reçu des éclaboussures de peinture ou ont été incommodés par la fumée d’un lacrymogène qu’ils venaient d’utiliser.
Cette pratique qui semble très répandue est proprement incroyable. C’est un peu comme si des secouristes du SAMU demandaient en justice des dommages et intérêts aux blessés de la route pour des taches de sang sur leur uniforme... Incroyable, mais il semble que cela soit devenu pour certains policiers un moyen juteux d’augmenter les revenus...

(2) Lors de la manifestation du 31 mars, on s’était rendu compte (et on l’avait relevé - lire note en fin de page) de la présence dans le cortège de nombreux policiers, en civil, et déguisés en manifestants.
Relevé à nouveau lors de la manifestation du 9 avril au cours de laquelle les jeunes ont mis en cause les banques. Là, le comportement de ces policiers déguisés est devenu plus agressif (Voir note en bas de page).
Le 12 mai, jour de l’interpellation des députés, la manifestation a du s’arrêter au-dessus de la place du Peuple jusqu’à ce que 2 policiers déguisés en manifestants sortent du cortège. Il a fallu insister un peu mais ça s’est fait sans aucune violence contre eux. Et ces deux policiers de la BAC sont parmi ceux qui accusent aujourd’hui Martin, Nina, Jules et Yvan de les avoir frappés 1/4 d’heure plus tard dans la permanence de JL Gagnaire...
Voir compte-rendu de la manifestation du 12 mai.
Il y a quelque chose qui ne va pas dans le comportement d’une partie de la police, et les ordres qui lui sont donnés.




Dans la même rubrique :
Violences et manifestations : Toute la lumière doit être faite
Que s’est-il passé à St-Etienne samedi 22 octobre ?
Face à l’état d’urgence, "nous ne cèderons pas !"
Comité de soutien : "Justice pour Ichem !"
LOPPSI 2 : ils soldent nos libertés !
La dérive sécuritaire du maire de St-Etienne Thiollière mise en cause au conseil municipal.
Solidarité avec Ramon Moya
Mobilisation pour l’annulation de la procédure disciplinaire contre les étudiants gévistes de St-Etienne.
La CNIL occupée depuis ce matin et déclarée « officiellement » dissoute.
Non à la répression du mouvement étudiant !




Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil